ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 22 Septembre 2018

CIEL&ESPACE - Publié le 19/09/2016 à 10:10


Le lanceur Vega a mis sur orbite 5 satellites d'observation



Le lanceur européen Vega a mis jeudi sur orbite cinq satellites d'observation de la terre pour le compte de l'agence spatiale péruvienne et d'une filiale de Google, après un décollage du Centre spatial guyanais de Kourou.

Le lanceur avait décollé à 22h43 heure locale (01h43 GMT, 03h43 vendredi à Paris), emportant un satellite péruvien d’observation de la Terre pour l'agence spatiale péruvienne Conida pesant 430 kg et quatre petits satellites de 110 kg chacun pour l'opérateur Terra Bella, une filiale de Google.

Concrétisant le septième lancement réussi cette année pour Arianespace, le lanceur Vega, dont c'était aussi le septième lancement depuis le début de son exploitation en 2012, avait d'abord traversé une nuit de pleine lune au-dessus de la savane guyanaise.

"Vega commence de façon éclatante cette nouvelle phase de son histoire, puisqu'il s'agissait de la première exploitation commerciale de ce lanceur. Les six précédents lancements relevaient encore d'une phase de fin de développement", a déclaré à l'AFP le PDG d'Arianespace, Stéphane Israël.

"Ce jeune lanceur donne déjà le sentiment d'une grande maturité, d'une grande fiabilité, d'une grande robustesse", s'est-il réjoui.

Au cours de cette mission, un peu plus de 40 minutes après le décollage, le lanceur s'est d'abord séparé en sept secondes des quatre petits satellites SkySat-4, 5, 6 et 7 pour Terra-Bella, opérateur commercial américain de satellites d’observation de la Terre.

Ces satellites, conçus par Terra Bella et construits par SSL (Space Systems/Loral) en Californie, permettront de cartographier en 3D la planète avec une résolution inférieure au mètre.

Quasiment 1h43 après le décollage (1h 42 mn et 59 s exactement), Vega a enfin mis sur orbite pour l'agence spatiale péruvienne Conida le satellite d'observation de la Terre à très haute résolution PeruSAT-1, construit par Airbus Defence and Space à Toulouse.

Ce satellite, d'une précision de 70 cm, est doté d'un instrument optique de dernière génération en carbure de silicium. Il a été commandé dans le cadre d'un accord de coopération intergouvernementale entre le Pérou et la France.

Un laser dans l'espace pour mesurer la glace sur la Terre
SpaceX enverra un premier client privé vers la Lune
Des chercheurs japonais vont tester un mini ascenseur spatial
La fuite d'oxygène sur l'ISS pourrait être intentionnelle
Les supernovas émettent un flash avant l'explosion
Le ciel se dégage sur Mars, où Opportunity tente de survivre
Londres va investir dans le développement d'un rival à Galileo
Confirmation de présence de glace à la surface de la Lune
Un satellite européen inédit d'étude des vents mis sur orbite
L'Inde enverra une personne dans l'espace en 2022
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
L'espérance de vie des Européens, en hausse mais menacée par l'obésité
Plan santé: il y aura des mesures sur la psychiatrie selon Agnès Buzyn
Évaluation de l'homéopathie: la Haute autorité de santé peaufine sa méthode
Un monastère mexicain, dernier refuge de salamandres aquatiques
Colombie: naissance en captivité d'un singe araignée, espèce menacée
 LES PLUS LUS 
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Mars à son plus près de la Terre en 15 ans
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.024 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.