ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 15 Décembre 2018

RECHERCHE - Publié le 28/07/2016 à 21:02


Identification d'anticorps efficaces contre le Zika, autre pas vers un vaccin



Des chercheurs américains ont identifié des anticorps chez des souris qui neutralisent le virus Zika et peuvent protéger contre une infection, selon des travaux publiés mercredi aux Etats-Unis.

Cette découverte représente un pas important pour développer un vaccin ainsi qu'un meilleur test de diagnostic et potentiellement de nouvelles thérapies basées sur ces anticorps, estiment les scientifiques dont l'étude paraît dans la revue américaine Cell.

Ces deux anticorps se fixent exclusivement sur le Zika et pas sur les autres virus de la même famille, comme celui de la dengue notamment.

"Certains de ces anticorps peuvent neutraliser les souches africaines, asiatiques et américaines du Zika", souligne Daved Fremont, professeur de pathologie et d'immunologie à la faculté de médecine de l'université Washington à St. Louis (Missouri), principal co-auteur de ces travaux.

Cela signifie qu'un tel vaccin pourrait protéger contre toutes les souches de Zika dans le monde, estime-t-il.

Ces anticorps pourraient provoquer une réaction immunitaire contre le Zika, estime le Dr Fremont suggérant la possibilité de faire un vaccin à partir seulement d'une protéine virale cultivée plutôt qu'avec le virus entier.

Les vaccins produits à partir d'un virus vivant sont efficaces mais ne peuvent pas être utilisés chez des femmes enceinte ou des personnes souffrant de certaines maladies chroniques dont le système immunitaire est fortement affaibli.

Les anticorps qui protègent les souris contre le virus Zika dans cette étude pourraient ainsi potentiellement être utilisés pour traiter des patients à hauts risques et les femmes enceintes.

Dans la mesure où ces anticorps ont été obtenus chez des souris, ils devront être modifiés pour ressembler à des anticorps humains pouvant être utilisés cliniquement.

Les chercheurs ont d'autre part fait des observations particulièrement préoccupantes. Ils ont constaté que de faibles niveaux d'anticorps neutralisant le Zika, trop bas pour protéger contre l'infection, aident en revanche le virus de la dengue, qui est de la même famille, à infecter des cellules.

Les personnes qui ont eu la dengue et sont infectées une seconde fois sont souvent plus malades car les faibles niveaux d'anticorps laissés par la première infection aide apparemment le virus.

Le Zika peut provoquer des défauts congénitaux dévastateurs dont surtout la microcéphalie du fœtus, un développement insuffisant du cerveau.

Des chercheurs canadiens au Québec ont annoncé le 19 juillet le démarrage du premier essai clinique (phase 1) d'un vaccin candidat contre le Zika. Une dizaine de groupes pharmaceutiques dont le français Sanofi Pasteur, travaillent sur un vaccin anti-Zika, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Cancer du sein: un test sanguin pourrait aider à choisir le traitement
À la recherche de nouvelles molécules contre le paludisme
Un placenta artificiel pourrait aider à comprendre les problèmes de la grossesse
Thé ou café ? Les goûts déterminés par la génétique, selon une étude australienne
Des cellules souches iPS transplantées dans le cerveau d'un patient atteint de Parkinson
Manger des carottes est bon pour la vue? Vrai, confirment des recherches
La maladie de Parkinson commence peut-être dans l'appendice
Trop de sucre dans le sang: risque accru de tuberculose, selon des chercheurs
Un strabisme à l'origine du génie de Léonard de Vinci?
Des souriceaux nés de souris de même sexe
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La résilience provient d'anomalies dans le cerveau
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
Les bactéries intestinales, piste de recherche pour traiter le diabète
Virgin Galactic prépare un nouveau vol d'essai, plus près de la frontière de l'espace
Au Bangladesh, le combat d'un homme pour sauver les arbres un par un
 LES PLUS LUS 
Confirmation de présence de glace à la surface de la Lune
La momification, un procédé plus ancien qu'on ne le pensait
Un satellite européen inédit d'étude des vents mis sur orbite
Avec le Brexit, risque d'une pénurie de sperme au Royaume-Uni
Comment la fièvre jaune s'est propagée au Brésil
Un drone filme des images inédites d'un peuple isolé d'Amazonie
Inondations en Inde : alerte aux serpents avec la baisse des eaux
Un reste fossilisé d'enfant prouve l'accouplement entre deux espèces humaines
Un examen ophtalmologique expérimental pourrait détecter Alzheimer
Pas de niveau minimum d'alcool qui soit sans danger pour la santé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.036 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.