ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 23 Juin 2018

CIEL&ESPACE - Publié le 26/09/2017 à 16:22


MATISSE, un nouvel outil pour comprendre la formation des planètes



La France s'apprête à expédier au Chili un instrument, baptisé MATISSE, qui sera installé sur l'observatoire astronomique VLT (Very Large Telescope) et permettra de mieux comprendre la formation de la Terre et des planètes.

Cet instrument, dont la France a la responsabilité auprès de l'Observatoire européen austral (ESO), est l'aboutissement de quinze années d'étude et de développement, a souligné lundi le CNRS (Centre national de la recherche scientifique) dans un communiqué. Il vient de subir une année de tests à l'Observatoire de la Côte d'Azur à Nice.

La mission de MATISSE sera d'observer les disques "protoplanétaires", faits de gaz et de poussières, qui entourent les étoiles jeunes et qui sont "les briques élémentaires" à l'origine de la formation des planètes, indique le CNRS.

MATISSE (Multi AperTure mid-Infrared SpectroScopic Experiment) sera acheminé début octobre 2017 vers le désert de l'Atacama au Chili, pour être installé sur le VLT de l'ESO.

Huit à dix mois de validation des performances dans les conditions réelles seront ensuite nécessaires pour que l'instrument soit mis à disposition des chercheurs.

L'instrument leur permettra d'observer le ciel avec un niveau de détails inégalé dans le domaine de l'infrarouge moyen (3 à 13 microns de longueur d'onde) et de recombiner la lumière de quatre des huit télescopes du VLT.

"L'environnement des étoiles plus jeunes que notre Soleil, difficilement observé jusqu'à maintenant, va nous révéler les conditions dans lesquelles se forment les planètes de différents types: géantes et gazeuses comme Jupiter, ou rocheuses et de taille plus modeste comme la Terre", note le CNRS.

"MATISSE va opérer dans la même gamme de longueur d'onde que le télescope spatial James Webb, qui sera lancé en 2018 par la NASA, et dont il sera très complémentaire", souligne Bruno Lopez, responsable du projet Matisse.

"Le projet est d'envergure internationale, avec quatre instituts partenaires européens" (trois allemands, un néerlandais), relève-t-il.

Trump veut dominer la Lune, Mars et l'espace
Trump ordonne au Pentagone de créer une force armée de l'espace
Feu vert de l'Europe pour achever le développement d'Ariane 6
La voix de Stephen Hawking envoyée vers un trou noir
Mars enveloppée par une tempête de sable, Opportunity ne répond plus
Mars: découverte de la plus complexe matière organique
La NASA veut faire appel à des entreprises privées pour gérer la Station spatiale
SpaceX retarde ses vols touristiques autour de la Lune
Retour sur Terre de trois astronautes de l'ISS avec un ballon pour le Mondial
La Thaïlande envoie dans l'espace un fruit interdit dans les avions
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les moins de 5 ans premières victimes des brûlures
Le son du robinet qui fuit décodé par des chercheurs
Au Pérou, un site précolombien révèle des peintures millénaires
Mort d'une adolescente en état végétatif après l'arrêt des soins
Ecosse: les 5 habitants d'Ulva fêtent l'achat de leur île
 LES PLUS LUS 
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Au Chili, un vent de liberté sexuelle fait exploser les cas de VIH
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.055 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.