ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 22 Mars 2019

RECHERCHE - Publié le 22/04/2017 à 15:58


L’œil de poisson au secours de nos rétines



Des études sur les poissons zèbre démontre sa capacité à régénérer leur rétine endommagée.

Si nous étions des poissons et que notre rétine était endommagée, nous n’aurions pas à nous en faire: en quelques semaines, elle serait comme neuve. Comment ne pas être intéressé par cette capacité miraculeuse de régénération? C’est pour cela que de nombreux laboratoires de par le monde étudient l’organisme à nageoire modèle, le poisson zèbre. Une équipe de biologistes de l’université Vanderbilt affirme avoir identifié le signal qui déclenche cette régénération. Et ils estiment possible de provoquer le même processus d’autoréparation dans un œil humain en cas de maladies dégénératives (DMLA, rétinite pigmentaire…) ou de blessures (travaux publiés dans la revue Stem Cell Reports ).

La structure de la rétine des poissons et celle des humains sont très proches. Très fines, moins de 0,5 mm d’épaisseur, elles sont formées de trois couches de cellules nerveuses: des cellules photoréceptrices qui détectent la lumière ; des cellules horizontales qui intègrent les signaux envoyés par les cellules photoréceptrices ; enfin, des cellules ganglionnaires qui vont envoyer les informations visuelles vers le cerveau.

Les rétines possèdent un quatrième type de cellules dites de Müller, qui sont des cellules gliales, c’est-à-dire qui assurent la cohésion mécanique de l’organe et son isolation électrique. Elles semblent jouer un rôle dans la régénération. Quand celle-ci est lancée, les cellules de Müller se dédifférencient, c’est-à-dire redeviennent non spécialisées, puis prolifèrent et se transforment en cellules nerveuses pour remplacer celles qui ont été endommagées. Les cellules de Müller existent aussi chez l’homme mais ne montrent pas cette capacité de différenciation.

Les chercheurs ont pu montrer qu’un neurotransmetteur, le GABA (gamma butyric amino acid), un inhibiteur du système nerveux central, serait impliqué dans le déclenchement de la transformation des cellules de Müller. Un poisson zèbre peut se refaire une rétine en 28 jours ; sauf si, comme l’on fait les chercheurs, on lui injecte des produits conduisant à de hautes concentrations en GABA dans l’œil. A contrario, si on injecte une enzyme qui enlève la GABA, les cellules de Müller se dédifférencient et la régénération, et sa cascade de productions de différents facteurs de croissance, commence. À voir chez l’homme.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Antilles: être exposé aux brumes de sable augmente le risque de prématurité
Une piste pour contourner la stérilité d'enfants traités par chimiothérapie
Le dépistage du diabète de grossesse permet de sauver des vies
Une forte consommation de boissons sucrées augmenterait le risque de décès précoce
Vivre en haute altitude peut altérer la mémoire verbale et spatiale
Le cannabis testé chez des malades de Parkinson à Marseille
La rousseur couplée à la présence de nombreux grains de beauté indiquerait une propension au mélanome
Un écran dans la chambre nuirait à la santé physique et mentale des enfants
Alcool et grossesse, une nouvelle étude prône l'abstinence
L'anticorps d'un survivant d'Ebola, clé d'un futur vaccin
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Une tortue sacrée embaumée pour l'éternité au Vietnam
Une fusée Vega met sur orbite un satellite d’observation de la Terre pour l’Italie
Chili: faire pousser des légumes dans le désert le plus aride du monde
Climat: les géants de l'énergie ont dépensé 1 milliard de dollars en lobbying depuis la COP21
Le plastique menace toute vie aux Galapagos
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Climat: Mars n'est pas un plan B pour l'humanité, met en garde une astronaute
Froid dedans, plus chaud dehors: l'Inde dans le cercle vicieux des climatiseurs
Cop24: Réduire le gaspillage et consommer moins de viande pour nourrir la terre en 2050 selon une étude
Dans la violente Ciudad Juarez, réhydrater des cadavres pour les identifier
Une technique de poterie millénaire remise au goût du jour contre le gaspillage de l'eau
En Saône-et-Loire, une usine change les déchets en biogaz
Qu'est-ce que tu veux pour Noël? Un test ADN!
L'UE sans plastiques à usage unique en 2021
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.045 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.