ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 21 Mai 2018

FUTUR - Publié le 07/09/2015 à 21:06


Toulouse, ville-test pour un réseau électrique intelligent unique au monde



        
Un consortium d'entreprises menées par ERDF a lancé lundi à Toulouse l'expérimentation auprès de 1.000 foyers toulousains d'un projet de réseau électrique intelligent "unique au monde", qui vise à optimiser l'utilisation d'électricité à l'heure des énergies renouvelables, selon ses initiateurs.

Baptisé "Sogrid" (de "Sud-Ouest" et "grid" pour "réseau" en anglais), le projet consiste à disposer des appareils sur le réseau électrique afin d'envoyer des informations en temps réel sur ce qu'il s'y passe. Cette nouvelle "chaîne de communication numérique" doit permettre de piloter le réseau et d'adapter les flux d'électricité au cours de la journée.

Avec ce système, ERDF compte mesurer directement les différents afflux de courants discontinu venant des panneaux solaires ou des éoliennes de particuliers, mais aussi repérer très rapidement les pannes et les pics de consommation au cours de la journée, ont détaillé les responsables du consortium lors d'une conférence de presse.

"C'est une première mondiale", a assuré Gilles Capy, directeur inter-régional d'ERDF dans le Sud-Ouest. Il s'agit d'une "chaîne globale de communication entre le plus petit, c'est-à-dire chaque client", et "le plus gros", les usines, tout au long du réseau à basse tension et à moyenne tension, a-t-il ajouté.

Lancé en 2013, le projet qui implique notamment les entreprises françaises Nexans et Capgemini, ainsi que des laboratoires universitaires, a permis de développer 5 nouveaux équipements qui ont vocation à être placés à différents endroits du réseau électrique. Ces objets doivent communiquer entre eux grâce à une puce électronique développée par le fabricant franco-italien de semi-conducteurs STMicroelectronics.

Après une première phase de développement en laboratoire, ces technologies vont être testées dans 1.000 foyers toulousains, urbains et ruraux, pendant 12 mois.

Budget de 27 millions d'euros

Actuellement, ERDF reçoit des données venant du réseau moyenne tension, mais ces informations passent par le réseau téléphonique. Le projet se base ici sur la technologie du Courant porteur en ligne (CPL).

"Le CPL permet de transférer de l'information numérique, sur un réseau existant, où jusqu'à présent on transportait du courant, de l'énergie", a déclaré Philip Lolies, responsable Europe chez STMicroelectronics.

In fine, cela doit ainsi permettre, par exemple, à un consommateur d'alimenter sa maison avec la batterie de sa voiture électrique lors des pics de consommation, ou encore d'adapter les injections d'énergie venant d'éoliennes de particuliers pour éviter les surcharges sur le réseau.

"On est face à une rupture très importante", qui permet "à des clients de devenir eux-mêmes des producteurs", a dit M. Capy.

"Comme on n'a pas trouvé un moyen fiable et économique de stocker l'électricité, il faut qu'on soit en permanence en auscultation, en temps réel", a-t-il ajouté.

"Sogrid" dispose d'un budget de 27 millions d'euros, dont 12 millions financés par l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe).

S'il fonctionne, il sera déployé progressivement sur le réseau français, en intégrant notamment les compteurs "Linky" qui vont être installés à travers la France à partir de la fin de l'année.

L'Ecole d'économie de Toulouse (TSE) a conclu un partenariat pour exploiter les données récoltées et théoriser sur ces nouveaux mécanismes économiques.

"Dans le bon vieux temps, il y avait le producteur, les consommateurs. On envoyait l'électricité, c'était relativement simple", a déclaré Jean Tirole, président de l'Ecole d'économie de Toulouse (TSE) et Prix nobel d'économie.

"Maintenant, ça va dans les deux sens, donc il faut beaucoup plus d'intelligence, à la fois dans le réseau et chez les consommateurs", a-t-il poursuivi, évoquant notamment la tarification de l'énergie.

Nouveaux tests des Sea Bubbles, taxis volants, sur la Seine
Véhicules autonomes: la France va autoriser les tests sans conducteur dès 2019
Le fromage de demain se prépare en laboratoire
GM: demande d'autorisation pour une voiture sans volant ni pédales
TwinswHeel, droïde industriel, livreur à domicile de demain
Microsoft veut introduire l'intelligence artificielle dans le quotidien
Google installe de vrais clients dans ses voitures autonomes
Tesla va dévoiler un camion électrique en septembre
Les fermes connectées, futur de l'agriculture?
Lyon expérimente un service de minibus sans chauffeur pendant un an
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Manger mieux avec des agriculteurs mieux payés
Un chirurgien français réussit une greffe de trachée
États généraux de la bioéthique: fin du débat citoyen, place à la synthèse
Greffes et dons d'organes: jusqu'où aller?
Nouveaux tests des Sea Bubbles, taxis volants, sur la Seine
 LES PLUS LUS 
VIDEO: Des images rares du requin du Groenland dans les eaux de l’Arctique
Les tarentules, victimes de la déforestation et des gastronomes au Cambodge
VIDEO: Une famille pourchassée par des guépards dans un parc animalier
Bonheur : votre humeur dépend de ce que vous mangez
Le régime alimentaire à base de produits d'origine animal émet 197,65 kg de CO2 par an et par habitant en France
Luxembourg: derrière la prospérité, la salle de shoot
SpaceX lance avec succès sa plus puissante fusée Falcon 9
L'Australie promet des millions d'euros pour aider ses koalas
Lire à haute voix est la meilleure méthode pour améliorer sa mémoire à long terme
Les légumes verts pourraient retarder le déclin cérébral
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.032 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.