ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 23 Juin 2018

SANTE - Publié le 11/05/2017 à 10:05


Sida: les trithérapies ont augmenté l'espérance de vie de 10 ans



L'espérance de vie des patients infectés par le virus du sida en Europe et en Amérique du Nord a augmenté d'environ 10 ans depuis l'introduction des trithérapies en 1996, selon une étude publiée jeudi dans la revue britannique The Lancet HIV.

73 ans chez les hommes et 76 chez les femmes: c'est l'espérance de vie d'un patient de 20 ans qui a commencé son traitement à partir de 2008 et n'est pas décédé durant la première année, selon cette étude. Soit presque autant que la population générale (78 ans en moyenne, hommes et femmes confondus).

Cela correspond à une augmentation de 10 ans chez les hommes et 9 ans chez les femmes.

"Les combinaisons d'antirétroviraux sont utilisées dans le traitement du sida depuis 20 ans, mais les médicaments récents ont moins d'effets secondaires, obligent à prendre un nombre moins élevé de cachets, empêchent davantage le virus de se reproduire et de résister au traitement", a expliqué l'un des auteurs de l'étude, Adam Trickey, de l'Université de Bristol.

"Les traitements modernes sont très efficaces, ce n'est donc vraisemblablement pas l'amélioration des médicaments qui réduira davantage la mortalité des patients infectés par le virus du sida", a-t-il estimé.

"Nous devons maintenant nous focaliser sur les questions liées au bon suivi des traitements, au diagnostic tardif de l'infection au VIH ainsi qu'au diagnostic et au traitement des affections associées", a-t-il plaidé.

Les combinaisons d'antirétroviraux, ou trithérapies, ont commencé à être utilisées en 1996. Elles associent trois substances ou davantage pour empêcher le virus VIH de se reproduire et stopper les dommages qu'il cause au système immunitaire.

Cette étude se base sur les données de 88.504 patients de 18 pays d'Europe et d'Amérique du Nord qui ont entamé un traitement par antirétroviraux entre 1996 et 2010.

La comparaison de ces données montre que le nombre de morts durant les trois premières années du traitement est moins élevé chez les patients qui l'ont débuté entre 2008 et 2010 que chez ceux qui l'ont entamé entre 1996 et 2007.

L'étude souligne que ces améliorations sont moins visibles chez les patients qui ont été infectés à la suite d'une injection de drogue.

L'une des réserves de l'étude tient dans le fait que ses résultats ont pu être affectés par des changements de comportements au fil du temps, notamment car les patients qui ont commencé leur traitement ces dernières années sont moins nombreux à avoir été infectés à la suite d'une injection.

En outre, "les estimations sur l'espérance de vie sont basées sur des taux de mortalité et il y a peu de données disponibles pour les patients les plus âgés", relève l'étude.

Les moins de 5 ans premières victimes des brûlures
Mort d'une adolescente en état végétatif après l'arrêt des soins
Des associations dénoncent les prix exhorbitants et injustifiés des nouveaux médicaments
Fatigue et douleur, problèmes persistants après la fin du cancer
Danger mercure! La viande de dauphin pilote indésirable dans les assiettes
Plus obèses, fumeurs et malades: la mauvaise santé des Américains ruraux
L'Ordre des médecins prend ses distances avec l'homéopathie
La santé mentale des réfugiés, une urgence oubliée des politiques publiques
Pesticides : premier procès sur des possibles effets cancérigènes du RoundUp
Moins sucrée, plus naturelle: quand la pâtisserie cherche à allier bon et sain
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les moins de 5 ans premières victimes des brûlures
Le son du robinet qui fuit décodé par des chercheurs
Au Pérou, un site précolombien révèle des peintures millénaires
Mort d'une adolescente en état végétatif après l'arrêt des soins
Ecosse: les 5 habitants d'Ulva fêtent l'achat de leur île
 LES PLUS LUS 
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Au Chili, un vent de liberté sexuelle fait exploser les cas de VIH
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.043 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.