ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 16 Décembre 2018

SCIENCE - Publié le 30/08/2017 à 15:25


Energy Observer, un laboratoire énergétique flottant



Le navire expérimental Energy Observer, autonome en énergie, est le premier bateau au monde capable de produire son propre hydrogène, par électrolyse, à partir de l'eau de mer, grâce au couplage des énergies renouvelables.

Au cœur du projet, l'hydrogène (H2) est un gaz léger, qui, en plus de ses importantes capacités de stockage de l'énergie, peut également en produire sans dégager la moindre émission de CO2.

Energy Observer, sur lequel ont navigué vendredi le Premier ministre Edouard Philippe et le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot est équipé de 130 m2 de panneaux photovoltaïques, de deux éoliennes à axe vertical et d'un "cerf-volant" de traction de 50 m2, qui permettra de convertir, durant la navigation, les moteurs électriques en hydrogénérateurs.

Les énergies renouvelables, lorsque les conditions le permettent, alimentent les batteries faisant tourner les moteurs électriques du bateau, qui doit effectuer son tour du monde à une vitesse de huit à dix nœuds.

En l'absence de vent et de soleil, notamment la nuit, l'hydrogène stocké dans huit réservoirs étanches prend alors le relais.

L'hydrogène est directement obtenu par électrolyse, à partir de l'eau de mer (H20), après désalinisation.

Il est ensuite stocké et transformé en énergie, lorsque nécessaire, à l'aide de piles à combustible développées par le laboratoire grenoblois CEA-LITEN.

Ce processus énergétique pourrait avoir à l'avenir de multiples applications à grande échelle, aussi bien dans les transports propres que pour des usages stationnaires tels que l'habitat.

Energy Observer, catamaran de 30,5 m de long pour 12,80 m de large, était à l'origine un voilier de course construit en 1983 au Canada.

Premier voilier à franchir l'année suivante la barre symbolique des 500 milles en 24 heures, il a remporté de nombreuses compétitions, dont le trophée Jules-Verne (un tour du monde à la voile en équipe et sans escale) en 1994.

Il a été racheté 500.000 euros et rallongé de six mètres pour les besoins du projet Energy Observer, chantier qui a mobilisé une cinquantaine de personnes depuis 2015.

Le transhumanisme gagne du terrain, malgré les doutes des scientifiques
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
Le cerveau des enfants abusant des écrans semble modifié
L'ADN explique la longévité des tortues géantes des Galapagos
Un anneau bimillénaire découvert près de Jérusalem pourrait mentionner Ponce Pilate
Les archéologues israéliens présentent un rare masque vieux de 9.000 ans
L'Égypte annonce la découverte de huit momies à Dahchour
L'Afrique de l'Est pourrait perdre son monopole de berceau de l'humanité
Un cousin géant des mammifères a nargué les dinosaures
L'Égypte dévoile un tombeau et des sarcophages à Louxor
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La résilience provient d'anomalies dans le cerveau
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
Les bactéries intestinales, piste de recherche pour traiter le diabète
Virgin Galactic prépare un nouveau vol d'essai, plus près de la frontière de l'espace
Au Bangladesh, le combat d'un homme pour sauver les arbres un par un
 LES PLUS LUS 
Confirmation de présence de glace à la surface de la Lune
La momification, un procédé plus ancien qu'on ne le pensait
Un satellite européen inédit d'étude des vents mis sur orbite
Avec le Brexit, risque d'une pénurie de sperme au Royaume-Uni
Un drone filme des images inédites d'un peuple isolé d'Amazonie
Comment la fièvre jaune s'est propagée au Brésil
Un reste fossilisé d'enfant prouve l'accouplement entre deux espèces humaines
Inondations en Inde : alerte aux serpents avec la baisse des eaux
Un examen ophtalmologique expérimental pourrait détecter Alzheimer
Pas de niveau minimum d'alcool qui soit sans danger pour la santé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.028 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.