ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 25 Septembre 2018

SANTE - Publié le 30/11/2017 à 13:32


Les Français entre bienveillance apparente et ignorance à l'égard des séropositifs



Près de neuf Français sur dix (87%) considèrent qu'une personne séropositive sous traitement peut vivre "comme tout le monde" selon un sondage CSA publié mardi par l'association Aides, qui met par ailleurs en lumière l'ignorance du public des progrès scientifiques contre le VIH.

Selon l'étude, publiée en amont de la journée mondiale de lutte contre le sida vendredi, la bienveillance générale des répondants à l'égard des séropositifs s'effrite cependant lorsqu'ils sont mis en situation de les côtoyer dans leur quotidien.

Ainsi, parmi les parents interrogés, plus d'un sur cinq (21%) se sentiraient "mal à l'aise" si "l'un-e des enseignants-es de leur enfant était séropositif-ve". Un taux qui grimpe à 33% chez les moins de 35 ans.

Les 18-24 ans sont également plus nombreux à reconnaître leur "malaise" à l'idée de travailler avec un collègue séropositif (30% contre 16% pour l'ensemble de l'échantillon) ou de fréquenter le même cabinet médical (15% contre 10%).

Les sondés avancent "la peur de la contamination" comme cause principale de leurs réticences ce qui illustre, selon Aides, les faibles connaissances des Français - notamment les 18-35 ans - sur les modes de transmissions du virus et les avancées thérapeutiques.

Ainsi, 87 % des Français considèrent qu'avoir un rapport sexuel sans préservatif avec une personne séropositive sous traitement constitue un risque "plutôt élevé", voire "très élevé" de contamination.

Or, rappelle Aides, les dernières études scientifiques ont démontré qu'"une personne séropositive qui prend correctement son traitement et dont la charge virale est dite indétectable depuis plus de six mois, ne peut pas transmettre le virus".

"Les connaissances de la majorité de la population n'ont pas été actualisées depuis le milieu des années 90 et l'arrivée des premières générations de traitements", constate dans un communiqué le président de Aides, Aurélien Beaucamp.

L'association appelle à "une remobilisation des pouvoirs publics" et réclame "des dispositifs ambitieux" pour mieux sensibiliser la population, notamment les 18-35 ans, sur les modes de transmissions et le rôle préventif des traitements.

Le sondage a été réalisé entre le 3 et le 9 octobre par questionnaire auto-administré en ligne auprès d'un échantillon de 1.000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas.

La médiatisation du terrorisme influence les déséquilibrés
Pas de boulot et la santé qui vacille: la double peine pour des chômeurs
Cancers, diabètes, AVC: la bataille contre les maladies non transmissibles n'est pas gagnée
En pleine forêt ou en ville, la vogue du néo-chamanisme
Madagascar: la peste fait 2 morts de plus
Sans existence légale, le métier d'herboriste espère une renaissance
Le cerveau préfère la sédentarité à l'exercice physique
Alzheimer: pourquoi les labos n'y arrivent pas encore
L'alcool responsable d'un décès sur 20 dans le monde
L'espérance de vie des Européens, en hausse mais menacée par l'obésité
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Kilo, ampère, kelvin... Petite révolution à venir dans les unités de mesure
Des tests ADN pour mieux traquer les trafiquants d'ivoire
Il y a 50 ans, le sauvetage des temples égyptiens d'Abou Simbel
Portugal: un vaisseau de la route des Indes découvert au fond du Tage
La médiatisation du terrorisme influence les déséquilibrés
 LES PLUS LUS 
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.041 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.