ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 15 Décembre 2018

SANTE - Publié le 30/11/2017 à 13:33


Une campagne de mesure des pesticides dans l'air en 2018



Les associations de surveillance de la qualité de l'air mesureront en 2018 la présence des pesticides dans l'air, dans le cadre d'une campagne exploratoire destinée à mieux évaluer l'exposition de la population, a indiqué ATMO France, qui fédère ces organismes.

La campagne, pilotée par l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) en lien avec l'Institut national de l'environnement industriel et des risques (Ineris), devrait commencer au printemps 2018 sur une cinquantaine de sites de mesure, a-t-on précisé mardi à ATMO France.

"L’objectif est d'évaluer l'exposition moyenne de la population à cette pollution de fond mais aussi d'identifier d'éventuelles situations de surexposition (professionnels, riverains...)", a ajouté le réseau dans un communiqué.

Mi-octobre, l'Anses avait estimé "partielle et hétérogène" la connaissance des niveaux de contamination de l'air par les pesticides, alors que "des études épidémiologiques mettent en évidence des associations entre des expositions aux pesticides et différentes pathologies chroniques".

L'Agence avait alors recommandé une surveillance nationale pendant un an de 90 substances prioritaires (substances chimiques entrant dans la composition de produits phytopharmaceutiques, biocides, médicaments vétérinaires et antiparasitaires à usage humain).

La liste des substances qui seront mesurées sera définie parmi ces 90 produits, selon ATMO France.

Les résultats de cette campagne exploratoire devraient ensuite permettre d'élaborer une stratégie de surveillance à plus long terme.

Selon l'Anses, certains produits -- comme le fipronil, à l'origine l'été dernier d'une crise liée à la découverte d'oeufs contaminés dans plusieurs pays européens -- sont déjà considérés comme présents dans l'air et à surveiller à plus long terme. Mais la présence dans l'air de certains autres n'est en revanche pas aussi certaine, par exemple le controversé glyphosate, dont l'UE vient de renouveler l'autorisation pour cinq ans.

Cet herbicide nécessite un matériel spécifique pour son prélèvement dans l'air et seule une petite partie des associations agréées de surveillance de la qualité de l'air (AASQA) pourront le mesurer, a-t-on précisé à ATMO France.

Les AASQA sont chargées de mesurer la qualité de l'air et d'alerter en cas de pollution au dioxyde d'azote ou aux particules fines, mais les données relatives aux pesticides ont jusqu'à présent été collectées par le biais d'initiatives locales et ponctuelles.

La résilience provient d'anomalies dans le cerveau
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
Les bactéries intestinales, piste de recherche pour traiter le diabète
La déforestation en Amazonie sous l'oeil des satellites
Homéopathie: l'avis de la Haute autorité de santé repoussé au printemps
Les personnes qui roulent leurs propres cigarettes sont moins susceptibles d'arrêter de fumer
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Et si médecins et enseignants confondaient immaturité et trouble de l'attention?
Aucune raison de s'opposer au cannabis thérapeutique, pourl le Comité éthique et cancer
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La résilience provient d'anomalies dans le cerveau
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
Les bactéries intestinales, piste de recherche pour traiter le diabète
Virgin Galactic prépare un nouveau vol d'essai, plus près de la frontière de l'espace
Au Bangladesh, le combat d'un homme pour sauver les arbres un par un
 LES PLUS LUS 
Confirmation de présence de glace à la surface de la Lune
La momification, un procédé plus ancien qu'on ne le pensait
Un satellite européen inédit d'étude des vents mis sur orbite
Avec le Brexit, risque d'une pénurie de sperme au Royaume-Uni
Comment la fièvre jaune s'est propagée au Brésil
Un drone filme des images inédites d'un peuple isolé d'Amazonie
Inondations en Inde : alerte aux serpents avec la baisse des eaux
Un reste fossilisé d'enfant prouve l'accouplement entre deux espèces humaines
Un examen ophtalmologique expérimental pourrait détecter Alzheimer
Pas de niveau minimum d'alcool qui soit sans danger pour la santé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.023 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.