ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 22 Fevrier 2019

FUTUR - Publié le 07/09/2015 à 21:06


Toulouse, ville-test pour un réseau électrique intelligent unique au monde



Un consortium d'entreprises menées par ERDF a lancé lundi à Toulouse l'expérimentation auprès de 1.000 foyers toulousains d'un projet de réseau électrique intelligent "unique au monde", qui vise à optimiser l'utilisation d'électricité à l'heure des énergies renouvelables, selon ses initiateurs.

Baptisé "Sogrid" (de "Sud-Ouest" et "grid" pour "réseau" en anglais), le projet consiste à disposer des appareils sur le réseau électrique afin d'envoyer des informations en temps réel sur ce qu'il s'y passe. Cette nouvelle "chaîne de communication numérique" doit permettre de piloter le réseau et d'adapter les flux d'électricité au cours de la journée.

Avec ce système, ERDF compte mesurer directement les différents afflux de courants discontinu venant des panneaux solaires ou des éoliennes de particuliers, mais aussi repérer très rapidement les pannes et les pics de consommation au cours de la journée, ont détaillé les responsables du consortium lors d'une conférence de presse.

"C'est une première mondiale", a assuré Gilles Capy, directeur inter-régional d'ERDF dans le Sud-Ouest. Il s'agit d'une "chaîne globale de communication entre le plus petit, c'est-à-dire chaque client", et "le plus gros", les usines, tout au long du réseau à basse tension et à moyenne tension, a-t-il ajouté.

Lancé en 2013, le projet qui implique notamment les entreprises françaises Nexans et Capgemini, ainsi que des laboratoires universitaires, a permis de développer 5 nouveaux équipements qui ont vocation à être placés à différents endroits du réseau électrique. Ces objets doivent communiquer entre eux grâce à une puce électronique développée par le fabricant franco-italien de semi-conducteurs STMicroelectronics.

Après une première phase de développement en laboratoire, ces technologies vont être testées dans 1.000 foyers toulousains, urbains et ruraux, pendant 12 mois.

Budget de 27 millions d'euros

Actuellement, ERDF reçoit des données venant du réseau moyenne tension, mais ces informations passent par le réseau téléphonique. Le projet se base ici sur la technologie du Courant porteur en ligne (CPL).

"Le CPL permet de transférer de l'information numérique, sur un réseau existant, où jusqu'à présent on transportait du courant, de l'énergie", a déclaré Philip Lolies, responsable Europe chez STMicroelectronics.

In fine, cela doit ainsi permettre, par exemple, à un consommateur d'alimenter sa maison avec la batterie de sa voiture électrique lors des pics de consommation, ou encore d'adapter les injections d'énergie venant d'éoliennes de particuliers pour éviter les surcharges sur le réseau.

"On est face à une rupture très importante", qui permet "à des clients de devenir eux-mêmes des producteurs", a dit M. Capy.

"Comme on n'a pas trouvé un moyen fiable et économique de stocker l'électricité, il faut qu'on soit en permanence en auscultation, en temps réel", a-t-il ajouté.

"Sogrid" dispose d'un budget de 27 millions d'euros, dont 12 millions financés par l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe).

S'il fonctionne, il sera déployé progressivement sur le réseau français, en intégrant notamment les compteurs "Linky" qui vont être installés à travers la France à partir de la fin de l'année.

L'Ecole d'économie de Toulouse (TSE) a conclu un partenariat pour exploiter les données récoltées et théoriser sur ces nouveaux mécanismes économiques.

"Dans le bon vieux temps, il y avait le producteur, les consommateurs. On envoyait l'électricité, c'était relativement simple", a déclaré Jean Tirole, président de l'Ecole d'économie de Toulouse (TSE) et Prix nobel d'économie.

"Maintenant, ça va dans les deux sens, donc il faut beaucoup plus d'intelligence, à la fois dans le réseau et chez les consommateurs", a-t-il poursuivi, évoquant notamment la tarification de l'énergie.

Premier essai en vol de la voiture volante de Boeing
Une startup lève 100 millions de dollars pour construire son avion supersonique
Les voitures volantes, fantasme éternel ou réalité à portée de main ?
Hyundai dévoile à Las Vegas un concept-car qui rampe et qui marche
Los Angeles: Elon Musk dévoile un tunnel pour révolutionner les transports urbains
Virgin Galactic prépare un nouveau vol d'essai, plus près de la frontière de l'espace
Premier vol d'un mini avion à propulsion ionique
Bientôt des voitures volantes? Le Japon y croit
Hyperloop: le train du futur à l'essai dans un village limousin
Le train futuriste Hyperloop met un pied en Chine
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Une tortue géante que l'on pensait éteinte découverte aux Galapagos
L'intelligence artificielle efficace pour diagnostiquer des maladies pédiatriques
L'Allemagne veut interdire les thérapies de conversion des homosexuels
USA: bientôt d'autres choix que Monsieur et Madame sur les billets d'avion
Une brève anesthésie générale subie pendant l'enfance ne perturberait pas le développement
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.035 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.