ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 23 Juin 2018

CIEL&ESPACE - Publié le 06/05/2017 à 19:20


Une fusée Ariane décolle de Kourou 44 jours après la date prévue



La fusée Ariane 5 a décollé jeudi du Centre spatial guyanais à Kourou peu avant 18h51 locales, (21h51 GMT), avec à son bord deux satellites de télécommunications, a constaté un journaliste de l'AFP.

Le tir était prévu au plus tôt dans une fenêtre débutant à 17h31 locales (15h30 GMT) mais la chronologie finale aura été deux fois interrompue.

Initialement prévu le mardi 21 mars, le tir du lanceur lourd européen vise à placer sur orbite deux satellites de télécommunications, l'un brésilien, l'autre sud-coréen.

Le lancement, depuis Kourou, avait été reporté sine die en raison d'un mouvement social de grande ampleur en Guyane française et en particulier à cause d'un barrage bloquant érigé par des manifestants à quelques centaines de mètres du centre spatial.

L'accès au centre spatial a été libéré le 22 avril, après plus d'un mois de blocage, permettant le redémarrage de l'activité et la préparation du lancement et notamment une opération de pré-lubrification sur Ariane qu'il a fallu recommencer selon le Cnes/CSG.

Un peu plus de 28 minutes après son décollage, Ariane doit se séparer du satellite SGDC (Satellite Géostationnaire de Défense et Communications Stratégiques).

Premier satellite à être lancé par Arianespace pour le compte de l'opérateur brésilien Telebras S.A, une entreprise brésilienne de télécommunications sous tutelles ministérielles, SGDC est un satellite à double usage, militaire et civil.

Il doit notamment assurer la fourniture de communications satellitaires sécurisées aux forces armées et au gouvernement du Brésil.

Un peu plus de 36 minutes après son décollage, Ariane 5 doit se séparer du satellite KOREASAT-7.

Lancé pour le compte de l'opérateur coréen ktsat, KOREASAT-7 doit offrir une large gamme d’applications vidéo et de transmissions de données, tels que des services d’accès à internet, de télédiffusion directe, de télécommunications gouvernementales et de réseaux.

KOREASAT-7 vise à fournir un débit amélioré et une couverture étendue sur la Corée, les Philippines, la péninsule indochinoise, l’Inde et l’Indonésie.

Ce satellite a été construit par Thales Alenia Space à Toulouse (sud-ouest de la France) et à Cannes (sud) sur une plateforme Spacebus.

Il s'agit du quatrième tir de l'année pour Arianespace, la société qui commercialise les lancements. Et du deuxième lancement d'une Ariane 5 en 2017.

Trump veut dominer la Lune, Mars et l'espace
Trump ordonne au Pentagone de créer une force armée de l'espace
Feu vert de l'Europe pour achever le développement d'Ariane 6
La voix de Stephen Hawking envoyée vers un trou noir
Mars enveloppée par une tempête de sable, Opportunity ne répond plus
Mars: découverte de la plus complexe matière organique
La NASA veut faire appel à des entreprises privées pour gérer la Station spatiale
SpaceX retarde ses vols touristiques autour de la Lune
Retour sur Terre de trois astronautes de l'ISS avec un ballon pour le Mondial
La Thaïlande envoie dans l'espace un fruit interdit dans les avions
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les moins de 5 ans premières victimes des brûlures
Le son du robinet qui fuit décodé par des chercheurs
Au Pérou, un site précolombien révèle des peintures millénaires
Mort d'une adolescente en état végétatif après l'arrêt des soins
Ecosse: les 5 habitants d'Ulva fêtent l'achat de leur île
 LES PLUS LUS 
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Au Chili, un vent de liberté sexuelle fait exploser les cas de VIH
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.041 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.