ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 16 Décembre 2018

CIEL&ESPACE - Publié le 21/05/2016 à 17:16


Des vagues de près de 120 mètres auraient deferlé sur Mars



Il y a 3,4 milliards d'années, la planète Mars aurait subit des méga-tsunamis, selon une étude publiée jeudi dans Nature Scientific rapports, "une preuve de l'existence d'un océan primitif" sur la planète rouge selon les chercheurs.

"Nous avons des preuves géologiques que deux tsunamis qui ont eu lieu il y a environ 3,4 milliards d'années", explique à l'AFP Alexis Palmero Rodriguez du Planetary Science Institute à Tucson aux États-Unis. "Notre découverte représente une preuve de l’existence d'un océan martien", ajoute-t-il.

A cette lointaine époque, Mars était similaire à la Terre avec des lacs, des rivières et même peut-être un vaste océan qui couvrait la plupart des plaines du nord de la planète rouge.

Mais les rivages d'un océan sont toujours distribués le long d'une altitude constante. Or dans les plaines du Nord de Mars, des dépôts sédimentaires sont repartis à des altitudes diverses ce qui fait douter certains chercheurs de l'existence de telle étendue d'eau sur la planète rouge.

Des chercheurs dirigés par Alexis Palmero Rodriguez du Planetary Science Institute à Tucson, aux États-Unis, apportent une explication à cette incohérence: les vastes dépôts sédimentaires pourraient être le résultat de tsunamis successifs.

Les chercheurs évoquent alors un vrai cataclysme à la surface de la planète maintenant si austère, si aride: des vagues allant jusqu'à 120 mètres de haut et pénétrant profondément dans les terres, jusqu'à plusieurs centaines de kilomètres.

"Les surfaces submergée par les vagues était énormes, de 800.000 km² à 1000.000 km² selon les tsunamis", explique Alexis Palmero Rodriguez.

Le premier tsunami identifié par les chercheurs a déposé des blocs de sédiments rocheux. Puis l'eau a regagné l'océan en creusant des canaux à multiples branches.

"Le deuxième tsunami qui s'est déclenché selon nous dans des conditions climatiques beaucoup plus froides a déposé des blocs de glace, les vagues s'étant figées sur place", détaille Alexis Palmero Rodriguez.

Les chercheurs ont observé de vastes cratères de 30 kilomètres de diamètre (sept fois la taille de Paris), des traces d'anciennes chutes de météorites qui auraient pu provoquer ces phénomènes hors normes.

"Cependant, il existe d'autres phénomènes capables de déclencher des tsunamis comme les tremblements de terre ou les glissements de terrain", précise le chercheur.

La NASA invite le basketteur Stephen Curry à vérifier qu'on a bien marché sur la Lune
La comète Wirtanen s'approche de la Terre
Voyager 2, sonde lancée en 1977, atteint l'espace interstellaire
Deux Russes ont inspecté le trou découvert sur l'ISS dans l'espace
La Chine lance un module d'exploration vers la face cachée de la Lune
InSight enregistre le vent sur Mars
SpaceX a placé 64 satellites en orbite d'un coup
Une fusée expédiée pour ravitailler la Station internationale
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
La Nasa choisit 9 entreprises pour le retour sur la Lune
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La résilience provient d'anomalies dans le cerveau
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
Les bactéries intestinales, piste de recherche pour traiter le diabète
Virgin Galactic prépare un nouveau vol d'essai, plus près de la frontière de l'espace
Au Bangladesh, le combat d'un homme pour sauver les arbres un par un
 LES PLUS LUS 
Confirmation de présence de glace à la surface de la Lune
La momification, un procédé plus ancien qu'on ne le pensait
Un satellite européen inédit d'étude des vents mis sur orbite
Avec le Brexit, risque d'une pénurie de sperme au Royaume-Uni
Un drone filme des images inédites d'un peuple isolé d'Amazonie
Comment la fièvre jaune s'est propagée au Brésil
Un reste fossilisé d'enfant prouve l'accouplement entre deux espèces humaines
Inondations en Inde : alerte aux serpents avec la baisse des eaux
Un examen ophtalmologique expérimental pourrait détecter Alzheimer
Pas de niveau minimum d'alcool qui soit sans danger pour la santé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.024 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.