ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 13 Décembre 2018

SANTE - Publié le 14/09/2017 à 10:52


Pour bien respirer, ne pas abuser des encens et bougies parfumées



Un usage modéré des bougies parfumées et surtout de l'encens est recommandé en raison des polluants émis lors de leur combustion dans une pièce fermée, préconise une étude de l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) publiée jeudi.

A partir de plusieurs scénarios d'usage de neuf bougies parfumées et de neuf encens disponibles sur le marché français, l'étude a démontré que "certains usages de ces produits parfumants peuvent conduire à des dépassements de valeurs sanitaires pour certains polluants (benzène, formaldéhyde, etc.) préjudiciables aux personnes présentes (risque d'irritation des voies respiratoires)", prévient l'Ademe.

L'agence souligne même que, pour "des utilisateurs intensifs, des effets sanitaires à long terme (augmentation du risque de certains cancers) sont possibles".

L'Ademe conseille donc de "limiter la fréquence d'utilisation", "d'éviter de brûler plusieurs produits simultanément", "d'éviter l'inhalation directe de fumée" et "d'aérer la pièce après utilisation pendant au moins dix minutes par une ouverture sur l'extérieur". Les mesures, ajoute-t-elle, ont montré d'une manière générale que "les niveaux de concentration atteints pendant et après la combustion des bâtons d'encens étaient très largement supérieurs à ceux obtenus pour les bougies parfumées".

Brûler de l'encens produit des concentrations élevées en benzène, toluène, éthylbenzène, styrène, formaldéhyde, acétaldéhyde et acroléine, ainsi que des hydrocarbures alipathiques polycycliques (HAP) et des particules, détaille l'étude.

"Les niveaux de polluants volatils émis par les bougies sont nettement plus faibles que ceux relevés pour les encens, seuls le formaldéhyde, l'acétaldéhyde et le toluène sont mesurés à des niveaux de concentration de plusieurs microgrammes/m3", indique l'Ademe.

Toutefois, les bougies émettent "des particules plus fines" que l'encens, particules qui pénètrent donc plus profondément dans le système cardio-vasculaire et respiratoire. Elles émettent aussi plus d'oxydes d'azote (NOx).

Enfin, l'Ademe souligne un paradoxe: alors que l'encens et les bougies parfumées sont une source de pollution de l'air intérieur, les utilisateurs pensent majoritairement que ces produits ont un impact positif ou pas d'impact sur leur environnement (68% pour les bougies et 58% pour l'encens).

Homéopathie: l'avis de la Haute autorité de santé repoussé au printemps
Les personnes qui roulent leurs propres cigarettes sont moins susceptibles d'arrêter de fumer
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Et si médecins et enseignants confondaient immaturité et trouble de l'attention?
Aucune raison de s'opposer au cannabis thérapeutique, pourl le Comité éthique et cancer
L'ONU réclame un accès universel au dépistage du sida
Infectée par une bactérie, la salade romaine bannie des assiettes américaines
Vincent Lambert: les experts confirment son état végétatif chronique irréversible
Entre plantes et scorpions, les Chinois attachés à leur médecine traditionnelle
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Egypte: polémique autour d'une vidéo d'un couple nu au sommet d'une pyramide
Procrastination et GPA, vedettes 2018 des recherches Google
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
Biocontrôle: la guerre des insectes aura bien lieu
Des Amérindiens dénoncent des projets de forage en Alaska
 LES PLUS LUS 
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
À l'Aquarium de Paris, un refuge pour poissons rouges abandonnés
Une étude montre que le vélo est la forme de transport la plus saine en ville
Confirmation de présence de glace à la surface de la Lune
La momification, un procédé plus ancien qu'on ne le pensait
Résurgence inédite de l'anthrax dans les pâturages des Hautes-Alpes
Un satellite européen inédit d'étude des vents mis sur orbite
Avec le Brexit, risque d'une pénurie de sperme au Royaume-Uni
Comment la fièvre jaune s'est propagée au Brésil
La pêche à l'explosif en Libye, fléau écologique en Méditerranée
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.116 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.