ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 18 Mars 2019

RECHERCHE - Publié le 22/04/2017 à 03:34


La substance d'une peau de grenouille pour combattre la grippe



Une substance secrétée par la peau de grenouilles du sud de l'Inde détruit certaines souches de virus de la grippe, ont constaté des chercheurs américains et indiens dont la découverte prometteuse est publiée mardi dans la revue scientifique Immunity.

Ce peptide pourrait aider à fabriquer un nouvel anti-viral qui peut s'avérer utile contre les souches émergentes de grippe quand il n'y a pas encore de vaccin, explique le Dr Joshy Jacob, professeur adjoint de microbiologie et d'immunologie au centre des vaccins de la faculté de médecine Emory à Atlanta (Géorgie).

Ce peptide, un élément de base d'une protéine, pourrait aussi offrir une nouvelle arme contre des virus de la grippe si les souches en circulation deviennent résistantes aux anti-viraux utilisés, estime-t-il.

Les scientifiques ont découvert ce peptide dans la sécrétion des muqueuses de la peau des grenouilles, appelées Hydrophylax bahuvistara, qu'ils ont soumises à de légères stimulations électriques.

Certains peptides anti-bactériens détruisent les virus en perçant des trous dans leur membrane cellulaire. Ils sont de ce fait toxiques pour les cellules des mammifères.

Mais ce dernier peptide a un mode d'action différent. Il attaque l'hémaglutinine, une partie stable à la surface du virus de la grippe. C'est également la cible des recherches en cours pour mettre au point un vaccin universel contre toutes les souches virales de la grippe.

Administré par voie nasale à des souris non-vaccinées, ce peptide les a protégées contre des doses mortelles de certains virus de la grippe.

Il a neutralisé les souches H1 de la grippe dont celle responsable de la pandémie de 2009. En revanche il n'a eu aucune efficacité contre d'autres souches courantes telle que la H3N2.

Produire des peptides antimicrobiens pour en faire des traitements efficaces s'est avéré difficile dans le passé, notamment parce qu'ils sont détruits par les enzymes de notre organisme.

Le laboratoire du professeur Jacob travaille sur des moyens de stabiliser ces peptides anti-viraux, comme celui sécrété par ces grenouilles indiennes.

Il continue aussi à rechercher d'autres peptides provenant des muqueuses de ces batraciens qui pourraient neutraliser les virus de la dengue et du Zika par exemple.

Le cannabis testé chez des malades de Parkinson à Marseille
La rousseur couplée à la présence de nombreux grains de beauté indiquerait une propension au mélanome
Un écran dans la chambre nuirait à la santé physique et mentale des enfants
Alcool et grossesse, une nouvelle étude prône l'abstinence
L'anticorps d'un survivant d'Ebola, clé d'un futur vaccin
Le fait de consigner ce que l'on mange favoriserait la perte de poids
L'ail et l'oignon pourraient abaisser le risque de cancer colorectal
L'allaitement exclusif pendant 3 mois pourrait réduire le risque d'eczéma de l'enfant
La malbouffe pourrait augmenter le risque de maladies mentales
Une brève anesthésie générale subie pendant l'enfance ne perturberait pas le développement
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les séniors se sentent plus jeunes lorsqu'ils ont l'impression d'avoir le contrôle sur leur vie quotidienne
Oeufs, cholestérol et risques cardiaques, l'éternel débat
Une reconnaissance au travail positive améliore la santé physique et mentale
Près de Chartres, un refuge accueille animaux de cirque ou de laboratoires
Des lycéens enfilent la blouse de chercheurs pour étudier les tiques
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.027 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.