ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 15 Décembre 2018

INSOLITE - Publié le 30/11/2017 à 13:18


Le Yéti? Un ours des hautes montagnes de l'Asie, selon des analyses ADN



La légende de "l'abominable homme des neiges" à l'épreuve de la génétique: des analyses ADN de restes supposés de "Yétis" montrent que cette créature mystérieuse serait en fait un ours des hautes montagnes de l'Asie, selon une nouvelle étude publiée mercredi.

Ce n'est pas la première fois que la génétique tente de faire un sort au Yéti, parfois décrit comme une sorte de grand singe sévissant dans ces régions.

En 2012, une équipe de scientifiques menée par le généticien Bryan Sykes de l'université d'Oxford, avait déjà réalisé des tests ADN sur des échantillons de poils censés provenir de Yétis. Un an plus tard, elle avait émis l'hypothèse que le Yéti pourrait être en réalité issu d'un croisement entre un ours polaire et un ours brun. Mais les résultats de cette étude sont controversés.

"Elle reposait sur des données beaucoup trop limitées pour permettre d'en tirer des conclusions solides", assure à l'AFP Charlotte Lindqvist, co-auteur de la nouvelle étude publiée dans Proceedings of the Royal Society B.

Ce professeur associé de biologie à l'Université de l'Etat de New York, à Buffalo, a travaillé pour sa part sur neuf échantillons de restes supposés de Yétis. Fragment d'os, dent, morceau de peau, poils ou matières fécales ont été collectés dans les montagnes de l'Himalaya et le plateau tibétain sur une longue période, allant de la fin des années 1930 à récemment. Ils sont conservés dans des musées et collections particulières.

Après analyse ADN, l'un d'eux s'est avéré provenir d'un chien. Les huit autres échantillons correspondent à des ours noirs d'Asie, des ours bruns d'Himalaya et à des ours bruns tibétains.

"Selon nos résultats, le Yéti est un ours qui vit dans la région actuellement", résume Charlotte Lindqvist. "Cela peut être n'importe lequel" de ces trois ours locaux.

Folklore

L'ours brun de l'Himalaya (Ursus arctos isabellinus ou ours Isabelle) est une sous-espèce de l'ours brun. Il est doté d'une fourrure assez claire et rousse.

L'ours brun du Tibet (Ursrus arctos pruinosus, ou ours bleu du Tibet), a une fourrure plus foncée avec un "collier" blanc autour du cou.

Le troisième larron est l'ours noir d'Asie (Ursus thibetanus). Il est plus petit et porte une sorte de collier blanc sur son poitrail.

Pour Charlotte Lindqvist, les résultats de l'étude permettent de montrer que le mythe du Yéti "puise ses racines dans des faits biologiques réels" et se rattache aux ours locaux.

"Cela avait été suggéré auparavant mais jamais confirmé directement avec une approche scientifique rigoureuse", souligne-t-elle.

L'équipe a également mené une étude génétique plus vaste sur 23 ours d'Asie dont les "Yetis" supposés. Elle a permis de constater que les ours bruns du plateau tibétain et les ours bruns des montagnes de l'Himalaya occidental semblent appartenir à deux populations distinctes d'ours séparés depuis très longtemps, malgré leur relative proximité géographique.

La séparation se serait produite il y a environ 650.000 ans, lors d'une période glaciaire. Dans son évolution, l'ours brun de l'Himalaya, isolé, aurait suivi son propre chemin.

Est-ce pour autant la fin du mythe du Yéti? Charlotte Lindqvist ne le pense pas. "Ce mythe est important pour la région de l'Himalaya et le folklore local" et il va le rester. "Les gens adorent les mystères".

Egypte: polémique autour d'une vidéo d'un couple nu au sommet d'une pyramide
Indonésie: des villageois capturent un python géant de 8 mètres
Colorado: un enfant met fin à l'interdiction des batailles de boules de neige
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Peau de renarde sur tricot, champion du monde du pull moche
En Italie, la Tour de Pise penche un tout petit peu moins
En Thaïlande, les moines rendus obèses par l'afflux d'offrandes sucrées
Iran: Louis XIV et son hygiène s'invitent en conseil des ministres
Asticots et vin de souriceaux: en Suède, un Musée de la nourriture dégoûtante
Chine: une carrière reconvertie en hôtel 5 étoiles
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La résilience provient d'anomalies dans le cerveau
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
Les bactéries intestinales, piste de recherche pour traiter le diabète
Virgin Galactic prépare un nouveau vol d'essai, plus près de la frontière de l'espace
Au Bangladesh, le combat d'un homme pour sauver les arbres un par un
 LES PLUS LUS 
Confirmation de présence de glace à la surface de la Lune
La momification, un procédé plus ancien qu'on ne le pensait
Un satellite européen inédit d'étude des vents mis sur orbite
Avec le Brexit, risque d'une pénurie de sperme au Royaume-Uni
Comment la fièvre jaune s'est propagée au Brésil
Un drone filme des images inédites d'un peuple isolé d'Amazonie
Inondations en Inde : alerte aux serpents avec la baisse des eaux
Un reste fossilisé d'enfant prouve l'accouplement entre deux espèces humaines
Un examen ophtalmologique expérimental pourrait détecter Alzheimer
Pas de niveau minimum d'alcool qui soit sans danger pour la santé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.029 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.