ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 23 Juin 2018

TECHNOLOGIES - Publié le 16/06/2016 à 16:02


Les Français peu au fait des bons usages du mobile, selon une étude



Peu de Français connaissent les bons usages à appliquer en terme de téléphonie mobile, préconisés depuis 2009 à la suite d'un "Grenelle des ondes", même si près de la moitié pense les maîtriser, selon une étude réalisée par Familles Rurales et la Confédération syndicale des familles.

Selon cette enquête des deux associations familiales, réalisée auprès de plus de 2.000 adultes et 4.000 mineurs, 99% des personnes interrogées ne connaissent pas les bons usages d'un mobile liés aux risques potentiels des radiofréquences pour la santé, alors qu'ils sont 45% à penser les connaître.

Une situation que Dominique Marnier, président de Familles Rurales, a expliqué en conférence de presse par "une information difficilement accessible", même s'il reconnaît que "les opérateurs font leur travail d'information".

"Nous souhaitons que l'Etat joue pleinement son rôle en mettant en place une campagne d'information digne de ce nom. Nous aimerions également que les opérateurs soient au même niveau de communication sur ce sujet que pour le lancement de la 4G par exemple", a ajouté M. Marnier.

Parmi les meilleurs exemples de méconnaissance des Français en la matière, 45% des personnes interrogées ne sont pas au courant que le kit mains libres filaire est inclus gratuitement lors de l'achat d'un téléphone mobile et seuls 25% d'entre eux savent que ce dernier permet avant tout de limiter l'exposition aux radiofréquences.

Concernant les enfants et adolescents, alors qu'il est explicitement conseillé de ne pas autoriser l'utilisation de mobiles aux moins de 14 ans, 75% des mineurs ont eu leur premier appareil avant cet âge, 6% d'entre eux l'obtenant même avant l'âge de dix ans.

"Nous avons souhaité connaître les usages des Français pour montrer à l'Etat que la campagne médiatique de 2010 n'a pas suffi", a expliqué Dominique Marnier.

Si les deux associations se félicitent du vote d'une loi visant à limiter l'exposition aux ondes radio, en février 2015, elles regrettent que cette dernière ne soit toujours pas appliquée.

"La loi est en attente de ses décrets d'application, il y a des échanges depuis plusieurs mois avec les ministères concernés pour qu'ils soient signés. (La ministre de l'Environnement) Ségolène Royal a assuré que ce serait le cas pour l'été", a précisé la député EELV Laurence Abeille, qui a été rapporteur de la loi.

Les ondes radio, qui sont utilisées pour l'ensemble des connexions sans fil, mobile, wifi, bluetooth, télé etc., font l'objet d'un vif débat concernant les risques potentiels qu'elles peuvent faire courir pour la santé.

En 2011, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait classé les ondes radio comme étant "potentiellement cancérigènes" pour l'homme.

A2mac1, le champion français qui vend les secrets des voitures
La commande vocale change la manière de faire les courses
Des lycéens inventent une fleur connectée pour mieux connaître les abeilles
En Chine, un robot-professeur pour garder les tout-petits
Pendant la Coupe du monde les murs russes ont des oreilles, prévient Washington
Dans un atelier d'outils de neuroradiologie, des techniques de haute couture
Le bitcoin, une monnaie décentralisée mais surtout très concentrée
Jeux vidéos: pour Ubisoft, l'avenir passe par les fans et les stars de cinéma
Le Vietnam verrouille internet
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les moins de 5 ans premières victimes des brûlures
Le son du robinet qui fuit décodé par des chercheurs
Au Pérou, un site précolombien révèle des peintures millénaires
Mort d'une adolescente en état végétatif après l'arrêt des soins
Ecosse: les 5 habitants d'Ulva fêtent l'achat de leur île
 LES PLUS LUS 
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Au Chili, un vent de liberté sexuelle fait exploser les cas de VIH
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.038 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.