ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 25 Septembre 2018

RECHERCHE - Publié le 22/04/2017 à 16:12


Un test sanguin pour diagnostiquer les bébés secoués



Des chercheurs américains ont mis au point un test sanguin capable de détecter les cas d’hémorragies intracrâniennes chez les bébés secoués. Les analyses se poursuivent avant une éventuelle mise sur le marché.

Chaque année en France, près de 200 cas de bébés secoués violement par leurs parents ou par un tiers sont relevés par la Haute autorité de santé (HAS). Ces violences faites aux nouveaux nés peuvent être à l’origine de traumatismes crâniens, voire une hémorragie intracrânienne et éventuellement à la mort. Le nombre de cas reste néanmoins sous-estimé en raison des difficultés pour diagnostiquer les bébés selon la HAS.

A la suite d’un choc sur la tête, il existe un test appelé test de Glasgow qui permet à partir d’un examen clinique et d’un questionnaire mené auprès du blessé, d’établir le diagnostic. Mais il est inutilisable pour les bébés faute de pouvoir les questionner. Quant aux familles, elles se montrent le plus souvent très avares d’explications. Selon l’étude publiée dans la revue JAMA Pédiatrics, dans 31% des cas les médecins passent donc à côté des symptômes qui peuvent paraitre anodins: vomissements, somnolences, difficultés à se réveiller. L’équipe de chercheurs américains a donc mis au point un test sanguin pouvant aider au diagnostic des bébés secoués. Celui-ci permet de repérer rapidement les potentielles hémorragies intracrâniennes.

Testé sur 599 bébés, fiable à 90%

Ce test appelé BIBIS pour Biomarkers for Infant Brain Injury Score a été étudié sur 599 bébés. Ces nouveaux nés ont été testés dans 3 hôpitaux différents, à Chicago et Salt Lake City pendant 2 ans et Pittsburgh durant 12 ans. D’après la publication, il s’est révélé fiable dans 90% des cas. Or, lors de diagnostiques cliniques traditionnels, les cas d’hémorragies intracrâniennes ne sont détectés que chez 70% des enfants.

Malgré le succès rencontré lors de l’étude, les chercheurs précisent que ce test sanguin ne vise pas à remplacer le diagnostic par imagerie, essentiel pour déterminer l’origine de l’hémorragie. Mais il a pour vocation d’aider les médecins dans leur prise de décision lorsque les symptômes ne sont pas assez clairs. Ce test étant basé sur des sérums, ils doivent encore être testés et validés sur une plus large population avant de recevoir l’aval des autorités de santé pour être utilisé par les médecins.

L’étude a par ailleurs révélé qu’il y a autant de garçons que de filles parmi les bébés secoués. L’âge moyen est de 4,7 mois.

Le probable successeur des néonicotinoïdes néfaste aux bourdons
Japon: essai sur l'homme d'un traitement de Parkinson par cellules souches
Des chercheurs développent un test sanguin pour détecter le mélanome
Des ciseaux génétiques provoquent des mutations inattendues
Ebola: des chercheurs espagnols travaillent sur un vaccin universel
Test prometteur en Australie pour combattre la dengue
Les thérapies géniques: un espoir pour les patients, un défi pour les payeurs
Progrès encourageant vers un vaccin contre le VIH
La plupart des études sont fausses: l'avertissement choc d'un chercheur
La médecine moins lourde contre le cancer progresse
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Kilo, ampère, kelvin... Petite révolution à venir dans les unités de mesure
Des tests ADN pour mieux traquer les trafiquants d'ivoire
Il y a 50 ans, le sauvetage des temples égyptiens d'Abou Simbel
Portugal: un vaisseau de la route des Indes découvert au fond du Tage
La médiatisation du terrorisme influence les déséquilibrés
 LES PLUS LUS 
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.045 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.