ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 19 Novembre 2018

SANTE - Publié le 14/05/2016 à 15:36


La soie pour conserver intacts les échantillons sanguins




Des chercheurs ont réussi à conserver l'intégrité de prélèvements sanguins pendant 84 jours et à des températures allant jusqu'à 45°C. La méthode ? Les enfermer dans un film de soie.

Dans les zones reculées, réaliser un diagnostic à partir d'un prélèvement sanguin est complexe. Jusqu'à 67% des erreurs sont issues d'une perte de qualité de l'échantillon provoquées par les nombreuses heures de transports jusqu'aux centres d'analyses. Pour pallier à ces dégâts, des chercheurs américains ont développé un moyen de conserver l'intégrité des prélèvements. Ils les ont plongés dans une matrice de protéine de soie. Leurs résultats, publiés cette semaine dans le journal de l'Académie américaine des sciences (PNAS), révèlent une grande efficacité.

«Les biomarqueurs sont restés intact après avoir été conservé pendant 84 jours à 45°C. C'est beaucoup mieux que les approches traditionnelles, surtout à de hautes températures comme celles atteintes durant l'été», racontent les auteurs. «Cette approche pourrait faciliter le dépistage et la surveillance des maladies dans les populations mal desservies mais également permettre des essais pharmacologiques à distance», poursuivent-ils.

Une technique précise

Le protocole est le suivant: la protéine de la soie, la fibroïne, est extraite de cocons de vers à soie. Les chercheurs la purifient et la mélangent avec le sang. Elle forme alors un film légèrement solide de quelques centimètres qui encapsule le fluide et peut-être conservé à 22°C comme à 45°C. Pour récupérer l'échantillon intact, il suffit de dissoudre la fibroïne dans de l'eau. Ces phénomènes ne sont pas spécifiques à la soie mais celle-ci présente la meilleure robustesse tout en restant très facile à manier.

L'utilisation de cette protéine permet une meilleure précision que les techniques traditionnelles. La conservation du sang à -20°C était jusqu'à présent la plus efficace. Cependant, elle présente des limites. Par exemple, la Protéine C réactive, biomarqueur de l'inflammation est endommagé lors du dégel (20% de perte) tandis qu'elle reste parfaitement intacte sous la soie. Un autre procédé, plus abordable, consiste à faire sécher le sang sur un papier spécial. Malheureusement, cette technique résiste peu aux fortes chaleurs.

Epidémie de sans-gluten ? La recherche tente d'y voir plus clair
La méditation efficace pour soigner le stress post-traumatique
La CIA avait envisagé des sérums de vérité pour ses prisonniers après le 11-Septembre
Don du sang et transfusion: les homosexuels n'ont pas augmenté le risque de transmission du VIH affirme une étude
Un régime pauvre en glucide peut aider les obèses à contrôler leur poids
Les bactéries résistantes coûtent cher en vies et en dépenses
Les bactéries multi-résistantes responsables de 33.000 morts en Europe
Une femme meurt d'un cancer après avoir reçu les poumons d'une fumeuse
Attendre au moins 12 mois entre deux grossesses réduit les risques
Avec la fin annoncée du changement d'heure, quelle heure choisir ?
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Epidémie de sans-gluten ? La recherche tente d'y voir plus clair
Chine: une carrière reconvertie en hôtel 5 étoiles
Bordeaux : a-t-on enfin localisé le corps disparu de Montaigne ?
Une pub contre l'huile de palme critiquée par un acteur majeur du secteur
Contre la sécheresse, Le Cap devrait déraciner les arbres non indigènes
 LES PLUS LUS 
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
Mars à son plus près de la Terre en 15 ans
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.058 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.