ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 25 Septembre 2018

CIEL&ESPACE - Publié le 21/05/2016 à 17:16


Des vagues de près de 120 mètres auraient deferlé sur Mars



Il y a 3,4 milliards d'années, la planète Mars aurait subit des méga-tsunamis, selon une étude publiée jeudi dans Nature Scientific rapports, "une preuve de l'existence d'un océan primitif" sur la planète rouge selon les chercheurs.

"Nous avons des preuves géologiques que deux tsunamis qui ont eu lieu il y a environ 3,4 milliards d'années", explique à l'AFP Alexis Palmero Rodriguez du Planetary Science Institute à Tucson aux États-Unis. "Notre découverte représente une preuve de l’existence d'un océan martien", ajoute-t-il.

A cette lointaine époque, Mars était similaire à la Terre avec des lacs, des rivières et même peut-être un vaste océan qui couvrait la plupart des plaines du nord de la planète rouge.

Mais les rivages d'un océan sont toujours distribués le long d'une altitude constante. Or dans les plaines du Nord de Mars, des dépôts sédimentaires sont repartis à des altitudes diverses ce qui fait douter certains chercheurs de l'existence de telle étendue d'eau sur la planète rouge.

Des chercheurs dirigés par Alexis Palmero Rodriguez du Planetary Science Institute à Tucson, aux États-Unis, apportent une explication à cette incohérence: les vastes dépôts sédimentaires pourraient être le résultat de tsunamis successifs.

Les chercheurs évoquent alors un vrai cataclysme à la surface de la planète maintenant si austère, si aride: des vagues allant jusqu'à 120 mètres de haut et pénétrant profondément dans les terres, jusqu'à plusieurs centaines de kilomètres.

"Les surfaces submergée par les vagues était énormes, de 800.000 km² à 1000.000 km² selon les tsunamis", explique Alexis Palmero Rodriguez.

Le premier tsunami identifié par les chercheurs a déposé des blocs de sédiments rocheux. Puis l'eau a regagné l'océan en creusant des canaux à multiples branches.

"Le deuxième tsunami qui s'est déclenché selon nous dans des conditions climatiques beaucoup plus froides a déposé des blocs de glace, les vagues s'étant figées sur place", détaille Alexis Palmero Rodriguez.

Les chercheurs ont observé de vastes cratères de 30 kilomètres de diamètre (sept fois la taille de Paris), des traces d'anciennes chutes de météorites qui auraient pu provoquer ces phénomènes hors normes.

"Cependant, il existe d'autres phénomènes capables de déclencher des tsunamis comme les tremblements de terre ou les glissements de terrain", précise le chercheur.

Un satellite étudiera la face cachée des orages
Deux microrobots japonais commencent l'exploration d'un astéroïde
Un laser dans l'espace pour mesurer la glace sur la Terre
SpaceX enverra un premier client privé vers la Lune
Des chercheurs japonais vont tester un mini ascenseur spatial
La fuite d'oxygène sur l'ISS pourrait être intentionnelle
Les supernovas émettent un flash avant l'explosion
Le ciel se dégage sur Mars, où Opportunity tente de survivre
Londres va investir dans le développement d'un rival à Galileo
Confirmation de présence de glace à la surface de la Lune
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Kilo, ampère, kelvin... Petite révolution à venir dans les unités de mesure
Des tests ADN pour mieux traquer les trafiquants d'ivoire
Il y a 50 ans, le sauvetage des temples égyptiens d'Abou Simbel
Portugal: un vaisseau de la route des Indes découvert au fond du Tage
La médiatisation du terrorisme influence les déséquilibrés
 LES PLUS LUS 
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.025 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.