ACCUEIL | FLUX RSS | APPLI ANDROID
Mardi 21 Novembre 2017

CIEL&ESPACE - Publié le 19/09/2016 à 10:10


Le lanceur Vega a mis sur orbite 5 satellites d'observation



Le lanceur européen Vega a mis jeudi sur orbite cinq satellites d'observation de la terre pour le compte de l'agence spatiale péruvienne et d'une filiale de Google, après un décollage du Centre spatial guyanais de Kourou.

Le lanceur avait décollé à 22h43 heure locale (01h43 GMT, 03h43 vendredi à Paris), emportant un satellite péruvien d’observation de la Terre pour l'agence spatiale péruvienne Conida pesant 430 kg et quatre petits satellites de 110 kg chacun pour l'opérateur Terra Bella, une filiale de Google.

Concrétisant le septième lancement réussi cette année pour Arianespace, le lanceur Vega, dont c'était aussi le septième lancement depuis le début de son exploitation en 2012, avait d'abord traversé une nuit de pleine lune au-dessus de la savane guyanaise.

"Vega commence de façon éclatante cette nouvelle phase de son histoire, puisqu'il s'agissait de la première exploitation commerciale de ce lanceur. Les six précédents lancements relevaient encore d'une phase de fin de développement", a déclaré à l'AFP le PDG d'Arianespace, Stéphane Israël.

"Ce jeune lanceur donne déjà le sentiment d'une grande maturité, d'une grande fiabilité, d'une grande robustesse", s'est-il réjoui.

Au cours de cette mission, un peu plus de 40 minutes après le décollage, le lanceur s'est d'abord séparé en sept secondes des quatre petits satellites SkySat-4, 5, 6 et 7 pour Terra-Bella, opérateur commercial américain de satellites d’observation de la Terre.

Ces satellites, conçus par Terra Bella et construits par SSL (Space Systems/Loral) en Californie, permettront de cartographier en 3D la planète avec une résolution inférieure au mètre.

Quasiment 1h43 après le décollage (1h 42 mn et 59 s exactement), Vega a enfin mis sur orbite pour l'agence spatiale péruvienne Conida le satellite d'observation de la Terre à très haute résolution PeruSAT-1, construit par Airbus Defence and Space à Toulouse.

Ce satellite, d'une précision de 70 cm, est doté d'un instrument optique de dernière génération en carbure de silicium. Il a été commandé dans le cadre d'un accord de coopération intergouvernementale entre le Pérou et la France.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire


 Publicité 
 Top News 
Médicaments, l'invisible pollution de l'eau
Vers Alpha du Centaure à 60.000 km/s, le rêve d'un milliardaire russe
Mexique: l'homme le plus gros du monde en passe d'être opéré
Comment Facebook filtre notre connaissance du monde?
Espagne: un mort de la fièvre du Congo après une piqure de tique
A Marseille, l'agriculture urbaine prend ses quartiers Nord
Google installe de vrais clients dans ses voitures autonomes
Décès du mathématicien français Jean-Christophe Yoccoz, médaille Fields 1994
L'infection pulmonaire: un risque de dégradation chez les personnes âgées
Microsoft dévoile les caractéristiques de sa nouvelle Xbox
 Publicité 
 En image 
 Dernières réactions 
18/01/2016 - 17:34 - eric
Chez moi: ni bureau, ni papiers, aucune bureaucratie. ...
17/12/2015 - 15:37 - gilles
Je vois une erreur dans ce calcul. Car on ne ...
10/11/2015 - 20:51 - carole ferrer
DES PROMESSES JE N AI PLUS AUCUNE CONFIANCE DANS LES ...
17/03/2014 - 01:21 - Micha
Bordélique de nature je bosse nettement le jour dans l'année ...
03/03/2014 - 10:31 - didier
Se pourrait-il qu'inconsciemment on soit poussé à éternuer sans rien ...
 Publicité 


2011-2017 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.028 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.