ACCUEIL | FLUX RSS | APPLI ANDROID
Mardi 21 Novembre 2017

PLANETE - Publié le 14/09/2017 à 10:45


Lancement d'une campagne pour plus de bio dans les cantines scolaires



L'ONG Agir pour l'Environnement, la fédération de parents d'élèves FCPE, la Fédération nationale d'agriculture biologique (FNAB) et la Ligue de l'Enseignement ont appelé mercredi les parents d'élèves à interpeller élus locaux et responsables scolaires pour obtenir plus d'aliments bio dans les cantines scolaires.

Dans le cadre d'une campagne baptisée "Des cantines bio, j'en veux !", ces organisations invitent à réclamer au moins 20% de bio via des mails déjà rédigés à envoyer aux établissements scolaires, notamment via un site, www.macantine.bio.

Sur les 11 millions de repas servis chaque jour en restauration collective, dont 7 millions dans les cantines scolaires, environ 3% des aliments sont issus de l'agriculture bio, ont-elles rappelé.

Un article de la loi Égalité et Citoyenneté définitivement votée par le Parlement en décembre 2016 obligeait la restauration collective publique à inclure dans la composition des repas "20 % de produits issus de l’agriculture biologique ou de surfaces agricoles en conversion" au bio, mais il a été censuré par le Conseil constitutionnel.

"Il y a une réelle demande de la part des parents", a affirmé la présidente de la FCPE, Liliana Moyano, au cours d'une conférence presse.

"Nous avons la capacité de fournir" suffisamment de produits bios, a assuré Jean-Paul Gabillard, secrétaire national de la FNAB. Sur 1,5 million d'hectares en bio, 400.000 suffisent pour atteindre les 20% dans les cantines scolaires, a-t-il dit.

La nutritionniste Valérie Jacquier, du Collectif Les pieds dans le plat, a insisté sur "la supériorité nutritionnelle des produits bio", rappelant que "le repas à la cantine est censé couvrir 40% des besoins journaliers des enfants". 20% de bio, "c'est le pain, une crudité et un fruit. C'est très peu et facile à atteindre", a-t-elle affirmé.

Selon un sondage Ifop réalisé pour Agir pour l'Environnement, 86% des personnes interrogées se déclarent favorables à une loi imposant de servir au moins 20% d'aliments bios et locaux dans les restaurants collectifs d'ici à 2022, a indiqué Stéphen Kerckhove, délégué général de cette organisation. "D'année en année, il y a une demande de plus en plus forte des parents d'élèves et des citoyens", a-t-il dit, espérant que le message "sera entendu aux États généraux de l'alimentation".

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire


 Publicité 
 Top News 
Médicaments, l'invisible pollution de l'eau
Vers Alpha du Centaure à 60.000 km/s, le rêve d'un milliardaire russe
Mexique: l'homme le plus gros du monde en passe d'être opéré
Comment Facebook filtre notre connaissance du monde?
Espagne: un mort de la fièvre du Congo après une piqure de tique
A Marseille, l'agriculture urbaine prend ses quartiers Nord
Google installe de vrais clients dans ses voitures autonomes
Décès du mathématicien français Jean-Christophe Yoccoz, médaille Fields 1994
L'infection pulmonaire: un risque de dégradation chez les personnes âgées
Microsoft dévoile les caractéristiques de sa nouvelle Xbox
 Publicité 
 En image 
 Dernières réactions 
18/01/2016 - 17:34 - eric
Chez moi: ni bureau, ni papiers, aucune bureaucratie. ...
17/12/2015 - 15:37 - gilles
Je vois une erreur dans ce calcul. Car on ne ...
10/11/2015 - 20:51 - carole ferrer
DES PROMESSES JE N AI PLUS AUCUNE CONFIANCE DANS LES ...
17/03/2014 - 01:21 - Micha
Bordélique de nature je bosse nettement le jour dans l'année ...
03/03/2014 - 10:31 - didier
Se pourrait-il qu'inconsciemment on soit poussé à éternuer sans rien ...
 Publicité 


2011-2017 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.055 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.