ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 21 Juin 2018

TECHNOLOGIES - Publié le 22/04/2017 à 14:56


L'atlas Google Earth relancé dans une version plus riche



Le géant internet américain Google (groupe Alphabet) a lancé mardi une nouvelle version de son atlas numérique gratuit Google Earth, remaniée pour y ajouter davantage d'informations en recourant notamment à l'intelligence artificielle.

"C'est un produit qui parle à nos valeurs les plus profondes en termes d'éducation et de mise des informations à la disposition des gens", a commenté Rebecca Moore, une responsable de Google Earth, en présentant à l'AFP la nouvelle version de ce programme qui permet d'explorer la planète depuis son ordinateur ou son smartphone.

Dans un message de blog annonçant la nouvelle version de Google Earth, le groupe souligne avoir voulu fournir "différents filtres pour vous permettre de voir le monde" et "ouvrir votre esprit avec de nouvelles histoires tout en vous donnant une nouvelle perspective" sur les endroits visités.

Une option baptisée "Voyager" permet ainsi aux utilisateurs d'être guidés vers des histoires interactives racontées par des experts au sujet des lieux qu'ils survolent, grâce à des partenariats avec entre autres BBC Earth, la Nasa, l'émission télévisée "Sesame Street" ou le Jane Goodall Institute, connu pour son travail de protection des chimpanzés.

Le nouveau Google Earth utilise aussi l'intelligence artificielle pour fournir aux utilisateurs des "cartes de connaissance" leur donnant accès à des informations en ligne sur les montagnes, les pays ou les sites qu'ils visitent virtuellement.

"Tout ce que Google sait sur le monde, vous pouvez le savoir", affirme Sean Askay, un ingénieur de l'entreprise.

L'intelligence artificielle permettra aussi de suggérer aux utilisateurs d'autres endroits susceptibles de les intéresser en fonction des lieux recherchés dans le passé.

La nouvelle version de Google Earth contient encore un bouton pour voir, en trois dimensions et selon l'angle souhaité par l'utilisateur, des sites remarquables comme le Grand Canyon ou les châteaux de la Loire.

Pour la première fois, Google Earth sera désormais accessible directement depuis un navigateur internet, sans avoir à installer le programme sur son appareil.

Google explique que cela permet de recourir aux capacités plus puissantes des centres de données faisant fonctionner les services en ligne ("cloud") au lieu de devoir se reposer uniquement sur les processeurs ou la mémoire des smartphones ou autres appareils utilisés par le consommateur.

Le nouveau Google Earth est compatible dans l'immédiat avec les logiciels Chrome et Android de Google, mais le groupe promet pour bientôt des versions adaptées pour les appareils d'Apple et pour d'autres explorateurs internet.

A2mac1, le champion français qui vend les secrets des voitures
La commande vocale change la manière de faire les courses
Des lycéens inventent une fleur connectée pour mieux connaître les abeilles
En Chine, un robot-professeur pour garder les tout-petits
Pendant la Coupe du monde les murs russes ont des oreilles, prévient Washington
Dans un atelier d'outils de neuroradiologie, des techniques de haute couture
Le bitcoin, une monnaie décentralisée mais surtout très concentrée
Jeux vidéos: pour Ubisoft, l'avenir passe par les fans et les stars de cinéma
Le Vietnam verrouille internet
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Pythons, lion empaillé, crânes de babouins: 30.000 animaux sauvages, victimes de trafics, interceptés
Alouettes, abeilles et orchidées... un eden près des tarmacs
Désemparés, des apiculteurs contraints de réduire en cendres leurs abeilles
Des associations dénoncent les prix exhorbitants et injustifiés des nouveaux médicaments
Fatigue et douleur, problèmes persistants après la fin du cancer
 LES PLUS LUS 
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Reforestation: un appel à projets pour planter un million d'arbres
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.060 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.