ACCUEIL | FLUX RSS | APPLI ANDROID
Samedi 21 Octobre 2017

PLANETE - Publié le 29/03/2016 à 16:07


Australie: la Grande barrière menacée par le blanchissement de coraux



Des observations aériennes de la grande Barrière ont révélé l'un des plus graves épisodes de blanchissement des coraux de cet écosystème australien unique, ont annoncé mardi des scientifiques.

Après avoir survolé 520 récifs en avion ou en hélicoptère entre Cairns (nord-est de l'Australie) et le détroit de Torrès, qui sépare l'Australie de l'île de Nouvelle-Guinée, les chercheurs ont parlé d'un spectacle accablant.

"Cela va changer pour toujours la Grande barrière de corail", a déclaré à l'Australian Broadcasting Corporation Terry Hughes, expert des récifs coraliens à l'Université James Cook de Townsville (nord-est), dans l'Etat du Queensland.

Le blanchissement des coraux est un phénomène de dépérissement qui se traduit par une décoloration. Il est provoqué par la hausse de la température de l'eau, qui entraîne l'expulsion des algues symbiotiques qui donnent au corail sa couleur et ses nutriments.

Les récifs peuvent s'en remettre si l'eau refroidit, mais ils peuvent aussi mourir si le phénomène persiste.

"Nous observons des niveaux énormes de blanchissement dans la portion d'un millier de kilomètres dans le nord de la Grande barrière", selon M. Hughes.

Il y a une dizaine de jours, le gouvernement australien avait déjà qualifié de "grave" le phénomène en cours dans le nord de la Grande barrière, tout en disant que le sud était relativement épargné.

Dans un communiqué, M. Hughes a reconnu que le sud de la Grande barrière avait été préservé à la faveur d'une météo nuageuse qui a permis d'éviter l'élevation de la température.

Mais il a souligné qu'aucun récif de corail du grand nord de la Grande barrière n'était épargné.

"Le blanchissement est plus grave que lors des épisodes de 2002 ou 1998", a-t-il ajouté.

La Grande barrière, inscrite au patrimoine de l'Humanité depuis 1981, est menacée par le réchauffement climatique, les ruissellements agricoles, le développement économique et la prolifération des acanthasters, étoiles de mer qui détruisent les coraux.

Le site de 345.000 km2 a évité de justesse d'être placé par l'Unesco sur sa liste des sites en péril. Canberra oeuvre à un plan de préservation sur 35 ans.

Des organisations de protection de la nature ont vu dans le phénomène actuel une des conséquences directes du réchauffement climatique.

"Quand vous regardez ces photos blanches austères (de coraux blanchis), vous avez devant vous le visage du réchauffement climatique", a déclaré Nick Heath, porte-parole de WWF Australie (Fonds mondial pour la nature).

1 commentaire

    Laisser un commentaire


     Publicité 
     Top News 
    Médicaments, l'invisible pollution de l'eau
    Vers Alpha du Centaure à 60.000 km/s, le rêve d'un milliardaire russe
    Mexique: l'homme le plus gros du monde en passe d'être opéré
    Comment Facebook filtre notre connaissance du monde?
    Espagne: un mort de la fièvre du Congo après une piqure de tique
    A Marseille, l'agriculture urbaine prend ses quartiers Nord
    Google installe de vrais clients dans ses voitures autonomes
    Décès du mathématicien français Jean-Christophe Yoccoz, médaille Fields 1994
    L'infection pulmonaire: un risque de dégradation chez les personnes âgées
    Microsoft dévoile les caractéristiques de sa nouvelle Xbox
     Publicité 
     En image 
     Dernières réactions 
    18/01/2016 - 17:34 - eric
    Chez moi: ni bureau, ni papiers, aucune bureaucratie. ...
    17/12/2015 - 15:37 - gilles
    Je vois une erreur dans ce calcul. Car on ne ...
    10/11/2015 - 20:51 - carole ferrer
    DES PROMESSES JE N AI PLUS AUCUNE CONFIANCE DANS LES ...
    17/03/2014 - 01:21 - Micha
    Bordélique de nature je bosse nettement le jour dans l'année ...
    03/03/2014 - 10:31 - didier
    Se pourrait-il qu'inconsciemment on soit poussé à éternuer sans rien ...
     Publicité 


    2011-2017 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.046 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.