ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 23 Septembre 2018

SANTE - Publié le 18/05/2017 à 09:04


Risque de crise cardiaque accru après une grippe ou une pneumonie



Le risque de crise cardiaque augmente fortement dans les jours suivant une infection respiratoire comme une grippe, une bronchite ou une pneumonie, selon une étude australienne publiée lundi dans la revue américaine Internal Medicine Journal.

"Nos résultats confirment ce que des études précédentes suggéraient, à savoir qu'une infection respiratoire peut déclencher une crise cardiaque", explique le professeur Geoffrey Tofler, un cardiologue de l'université de Sydney et du Royal North Shore Hospital, principal auteur.

"Les données ont montré que ce risque, qui peut être multiplié jusqu'à dix-sept fois, n'augmente pas nécessairement au début des symptômes de l'infection mais est le plus élevé durant les sept premiers jours, avant de décroître graduellement", précise-t-il.

Cette recherche a porté sur 578 patients ayant eu un infarctus à la suite du blocage d'une artère coronaire.

Les auteurs ont déterminé que 17% ont fait part de symptômes d'infection respiratoire dans les sept jours avant leur crise cardiaque et 21% dans les 31 jours.

"La fréquence des attaques cardiaques est la plus élevée en hiver", a pointé le Dr Thomas Buckley, professeur adjoint à l'école de soins infirmiers de l'université de Sydney, un autre auteur de l'étude.

Il souligne de ce fait l'importance de la vaccination contre la grippe et la pneumonie pour minimiser ce risque.

Selon ces chercheurs, les infections respiratoires ont tendance à accroître la formation de caillots de sang, ainsi que l'inflammation et des toxines qui endommagent les vaisseaux sanguins, ce qui pourrait expliquer la nette augmentation du risque cardio-vasculaire.

L'espérance de vie des Européens, en hausse mais menacée par l'obésité
Plan santé: il y aura des mesures sur la psychiatrie selon Agnès Buzyn
Évaluation de l'homéopathie: la Haute autorité de santé peaufine sa méthode
Le bonheur est bien dans le pré: quand le paysage influe sur le bien-être
Des perturbateurs endocriniens présumés dans les assiettes des Européens
Pas d'alcool pendant la grossesse, pour éviter que le bébé ne trinque
Un quart des adultes dans le monde ne bougent pas assez pour leur santé
Ebola en RDC: la lutte contre le virus des fausses croyances
Un livre polémique relance le débat sur les antidépresseurs
Risques de tumeurs: un médicament sous surveillance
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
L'espérance de vie des Européens, en hausse mais menacée par l'obésité
Plan santé: il y aura des mesures sur la psychiatrie selon Agnès Buzyn
Évaluation de l'homéopathie: la Haute autorité de santé peaufine sa méthode
Un monastère mexicain, dernier refuge de salamandres aquatiques
Colombie: naissance en captivité d'un singe araignée, espèce menacée
 LES PLUS LUS 
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
Mars à son plus près de la Terre en 15 ans
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.046 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.