ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 13 Décembre 2018

RECHERCHE - Publié le 30/08/2017 à 15:24


Des chercheurs fouillent la vie du mystèrieux dodo



Reproduction, croissance, mue: des chercheurs lèvent jeudi un peu le voile sur la vie du mystérieux dodo, l'oiseau ventru au bec de pélican disparu de l'île Maurice depuis le 17e siècle.

"Le dodo est souvent décrit dans les médias comme étant un oiseau gras et stupide, mais la réalité est que nous ne connaissons quasiment rien à son sujet !", expliquent les chercheurs dans un communiqué de l'Université de Cape Town en Afrique du Sud.

A partir de l'étude d'os de 22 dodos, une équipe de chercheurs internationale a pu établir que l'oiseau pondait vers le mois d'août.

"L'ovulation débute en août, puis la ponte et l'éclosion des œufs interviennent en septembre. Les poussins vont alors grandir très rapidement pour être assez fort pour supporter l'été austral qui correspond à la période des cyclones et tempêtes à l'île Maurice", explique à l'AFP Delphine Angst de l'Université de Cape Town et auteur principale de l'étude.

Plus gros qu’un cygne, le dodo, une espèce indigène à l'Ile Maurice, était un oiseau tout rond d'une vingtaine de kilos, incapable de voler.

Jusqu'à l'arrivée des premiers navigateurs néerlandais sur l’île à la fin du 16e siècle, il ne rencontrait aucun prédateur dans son environnement.

Ignorant le danger et ne cherchant pas à fuir - ce qui lui a valu de devenir le symbole de la stupidité -, d'innombrables dodos ont été tués par les navigateurs ou dévorés par les chiens, cochons et rats apportés par ces derniers. En moins de 200 ans, l'espèce a été totalement éradiqué.

En effectuant des prélèvements sur des ossements de dodo détenus par plusieurs musées, les chercheurs ont également mis en évidence qu'ils pouvaient se reproduire dès leur premier anniversaire. Ou encore, qu'ils muaient de mars à juillet pour "renouveler leurs plumes abîmées par la reproduction et les tempêtes".

Les travaux sont publiées dans Scientific Reports, un journal du groupe Nature.

Cancer du sein: un test sanguin pourrait aider à choisir le traitement
À la recherche de nouvelles molécules contre le paludisme
Un placenta artificiel pourrait aider à comprendre les problèmes de la grossesse
Thé ou café ? Les goûts déterminés par la génétique, selon une étude australienne
Des cellules souches iPS transplantées dans le cerveau d'un patient atteint de Parkinson
Manger des carottes est bon pour la vue? Vrai, confirment des recherches
La maladie de Parkinson commence peut-être dans l'appendice
Trop de sucre dans le sang: risque accru de tuberculose, selon des chercheurs
Un strabisme à l'origine du génie de Léonard de Vinci?
Des souriceaux nés de souris de même sexe
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Egypte: polémique autour d'une vidéo d'un couple nu au sommet d'une pyramide
Procrastination et GPA, vedettes 2018 des recherches Google
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
Biocontrôle: la guerre des insectes aura bien lieu
Des Amérindiens dénoncent des projets de forage en Alaska
 LES PLUS LUS 
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
À l'Aquarium de Paris, un refuge pour poissons rouges abandonnés
Une étude montre que le vélo est la forme de transport la plus saine en ville
Confirmation de présence de glace à la surface de la Lune
La momification, un procédé plus ancien qu'on ne le pensait
Résurgence inédite de l'anthrax dans les pâturages des Hautes-Alpes
Un satellite européen inédit d'étude des vents mis sur orbite
Avec le Brexit, risque d'une pénurie de sperme au Royaume-Uni
Comment la fièvre jaune s'est propagée au Brésil
La pêche à l'explosif en Libye, fléau écologique en Méditerranée
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.108 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.