ACCUEIL | FLUX RSS | APPLI ANDROID
Samedi 19 Août 2017

SANTE - Publié le 02/09/2016 à 14:12


Espagne: un mort de la fièvre du Congo après une piqure de tique



Pour la première fois en Espagne, un homme est mort de fièvre hémorragique de Crimée-Congo transmise par une tique et une infirmière qui l'a soigné a également contracté la maladie, ont annoncé jeudi les autorités.

Deux cents personnes ayant été en contact avec eux ont été placées en observation, mais elles "ne présentent pas de symptômes jusqu'à présent", a précisé la région de Madrid.

Le virus de cette fièvre hémorragique, qui se transmet principalement à l'être humain à partir des tiques et des animaux d'élevage, provoque la mort dans 10 à 40% des cas. La maladie est présente en Afrique, en Asie et au Moyen-Orient, en Europe de l'est et dans les Balkans.

La présence du virus avait été détectée sur des tiques en Espagne dès 2011 mais ce sont "les premiers cas de fièvre hémorragique de Crimée Congo diagnostiqués en Espagne", a indiqué le ministère de la Santé dans un communiqué.

Les oiseaux migrateurs venant d'Afrique pourraient avoir introduit les tiques porteuses du virus en Espagne, selon un rapport publié en 2011 par le ministère de la Santé.

La victime est un homme de 62 ans, décédé le 25 août dans un hôpital madrilène.

"Tout indique que l'origine de sa maladie est un piqure de tique (...) lors d'une promenade dans la campagne dans une localité de Castille-et-Leon", au nord-ouest de Madrid, a précisé dans un communiqué la communauté autonome de Madrid.

L'autre personne infectée est une infirmière hospitalière qui a pu être contaminée "en étant au contact avec les sécrétions" du patient dans une unité de soins intensifs, selon l'autorité régionale. Elle est soignée, à l'isolement, et "son état est stable".

La transmission du virus entre humains peut survenir à la suite d’un contact direct avec du sang, des sécrétions, des organes ou des liquides biologiques de sujets infectés.

Selon le Centre européen de prévention et contrôle des maladies, ce virus a été détecté sur des tiques en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient, ainsi que dans l'est et le sud-ouest de l'Europe.

En Europe, selon le centre, des cas de transmission à l'homme ont été signalés en Albanie, Arménie, Bulgarie, au Kazakhstan, au Kosovo, en Russie, en Serbie, au Tadjikistan, en Turquie, au Turkmenistan, en Ukraine et en Ouzbekistan. En juin 2008, un premier cas a été diagnostiqué Grèce. D'après les autorités espagnoles, la Croatie a également été touchée par la maladie.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire


 Publicité 
 Top News 
Médicaments, l'invisible pollution de l'eau
Vers Alpha du Centaure à 60.000 km/s, le rêve d'un milliardaire russe
Mexique: l'homme le plus gros du monde en passe d'être opéré
Comment Facebook filtre notre connaissance du monde?
Espagne: un mort de la fièvre du Congo après une piqure de tique
A Marseille, l'agriculture urbaine prend ses quartiers Nord
Google installe de vrais clients dans ses voitures autonomes
Décès du mathématicien français Jean-Christophe Yoccoz, médaille Fields 1994
L'infection pulmonaire: un risque de dégradation chez les personnes âgées
Italie: un village de trompe-la-mort va révéler son secret
 Publicité 
 En image 
 Dernières réactions 
18/01/2016 - 17:34 - eric
Chez moi: ni bureau, ni papiers, aucune bureaucratie. ...
17/12/2015 - 15:37 - gilles
Je vois une erreur dans ce calcul. Car on ne ...
10/11/2015 - 20:51 - carole ferrer
DES PROMESSES JE N AI PLUS AUCUNE CONFIANCE DANS LES ...
17/03/2014 - 01:21 - Micha
Bordélique de nature je bosse nettement le jour dans l'année ...
03/03/2014 - 10:31 - didier
Se pourrait-il qu'inconsciemment on soit poussé à éternuer sans rien ...
 Publicité 


2011-2017 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.029 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.