ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 25 Septembre 2018

CIEL&ESPACE - Publié le 26/09/2017 à 16:20


Des scientifiques militent pour une mission européenne vers un astéroïde



Des scientifiques exhortent l'Europe à revenir sur son retrait d'une mission internationale destinée à modifier la course d'un astéroïde et empêcher une éventuelle collision avec la Terre.

"C'est le genre d'événement qui pourrait entraîner une énorme catastrophe", a déclaré à l'AFP Andrew Cheng de l'université Johns Hopkins à Laurel, dans l’État américain du Maryland, lors d'un congrès européen des sciences planétaires à Riga.

Baptisée AIDA (Asteroid Impact & Deflection Assessment), la mission test est cruciale pour apprendre à protéger notre planète des projectiles entrants, selon les experts.

Les Américains doivent envoyer dans l'espace un engin autoguidé baptisé DART (Double Asteroid Redirection Test) pour qu'il percute en 2022 la petite Lune de l'astéroïde Didymos, surnommé "Didymoon" et modifie sa trajectoire.

Les Européens, eux, étaient censés expédier fin 2020 la sonde AIM afin d'étudier leurs caractéristiques de l'astéroïde et son satellite. Une caméra placée sur la sonde devait ensuite étudier le crash et son impact.

Mais en décembre, lors du Conseil ministériel de l'Agence spatiale européenne (ESA), la mission à 250 millions d'euros a été rejetée par les ministres des États membres.

Contrairement à la plupart des autres types de menaces naturelles, "le monde peut se protéger des impacts d'astéroïdes", a relevé Andrew Cheng.

"Nous n'avons pas connaissance d'astéroïde s'approchant de la Terre", a déclaré le scientifique. Mais "on peut encore en découvrir un" parmi les milliers de roches flottant au dessus de nos têtes.

En 2013, un petit astéroïde non répertorié de 20 mètres de diamètre s'était fragmenté près de la ville de Tcheliabinsk dans le centre de la Russie faisant plus de 1.300 blessés et de gros dégâts matériels.

Les corps de la taille de Didymoon (on estime son diamètre à 160 mètres) sont considérés comme plus dangereux. Selon des estimations, de tels objets frapperaient la Terre avec une force comparable à celle de 400 mégatonnes de TNT, "plus que la plus grosse bombe à hydrogène", a précisé Andrew Cheng.

Une version allégée d'AIM va être proposée: adieu atterrisseur et radars, pour ramener le prix à 210 millions d'euros, la mission n'emportera qu'une caméra et un satellite miniaturisé.

"Nous soumettrons cette nouvelle proposition" lors la prochaine conférence ministérielle de l'ESA prévue en 2019, a précisé à l'AFP le directeur général de l'ESA Jan Woerner.

Mais il n'est plus question que la sonde AIM soit sur place quand DART percutera "Didymoon" en 2022. Plutôt "deux ou trois ans plus tard", a déclaré Patrick Michel, astrophysicien à l'Observatoire de la Côte d'Azur et responsable scientifique de AIM.

"L'objectif principal de la mission est de mesurer la masse de l'objet (Didymoon), car c'est ainsi que l'on peut mesurer précisément la déviation", a précisé le chercheur. Une donnée qui n'aura pas changé en deux ou trois ans.

"C'est important pour l'humanité que notre espèce ait les moyens, un jour, de détourner un astéroïde. Il ne s'agit pas de savoir si cela va arriver mais seulement quand", a expliqué Jan Woerner.

Un satellite étudiera la face cachée des orages
Deux microrobots japonais commencent l'exploration d'un astéroïde
Un laser dans l'espace pour mesurer la glace sur la Terre
SpaceX enverra un premier client privé vers la Lune
Des chercheurs japonais vont tester un mini ascenseur spatial
La fuite d'oxygène sur l'ISS pourrait être intentionnelle
Les supernovas émettent un flash avant l'explosion
Le ciel se dégage sur Mars, où Opportunity tente de survivre
Londres va investir dans le développement d'un rival à Galileo
Confirmation de présence de glace à la surface de la Lune
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Kilo, ampère, kelvin... Petite révolution à venir dans les unités de mesure
Des tests ADN pour mieux traquer les trafiquants d'ivoire
Il y a 50 ans, le sauvetage des temples égyptiens d'Abou Simbel
Portugal: un vaisseau de la route des Indes découvert au fond du Tage
La médiatisation du terrorisme influence les déséquilibrés
 LES PLUS LUS 
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.036 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.