ACCUEIL | FLUX RSS | APPLI ANDROID
Mercredi 13 Décembre 2017

SANTE - Publié le 14/05/2016 à 15:34


Comment revitaliser des cellules souches fatiguées?




En administrant de la nicotinamide riboside (NR) à des souris âgées, des chercheurs ont obtenu des résultats très prometteurs sur la régénération de cellules vieillissantes.

Encore une fois, les mitochondries font leur show sous les projecteurs. La pièce qui se joue a pour thème le vieillissement des cellules, des organes et des corps. Et les mitochondries, ces micro-usines électrochimiques productrices d'énergie dans les cellules, sont devenues des vedettes, avec en «guest star» un dérivé proche de la vitamine B3 (anciennement PP).

Une équipe de recherche du laboratoire de physiologie intégrative (LISP) de l'École polytechnique fédérale de Lausanne vient de montrer que de vieilles souris de 2 ans retrouvaient leurs jambes de 6 mois si on leur administrait de la nicotinamide riboside (NR), molécule précurseur de la nicotinamide adénine dinucléotide (NAD +). Cette dernière a le redoutable privilège d'être la seule porte d'entrée vers certains mécanismes de la mitochondrie qui lui permette de schématiquement s'autoréparer. Ce qui conditionne un fonctionnement optimal du métabolisme corporel dans son ensemble.

Pas encore un «élixir de jouvence»

«Nous avons pu mettre en évidence pour la première fois l'importance du bon fonctionnement des mitochondries dans les cellules souches», explique Hongbo Zhang, premier signataire de l'article scientifique exposant leurs travaux, qui vient de paraître dans la revue Science. Les cellules souches sont précisément celles qui assurent le maintien des organes en pleine forme en régénérant les cellules déficientes. «Nous avons donné de la NR à des souris âgées de 2 ans, soit à l'automne de leur vie», poursuit le chercheur. «Nos résultats sont extrêmement prometteurs: la régénération musculaire est bien meilleure chez les souris ayant reçu la NR, et elles vivent plus longtemps que celles qui n'en ont pas eu.» Mais cela ne marche pas chez les souris jeunes.

Pour autant, les chercheurs insistent sur le fait que «la prudence doit rester de mise avant d'en absorber en tant qu'“élixir de jouvence”. Ne serait-ce que parce qu'elle semble stimuler le fonctionnement de toutes les cellules, il pourrait en être de même pour les cellules pathologiques». Donc, méfiance maximale envers les flacons commerciaux vendus comme une solution miraculeuse: rien n'est prouvé, que contiennent-elles vraiment, n'ont-elles pas le revers de leur médaille…

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire


 Publicité 
 Top News 
Médicaments, l'invisible pollution de l'eau
Mexique: l'homme le plus gros du monde en passe d'être opéré
Comment Facebook filtre notre connaissance du monde?
Espagne: un mort de la fièvre du Congo après une piqure de tique
A Marseille, l'agriculture urbaine prend ses quartiers Nord
Google installe de vrais clients dans ses voitures autonomes
Décès du mathématicien français Jean-Christophe Yoccoz, médaille Fields 1994
L'infection pulmonaire: un risque de dégradation chez les personnes âgées
Microsoft dévoile les caractéristiques de sa nouvelle Xbox
Italie: un village de trompe-la-mort va révéler son secret
 Publicité 
 En image 
 Dernières réactions 
18/01/2016 - 17:34 - eric
Chez moi: ni bureau, ni papiers, aucune bureaucratie. ...
17/12/2015 - 15:37 - gilles
Je vois une erreur dans ce calcul. Car on ne ...
10/11/2015 - 20:51 - carole ferrer
DES PROMESSES JE N AI PLUS AUCUNE CONFIANCE DANS LES ...
17/03/2014 - 01:21 - Micha
Bordélique de nature je bosse nettement le jour dans l'année ...
03/03/2014 - 10:31 - didier
Se pourrait-il qu'inconsciemment on soit poussé à éternuer sans rien ...
 Publicité 


2011-2017 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.042 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.