ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 15 Décembre 2018

PLANETE - Publié le 30/11/2017 à 13:00


A Sainte-Hélène, Jonathan la tortue, 185 ans au moins, apôtre de la lenteur



Il a raté de peu Napoléon lors de son exil à Sainte-Hélène, entre 1815 et 1821, il a posé il y a plus d'un siècle avec des prisonniers Boers et défie les lois de la nature: à 185 ans au moins, Jonathan la tortue est sans doute le plus vieil animal terrestre vivant et l'une des attractions de cette île de l'Atlantique.

"Mon coeur, comment vas-tu ?", lui demande Catherine Man, sa vétérinaire, lors de sa visite hebdomadaire.

Sur les pelouses de Plantation, la demeure georgienne du gouverneur de l'île de Sainte-Hélène où il réside, Jonathan lui tend son cou, long et fripé. La jeune femme s'empresse de le caresser.

"C'est mon VIP, mon patient le plus important", raconte Catherine Man, seule vétérinaire de ce minuscule territoire britannique isolé, situé à mi-chemin entre l'Afrique et l'Amérique du Sud.

Jonathan, la tortue géante, est une "institution" et probablement l'habitant le plus connu de cette île de 4.500 âmes.

Il figure sur les pièces de 5 cents et les tampons d'immigration de Sainte-Hélène.

Son statut d'attraction touristique lui vaut un traitement de faveur: ce sont les cuisines du gouverneur de l'île qui lui concoctent ses repas. Carottes, laitue, concombres, pommes et poires.

"Il a probablement des fruits et légumes de meilleure qualité que les habitants de l'île", où l'essentiel de la nourriture est importée par bateau, plaisante Catherine Man.

Les circonstances de l'arrivée à Sainte-Hélène de cette tortue géante originaire des Seychelles restent un mystère. Mais une chose est sûre, Jonathan a depuis longtemps dépassé sa "date d'expiration", qui est d'environ 150 ans, selon Catherine Man.

Un mode de vie 'no stress'

Le secret de sa longévité ? "Les reptiles ont un métabolisme lent, ils respirent lentement, prennent leur temps pour manger, guérir... et vieillir", explique la vétérinaire franco-anglaise.

En plus, Jonathan "a un mode vie extrêmement détendu, avec très peu de stress. Il passe son temps sur les pelouses" de Plantation face à l'océan Atlantique "et peut-être que son caractère tranquille n'est pas pour rien dans sa longévité".

Le centenaire est aveugle, a perdu de son odorat, mais son ouïe reste intacte et il aime toujours les "ladies", assure, espiègle, la gouverneure de Sainte-Hélène, Lisa Phillips.

"Je l'entends régulièrement sur la pelouse batifoler avec Emma (une femelle tortue). Mais je dois les surveiller quand ils passent à l'action parce que les tortues peuvent se retourner sur le dos et ne plus se relever. Ce n'était pas dans le descriptif de mon poste !"

Il y a des années, Jonathan aimait se faufiler, à l'heure du thé, sous les tables installées dans les somptueux jardins de Plantation. "On voyait alors une table avancer avec des boissons dessus", raconte la gouverneure à l'AFP.

Quand Jonathan tirera sa révérence, le plan "Operation go slow" (Opération on y va lentement) sera activé. Sa carapace sera conservée et exposée. Sa nécrologie est déjà prête.

Au Bangladesh, le combat d'un homme pour sauver les arbres un par un
Les Chinois sèment la zizanie chez les pêcheurs de Madagascar
Biocontrôle: la guerre des insectes aura bien lieu
Des Amérindiens dénoncent des projets de forage en Alaska
Moins de caribous, davantage d'algues rouges dans un Arctique plus chaud en 2018
Au Népal, la bombe à retardement des lacs glaciaires
Au Chili, le risque d'une hétacombe plane sur les forêts de pins millénaires
En 2 siècles, l'humanité va annuler 3 millions d'années de refroidissement du climat
Le poulet, symbole des répercussions de l'humain sur la nature
A Maurice, tout est bon dans la canne à sucre, même l'électricité
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La résilience provient d'anomalies dans le cerveau
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
Les bactéries intestinales, piste de recherche pour traiter le diabète
Virgin Galactic prépare un nouveau vol d'essai, plus près de la frontière de l'espace
Au Bangladesh, le combat d'un homme pour sauver les arbres un par un
 LES PLUS LUS 
Confirmation de présence de glace à la surface de la Lune
La momification, un procédé plus ancien qu'on ne le pensait
Un satellite européen inédit d'étude des vents mis sur orbite
Avec le Brexit, risque d'une pénurie de sperme au Royaume-Uni
Comment la fièvre jaune s'est propagée au Brésil
Un drone filme des images inédites d'un peuple isolé d'Amazonie
Inondations en Inde : alerte aux serpents avec la baisse des eaux
Un reste fossilisé d'enfant prouve l'accouplement entre deux espèces humaines
Un examen ophtalmologique expérimental pourrait détecter Alzheimer
Pas de niveau minimum d'alcool qui soit sans danger pour la santé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.033 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.