ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 23 Juin 2018

PLANETE - Publié le 30/08/2017 à 14:49


Un navire chinois intercepté dans les Galapagos transportait plus de 6.000 requins



Un navire chinois intercepté dans l'archipel équatorien des Galapagos transportait une cargaison illégale de plus de 6.000 requins dont des espèces menacées d'extinction, a annoncé l'organisation du Parc national dimanche, au troisième jour du procès contre l'équipage.

Dans le cadre des poursuites contre les vingt marins chinois du "Fu Yuan Yu Leng 999", placés en détention provisoire, "il a été déterminé que la cargaison transportée dans les cales incluait plus de 6.623 requins", a fait savoir la réserve dans un communiqué.

Y figuraient des spécimens d'espèces vulnérables et menacées d'extinction comme des requins marteau, des requins-renards à gros yeux ou des requins-renard pélagiques.

L'embarcation de 98 m a été interceptée le 13 août près de l'île San Cristobal, alors qu'elle naviguait illégalement dans les eaux de l'archipel de Galapagos, classé patrimoine naturel de l'Humanité pour sa flore et sa faune uniques.

Les ailerons de requins sont très appréciés des gourmets asiatiques.

Toutes les espèces de ces îles, appartenant à l’Équateur, sont protégées dans le périmètre des 138.000 km2 de la réserve marine la plus grande de la planète, et sanctuaire de divers animaux, dont des squales.

La loi équatorienne prévoit des peines de un à trois ans de prison pour les délits contre la flore et la faune.

Selon le Parc national, le navire chinois a reçu une cargaison de requins "en provenance de deux bateaux taïwanais" entre le 5 et le 7 août, "à plus de mille kilomètres du nord-ouest des Galapagos". Il avait prévu de traverser la réserve, de se diriger vers le Pérou puis de rentrer en Chine.

Les habitants des Galapagos ont manifesté ces jours derniers contre la présence de 300 navires de pêche chinois dans les eaux internationales se trouvant face à l'archipel.

Selon le commandant des opérations navales de la Marine équatorienne, le contre-amiral Darwin Jarrin, le navire appartient à une flotte battant pavillon chinois présente dans les eaux internationales proches de l’Équateur.

L'archipel des Galapagos, qui tient son nom des tortues géantes qui l'habitent à un millier de kilomètres des côtes équatoriennes, a servi de laboratoire au naturaliste anglais Charles Darwin pour développer sa théorie sur l'évolution des espèces.

Le tonnage et la taille du Fu Yuan Yu Leng 999 font qu'il s'agit du cas le plus important de pêche illégale dans les eaux de l'archipel, où 17 embarcations sous pavillon équatorien ont été arraisonnées ces trois dernières années pour le même délit.

Ecosse: les 5 habitants d'Ulva fêtent l'achat de leur île
En Antarctique, un bain glacé pour fêter le solstice
Corée du sud: tuer les chiens pour leur viande est illégal, juge un tribunal
Une nature sous cloche pour mieux comprendre l'impact humain
Plancton décimé, poissons sonnés: les effets du vacarme sous-marin créé par l'homme
L'environnement figurera dans l'article premier de la Constitution française
Koko, le gorille qui maîtrisait la langue des signes, est mort
Pythons, lion empaillé, crânes de babouins: 30.000 animaux sauvages, victimes de trafics, interceptés
Alouettes, abeilles et orchidées... un eden près des tarmacs
Désemparés, des apiculteurs contraints de réduire en cendres leurs abeilles
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les moins de 5 ans premières victimes des brûlures
Le son du robinet qui fuit décodé par des chercheurs
Au Pérou, un site précolombien révèle des peintures millénaires
Mort d'une adolescente en état végétatif après l'arrêt des soins
Ecosse: les 5 habitants d'Ulva fêtent l'achat de leur île
 LES PLUS LUS 
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Au Chili, un vent de liberté sexuelle fait exploser les cas de VIH
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.041 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.