ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 22 Juillet 2018

SANTE - Publié le 02/09/2016 à 14:12


Espagne: un mort de la fièvre du Congo après une piqure de tique



Pour la première fois en Espagne, un homme est mort de fièvre hémorragique de Crimée-Congo transmise par une tique et une infirmière qui l'a soigné a également contracté la maladie, ont annoncé jeudi les autorités.

Deux cents personnes ayant été en contact avec eux ont été placées en observation, mais elles "ne présentent pas de symptômes jusqu'à présent", a précisé la région de Madrid.

Le virus de cette fièvre hémorragique, qui se transmet principalement à l'être humain à partir des tiques et des animaux d'élevage, provoque la mort dans 10 à 40% des cas. La maladie est présente en Afrique, en Asie et au Moyen-Orient, en Europe de l'est et dans les Balkans.

La présence du virus avait été détectée sur des tiques en Espagne dès 2011 mais ce sont "les premiers cas de fièvre hémorragique de Crimée Congo diagnostiqués en Espagne", a indiqué le ministère de la Santé dans un communiqué.

Les oiseaux migrateurs venant d'Afrique pourraient avoir introduit les tiques porteuses du virus en Espagne, selon un rapport publié en 2011 par le ministère de la Santé.

La victime est un homme de 62 ans, décédé le 25 août dans un hôpital madrilène.

"Tout indique que l'origine de sa maladie est un piqure de tique (...) lors d'une promenade dans la campagne dans une localité de Castille-et-Leon", au nord-ouest de Madrid, a précisé dans un communiqué la communauté autonome de Madrid.

L'autre personne infectée est une infirmière hospitalière qui a pu être contaminée "en étant au contact avec les sécrétions" du patient dans une unité de soins intensifs, selon l'autorité régionale. Elle est soignée, à l'isolement, et "son état est stable".

La transmission du virus entre humains peut survenir à la suite d’un contact direct avec du sang, des sécrétions, des organes ou des liquides biologiques de sujets infectés.

Selon le Centre européen de prévention et contrôle des maladies, ce virus a été détecté sur des tiques en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient, ainsi que dans l'est et le sud-ouest de l'Europe.

En Europe, selon le centre, des cas de transmission à l'homme ont été signalés en Albanie, Arménie, Bulgarie, au Kazakhstan, au Kosovo, en Russie, en Serbie, au Tadjikistan, en Turquie, au Turkmenistan, en Ukraine et en Ouzbekistan. En juin 2008, un premier cas a été diagnostiqué Grèce. D'après les autorités espagnoles, la Croatie a également été touchée par la maladie.

L'odeur du café est-elle suffisante pour stimuler notre cerveau ?
Les futurs infirmiers en pratique avancée seront formés dès septembre
Une revue scientifique piégée par une fausse étude sur le cancer
Crèches: jusqu'à 3.100 euros de bonus annuel par place pour favoriser l'accueil des enfants pauvres
Protections intimes: des substances chimiques, mais sans risque selon l'Anses
Sida: trois porteurs du virus sur cinq ont maintenant accès aux traitements
Les parents protègent leurs enfants des dangers du soleil mieux qu'eux-mêmes
Le paracétamol, un médicament courant mais dangereux
Première radiographie couleur 3D d'un humain
Un petit lien établi entre nourriture solide et sommeil de bébé
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
L'odeur du café est-elle suffisante pour stimuler notre cerveau ?
Naissances en série au zoo d'Amnéville
De Paris à Séoul, des cinémas toujours plus high-tech
La justice resserre l'étau autour de l'usine Alteo de Gardanne et de ses rejets dans les Calanques
A Strasbourg, la révolution verte est en marche
 LES PLUS LUS 
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Climat: moins de neige et la belette blanche devient une cible
Au Chili, un vent de liberté sexuelle fait exploser les cas de VIH
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.023 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.