ACCUEIL | FLUX RSS | APPLI ANDROID
Vendredi 20 Octobre 2017

SANTE - Publié le 06/05/2017 à 19:58


La maladie du peintre Goya enfin identifiée



Après avoir examiné de nombreuses pièces historiques, une spécialiste de l’audition à l’école de médecine de l’université du Maryland propose un nouveau diagnostic.

C’est l’un des peintres espagnols les plus importants de la fin du XVIIIe et du début du XIXe siècle. Francisco José de Goya y Lucientes, dit Francisco de Goya, né le 30 mars 1746 à Fuendetodos, près de Saragosse, et mort le 16 avril 1828 à Bordeaux, fut un peintre et graveur très en vogue, proche des princes espagnols de son temps. Son génie ne s’épanouit qu’assez tardivement. Les spécialistes estiment qu’il y avait en prémices dans son travail toute la peinture moderne du XXe siècle.

L’un des événements les plus importants dans sa vie et dans son œuvre est une mystérieuse maladie qui le frappa en 1793, à 46 ans, alors qu’il semblait au sommet de ses capacités artistiques. Ce mal non identifié l’obligea à rester alité presque une année entière. Il souffrait de maux de tête constants, d’hallucinations, avait du mal à se déplacer et à entendre. Peu à peu, ces symptômes disparurent, sauf un: il resta définitivement sourd. Pendant une année, il ne produisit rien. Lorsqu’il se remit au travail, ce fut un tournant pour sa peinture, qui devint plus sombre et plus réaliste.

Troubles de l’humeur

Aujourd’hui encore, les spécialistes se disputent pour éclaircir le mystère: saturnisme (maladie du plomb), syphilis, ou autre? Après avoir examiné de nombreuses pièces historiques, la Dr Ronna Hertzano, une spécialiste de l’audition à l’école de médecine de l’université du Maryland, a proposé un nouveau diagnostic: Goya aurait souffert d’une maladie auto-immune, le syndrome de Susac. C’est une atteinte des petits vaisseaux artériolaires qui irriguent la rétine, l’oreille interne et le cerveau.

Les symptômes sont des migraines intenses avec des phénomènes visuels (flash lumineux), des troubles de l’humeur, une surdité brusque ou une hypoacousie à divers degrés. Cette maladie n’est pas mortelle et disparaît en trois ou quatre ans. Pour la Dr Hertzano, cela n’exclut pas que la maladie ait pu être une syphilis. Dans les deux cas, il n’y avait pas de traitement à cette époque.

Le médecin a présenté ses travaux lors de la 24e conférence annuelle de clinicopathologie historique, qui vient de se tenir à l’université du Maryland. Cet événement est consacré à l’étude du diagnostic médical de personnalités célèbres, comme Goya ou Lénine, Darwin, Eleanor Roosevelt ou Lincoln.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire


 Publicité 
 Top News 
Médicaments, l'invisible pollution de l'eau
Vers Alpha du Centaure à 60.000 km/s, le rêve d'un milliardaire russe
Mexique: l'homme le plus gros du monde en passe d'être opéré
Comment Facebook filtre notre connaissance du monde?
Espagne: un mort de la fièvre du Congo après une piqure de tique
A Marseille, l'agriculture urbaine prend ses quartiers Nord
Google installe de vrais clients dans ses voitures autonomes
Décès du mathématicien français Jean-Christophe Yoccoz, médaille Fields 1994
L'infection pulmonaire: un risque de dégradation chez les personnes âgées
Microsoft dévoile les caractéristiques de sa nouvelle Xbox
 Publicité 
 En image 
 Dernières réactions 
18/01/2016 - 17:34 - eric
Chez moi: ni bureau, ni papiers, aucune bureaucratie. ...
17/12/2015 - 15:37 - gilles
Je vois une erreur dans ce calcul. Car on ne ...
10/11/2015 - 20:51 - carole ferrer
DES PROMESSES JE N AI PLUS AUCUNE CONFIANCE DANS LES ...
17/03/2014 - 01:21 - Micha
Bordélique de nature je bosse nettement le jour dans l'année ...
03/03/2014 - 10:31 - didier
Se pourrait-il qu'inconsciemment on soit poussé à éternuer sans rien ...
 Publicité 


2011-2017 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.033 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.