ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 15 Décembre 2018

SCIENCE - Publié le 30/11/2017 à 13:26


L'arthrose de Dolly sans rapport avec son clonage



L'arthrose dont a souffert Dolly, la célèbre brebis clonée, à la fin de sa courte vie ne serait pas liée à son clonage, selon une étude publiée jeudi dans Scientific Reports.

Née il y a plus de 20 ans, le 5 juillet 1996, Dolly a développé une arthrose invalidante du genou alors qu'elle avait cinq ans et demi et est morte de maladie pulmonaire à l'âge de six ans - soit à environ la moitié de l'espérance de vie de sa race de moutons Finn-Dorset.

La technique de clonage (SNCT) utilisée pour Dolly implique de prélever le noyau d'une cellule adulte (de peau, de glande mammaire...) autre qu'un spermatozoïde ou un ovule, avec son ADN, et de l'implanter dans un oeuf non fécondé dont le noyau a été retiré.

L'arthrose de Dolly et sa mort précoce avaient suscité de vives inquiétudes sur les risques pour la santé de ce clonage.

Kevin Sinclair et Sandra Corr, de l'Université britannique de Nottingham, ont mené un examen radiographique des squelettes de Dolly et Bonnie (sa fille naturellement conçue) et de Megan et Morag, deux agneaux issus du clonage du noyau d'une cellule d'embryon, nés avant Dolly.

"L'examen radiographique des squelettes de Dolly et des autres clones ne montrent pas d'arthrose anormale", selon un communiqué de l'Université de Nottingham. L'arthrose de Dolly est "similaire à celle observée chez les moutons naturellement conçus et les clones âgés en bonne santé".

Déjà en 2016, Kevin Sinclair et ses collègues avaient procédé à un examen médical approfondi de quatre copies génétiques de Dolly : Debbie, Denise, Dianna et Daisy. Ces quatre brebis, nées onze ans après Dolly, sont issues des mêmes cellules de glande mammaire que celle qui a abouti à Dolly et de la même technique de clonage.

Les chercheurs avaient alors annoncé qu'elles étaient "plutôt en assez bonne santé" malgré leur neuf ans.

Les experts avaient relevé des cas d'arthrose légère et un cas d'une forme modérée, mais rien d'inhabituel pour leur âge.

"Les préoccupations initiales selon lesquelles le clonage avait provoqué une arthrose précoce chez Dolly n'étaient pas fondées", conclut Sandra Corr.

Le transhumanisme gagne du terrain, malgré les doutes des scientifiques
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
Le cerveau des enfants abusant des écrans semble modifié
L'ADN explique la longévité des tortues géantes des Galapagos
Un anneau bimillénaire découvert près de Jérusalem pourrait mentionner Ponce Pilate
Les archéologues israéliens présentent un rare masque vieux de 9.000 ans
L'Égypte annonce la découverte de huit momies à Dahchour
L'Afrique de l'Est pourrait perdre son monopole de berceau de l'humanité
Un cousin géant des mammifères a nargué les dinosaures
L'Égypte dévoile un tombeau et des sarcophages à Louxor
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La résilience provient d'anomalies dans le cerveau
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
Les bactéries intestinales, piste de recherche pour traiter le diabète
Virgin Galactic prépare un nouveau vol d'essai, plus près de la frontière de l'espace
Au Bangladesh, le combat d'un homme pour sauver les arbres un par un
 LES PLUS LUS 
Confirmation de présence de glace à la surface de la Lune
La momification, un procédé plus ancien qu'on ne le pensait
Un satellite européen inédit d'étude des vents mis sur orbite
Avec le Brexit, risque d'une pénurie de sperme au Royaume-Uni
Comment la fièvre jaune s'est propagée au Brésil
Un drone filme des images inédites d'un peuple isolé d'Amazonie
Inondations en Inde : alerte aux serpents avec la baisse des eaux
Un reste fossilisé d'enfant prouve l'accouplement entre deux espèces humaines
Un examen ophtalmologique expérimental pourrait détecter Alzheimer
Pas de niveau minimum d'alcool qui soit sans danger pour la santé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.034 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.