ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 22 Mars 2019

SANTE - Publié le 30/11/2017 à 13:33


Une campagne de mesure des pesticides dans l'air en 2018



Les associations de surveillance de la qualité de l'air mesureront en 2018 la présence des pesticides dans l'air, dans le cadre d'une campagne exploratoire destinée à mieux évaluer l'exposition de la population, a indiqué ATMO France, qui fédère ces organismes.

La campagne, pilotée par l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) en lien avec l'Institut national de l'environnement industriel et des risques (Ineris), devrait commencer au printemps 2018 sur une cinquantaine de sites de mesure, a-t-on précisé mardi à ATMO France.

"L’objectif est d'évaluer l'exposition moyenne de la population à cette pollution de fond mais aussi d'identifier d'éventuelles situations de surexposition (professionnels, riverains...)", a ajouté le réseau dans un communiqué.

Mi-octobre, l'Anses avait estimé "partielle et hétérogène" la connaissance des niveaux de contamination de l'air par les pesticides, alors que "des études épidémiologiques mettent en évidence des associations entre des expositions aux pesticides et différentes pathologies chroniques".

L'Agence avait alors recommandé une surveillance nationale pendant un an de 90 substances prioritaires (substances chimiques entrant dans la composition de produits phytopharmaceutiques, biocides, médicaments vétérinaires et antiparasitaires à usage humain).

La liste des substances qui seront mesurées sera définie parmi ces 90 produits, selon ATMO France.

Les résultats de cette campagne exploratoire devraient ensuite permettre d'élaborer une stratégie de surveillance à plus long terme.

Selon l'Anses, certains produits -- comme le fipronil, à l'origine l'été dernier d'une crise liée à la découverte d'oeufs contaminés dans plusieurs pays européens -- sont déjà considérés comme présents dans l'air et à surveiller à plus long terme. Mais la présence dans l'air de certains autres n'est en revanche pas aussi certaine, par exemple le controversé glyphosate, dont l'UE vient de renouveler l'autorisation pour cinq ans.

Cet herbicide nécessite un matériel spécifique pour son prélèvement dans l'air et seule une petite partie des associations agréées de surveillance de la qualité de l'air (AASQA) pourront le mesurer, a-t-on précisé à ATMO France.

Les AASQA sont chargées de mesurer la qualité de l'air et d'alerter en cas de pollution au dioxyde d'azote ou aux particules fines, mais les données relatives aux pesticides ont jusqu'à présent été collectées par le biais d'initiatives locales et ponctuelles.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Journée nationale du sommeil : comment trouver son rythme idéal ?
Poissons panés: trop d'additifs, d'arômes et de sucres ajoutés, dénonce la CLCV
Ebola en RDC: un cas confirmé à Bunia, une des grandes villes de l'Est
Les lingettes contenant un conservateur toxique ne doivent pas être utilisées sur les fesses des bébés
Papillomavirus: appel pour la vaccination des filles mais aussi des garçons
Possible d'éradiquer la tuberculose en 25 ans, avec de l'argent
Boire du thé très chaud augmente les risques de cancer de l'œsophage
La grippe à l'origine de 7.200 décès, l'épidémie bientôt terminée
Les maladies de peau sont plus courantes qu'on ne le croit
Antibiotiques: les virus phages, une alternative qui se concrétise
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Une tortue sacrée embaumée pour l'éternité au Vietnam
Une fusée Vega met sur orbite un satellite d’observation de la Terre pour l’Italie
Chili: faire pousser des légumes dans le désert le plus aride du monde
Climat: les géants de l'énergie ont dépensé 1 milliard de dollars en lobbying depuis la COP21
Le plastique menace toute vie aux Galapagos
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Climat: Mars n'est pas un plan B pour l'humanité, met en garde une astronaute
Froid dedans, plus chaud dehors: l'Inde dans le cercle vicieux des climatiseurs
Cop24: Réduire le gaspillage et consommer moins de viande pour nourrir la terre en 2050 selon une étude
Dans la violente Ciudad Juarez, réhydrater des cadavres pour les identifier
Une technique de poterie millénaire remise au goût du jour contre le gaspillage de l'eau
En Saône-et-Loire, une usine change les déchets en biogaz
Qu'est-ce que tu veux pour Noël? Un test ADN!
L'UE sans plastiques à usage unique en 2021
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.034 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.