ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 17 Juillet 2018

TECHNOLOGIES - Publié le 06/05/2017 à 19:18


La justice prédictive, le pouvoir judiciaire vers un grand bouleversement ?



En test depuis février chez plusieurs avocats lillois, un logiciel de "justice prédictive", permettant en quelques clics de consulter jurisprudence et statistiques, intrigue le monde de la justice qui mesure mal les bouleversements à en attendre.

A la bibliothèque de l'ordre des avocats, au palais de justice de Lille, ce logiciel est en accès libre aux 1.300 avocats du barreau, qui se présente comme le premier en Europe à tester la "justice prédictive".

Le voici lancé... Pierre Mille, documentaliste juridique de l'ordre, tape "Licenciement pour faute grave". Quelque 1.500 jurisprudences apparaissent aussitôt. On y apprend que 14% des procédures ont été requalifiées en licenciement "sans cause réelle et sérieuse". Une multitude de graphiques et autres camemberts peuvent aussi s'afficher, décortiquant les cas favorables selon les juridictions ou encore le montant des indemnités: dans 31% des cas, elles oscillent entre 17.000 et 29.999 euros.

"On est dans l'époque du Big data, avant il fallait farfouiller dans les bulletins officiels. L'arrivée d'un logiciel permettant d'analyser cette masse de données était évidente", explique M. Mille. Pour le moment, cet outil se cantonne au droit civil, et les noms des parties sont anonymisés.

Me Sanjay Navy, spécialiste du droit de la personne, participe à cet essai. "Ce n'est pas une boule de cristal, mais un outil pour dire aux juges +regardez par le passé, vous avez transmis de telles sommes et ma demande n'est pas complètement illégitime+. De même, ça peut permettre de dire à l'adversaire: +regardez les condamnations en moyenne, négociez sinon vous risquez d'être condamné à tant, ce n'est pas moi qui le prétends, mais la jurisprudence!+", argue-t-il.

Pour compiler les informations, les créateurs du logiciel piochent principalement dans les données publiques accessibles de "l'Open Data" et la base de données de la Cour de cassation, explique Louis Larret-Chaine, co-fondateur de la start-up Predictice, qui a lancé fin 2016 ce logiciel recensant 2,5 millions décisions de justice.

Orientation vers le conseil ?

La justice prédictive interpelle autant qu'elle passionne juges, procureurs et avocats, qui en débattront le 19 mai au cours d'un colloque à Lille.

Pour Pascal Eydoux, président du Conseil national des barreaux (CNB), "il n'est pas question que la profession d'avocats envisage de s'opposer à cette évolution car elle est inéluctable et attendue".

"Ce dispositif va nous apporter une aide à la décision d'engager ou non une procédure. La justice prédictive est un moyen pour nous de réorienter notre activité plus vers le conseil que vers le procès", estime-t-il. La justice prédictive au service du désengorgement des tribunaux?

D'autres craignent une certaine déshumanisation ou une justice au rabais. "S'il s'agit de faire du renseignement juridique de base, c'est une manière de faire à peu de frais de l'accès au droit avec le risque de s'en remettre à une justice au ras des pâquerettes. Si au lieu d'avoir une approche fine et humaine d'un divorce et ses conséquences financières, on appuie sur un bouton, ce n'est pas top comme niveau de réflexion", estime Bertrand Couderc, président du Syndicat des avocats de France (SAF).

Me Navy entrevoit, lui, un possible risque de "fainéantisation". "On vient me voir avec un problème, je tape sur le logiciel, j'ai 90% de chances de le perdre, donc je ne prends pas le dossier alors qu'en s'y penchant bien, je pourrais soulever un point particulier et gagner", glisse-t-il.

Fausses nouvelles: les algorithmes au banc des accusés
Microsoft appelle à une réglementation de la reconnaissance faciale
Facebook: les parents d'une ado allemande décédée autorisés à accéder à son compte
Complexe, le marché des courriers recommandés électroniques aiguise les appétits
Alphabet accentue ses efforts dans les drones et les ballons
Doctolib s'impose comme le champion du rendez-vous médical en ligne
Le géant chinois de la batterie s'installe en sauveur en Allemagne
Les aéroports parisiens passent à la reconnaissance faciale
La fibre optique pourrait être utilisée comme alternative aux sismomètres
Après sept générations, la fin du robot Asimo ?
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Au Kenya, les restes de poisson donnent des objets de mode en cuir
Le paracétamol, un médicament courant mais dangereux
Régner depuis son salon: les micronations de l'immense Australie
Japon: des entreprises ont utilisé des apprentis étrangers pour décontaminer Fukushima
Plus d'1 million de m3 de matières et déchets radioactifs en France
 LES PLUS LUS 
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Climat: moins de neige et la belette blanche devient une cible
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.042 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.