ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 21 Juin 2018

SANTE - Publié le 06/05/2017 à 19:56


Les brosses à dents électriques sont-elles trop abrasives ?



Les brosses à dents électriques sont supposées enlever davantage de plaque dentaire que les brosses manuelles. Des chercheurs montrent qu’elles peuvent aussi être plus agressives sur des dents fragilisées.

Prenez 72 brosses à dents, et autant de molaires. Construisez une machine diabolique à laquelle les premières seront attachées pour inlassablement frotter, astiquer, étriller les secondes, tandis que du dentifrice sera régulièrement déposé, l’ensemble simulant 8,5 années de brossages biquotidiens d’un individu lambda. Rincez, séchez, puis mesurez l’érosion provoquée par le brossage. Drôle d’expérience menée par des chercheurs des universités de Witten (Allemagne) et de San Antonio (États-Unis). Objectif: savoir qui, de la brosse à dents électrique ou de la manuelle, érode le plus nos dents.

Les caries sont de moins en moins présentes dans les pays développés, expliquent les auteurs en introduction de leur étude publiée dans la revue Plos One, et signalée par le «Journal international de médecine». En revanche, de plus en plus de personnes âgées ont encore leurs vraies dents, dont l’émail peut être abîmé. Cela expose alors la dentine, faisant le lit de «lésions cervicales non-carieuses». Un phénomène favorisé par «l’interaction mécanique entre la brosse à dents, le dentifrice et la dent», indiquent les auteurs. Mais entre brosses électriques et brosses manuelles, certaines pourraient-elles être plus abrasives que d’autres?

Arrangement des poils

Pour répondre, les auteurs ont donc testé quatre brosses. Deux étaient électriques (l’une à technologie dite «sonique», qui reproduit un mouvement vertical de va-et-vient; l’autre «oscillo-rotative», tournant dans un sens puis dans l’autre). Les deux autres brosses étaient manuelles (l’une à tête plate, l’autre avec des poils de hauteurs différentes).

Les auteurs ont isolé la dentine de 72 molaires (non cariées et non abîmées) tout juste extraites de la bouche de leurs propriétaires. Puis ils ont placé dans leur «machine à brosser» 18 extraits de dentine par type de brosse à dents, pour 260 minutes de brossage. Soit le temps consacré à chacune des faces de nos dents en 8,5 ans de brossage, expliquent les auteurs après un savant calcul. Le dentifrice, quant à lui, avait été choisi hautement abrasif et était mélangé à de l’eau avant d’être injecté à raison de 10 ml par minute. «La force du brossage est un facteur crucial dans le développement d’abrasion», précisent les auteurs. Ici, ils ont mis tout le monde à égalité: 2 Newton pour chacune des brosses.

Question de micromètres

Verdict: la dentine frottée avec la brosse à dents électrique à technologie sonique avait perdu en moyenne 21 microns d’épaisseur; avec l’oscillo-rotative, 15,7 µm. Les manuelles s’étaient montrées moins agressives, mais la façon dont étaient arrangés ses poils avait son importance: 6 µm de dentine perdue avec la brosse à tête plate, et 2,5 µm avec celle à tête ondulée.

Un certain nombre d’études (souvent financées par des fabricants de brosses à dents électriques) ont montré que les manuelles étaient moins efficaces contre la plaque dentaire, et que leurs utilisateurs avaient tendance à appuyer plus fort. Conclusion: avant de choisir votre camp entre électrique ou manuelle, demandez son avis à votre dentiste. Puis frottez. Mais sans trop appuyer.

Des associations dénoncent les prix exhorbitants et injustifiés des nouveaux médicaments
Fatigue et douleur, problèmes persistants après la fin du cancer
Danger mercure! La viande de dauphin pilote indésirable dans les assiettes
Plus obèses, fumeurs et malades: la mauvaise santé des Américains ruraux
L'Ordre des médecins prend ses distances avec l'homéopathie
La santé mentale des réfugiés, une urgence oubliée des politiques publiques
Pesticides : premier procès sur des possibles effets cancérigènes du RoundUp
Moins sucrée, plus naturelle: quand la pâtisserie cherche à allier bon et sain
L'addiction aux jeux vidéo reconnue comme maladie par l'OMS
De Perpignan à Winnipeg, le combat de Julien face à une maladie orpheline
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Pythons, lion empaillé, crânes de babouins: 30.000 animaux sauvages, victimes de trafics, interceptés
Alouettes, abeilles et orchidées... un eden près des tarmacs
Désemparés, des apiculteurs contraints de réduire en cendres leurs abeilles
Des associations dénoncent les prix exhorbitants et injustifiés des nouveaux médicaments
Fatigue et douleur, problèmes persistants après la fin du cancer
 LES PLUS LUS 
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Reforestation: un appel à projets pour planter un million d'arbres
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.024 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.