ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 17 Juillet 2018

TECHNOLOGIES - Publié le 28/04/2017 à 17:41


Des briques made in Mars pour les futurs colons de la planète rouge



Des scientifiques ont fabriqué des briques en "terre martienne" artificielle, anticipant le jour où des humains se lanceront dans la construction de colonies sur la planète rouge, selon une étude publiée jeudi dans le journal Scientific Reports.

Une équipe d'ingénieurs de l'Université de Californie, à San Diego, s'est procurée un peu de terre concoctée par la Nasa qui imite les propriétés du sol de Mars. Avec cette ambition: réussir à façonner des briques d'origine exclusivement martienne pour les futures constructions sur la planète rouge.

"Ceux qui iront sur Mars sont incroyablement courageux, de vrais pionniers, et ce serait un honneur pour moi d'être leur fabricant de briques", explique Yu Qiao de l'Université de Californie et auteur de l'étude.

De façon assez remarquable, les chercheurs ont constaté qu'il suffisait de compresser des blocs de la terre rougeâtre pour produire ces briques. Rien d'autre à faire, pas d'autres matériaux à ajouter, pas de passage au four.

En étant compressée, la "terre martienne" durcit comme un rocher et devient encore plus résistante que du béton armé.

Avec ce procédé, les chercheurs ont pu fabriquer des centaines de briques circulaires de 3 millimètres d'épaisseur.

La vraie terre martienne pourrait ainsi être comprimée couche par couche afin d'ériger un mur ou pour fabriquer des briques plus grosses, suggère Yu Qiao.

D'autres chercheurs avaient déjà imaginé bâtir des centrales nucléaires sur Mars pour cuire des briques ou faire voyager, depuis la Terre, de grandes quantités de polymère, une "colle" destiné à leur fabrication.

Reste évidemment à savoir si oui ou non la vraie terre martienne réagirait comme la terre artificielle recréée par la Nasa, concède Yu Qiao. Seuls des tests sur place pourront valider cette technique.

En 2012, le robot Curiosity de la Nasa a prélevé pour la première fois des échantillons de sable et de poussière sur la planète Mars, analysant, sur place, sa composition.

Fausses nouvelles: les algorithmes au banc des accusés
Microsoft appelle à une réglementation de la reconnaissance faciale
Facebook: les parents d'une ado allemande décédée autorisés à accéder à son compte
Complexe, le marché des courriers recommandés électroniques aiguise les appétits
Alphabet accentue ses efforts dans les drones et les ballons
Doctolib s'impose comme le champion du rendez-vous médical en ligne
Le géant chinois de la batterie s'installe en sauveur en Allemagne
Les aéroports parisiens passent à la reconnaissance faciale
La fibre optique pourrait être utilisée comme alternative aux sismomètres
Après sept générations, la fin du robot Asimo ?
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Au Kenya, les restes de poisson donnent des objets de mode en cuir
Le paracétamol, un médicament courant mais dangereux
Régner depuis son salon: les micronations de l'immense Australie
Japon: des entreprises ont utilisé des apprentis étrangers pour décontaminer Fukushima
Plus d'1 million de m3 de matières et déchets radioactifs en France
 LES PLUS LUS 
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Climat: moins de neige et la belette blanche devient une cible
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.054 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.