ACCUEIL | FLUX RSS | APPLI ANDROID
Mercredi 13 Décembre 2017

SANTE - Publié le 30/11/2017 à 13:42


USA: le VIH souvent détecté seulement trois ans après l'infection



L'infection par le VIH, le virus responsable du sida, n'est encore le plus souvent diagnostiquée aux Etats-Unis que trois ans en moyenne après qu'une personne l'a contractée, selon un rapport des autorités sanitaires publié mardi.

Ce délai représente toutefois une amélioration notable comparativement à la précédente estimation de trois ans et sept mois en 2011, précisent les auteurs de cette étude des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), basée sur des chiffres de 2015.

Tout en se félicitant de cette "nette amélioration", les CDC insistent sur la nécessité pour les personnes à risque de se faire tester plus souvent étant donné que 40% des nouvelles infections par le VIH passent par des séropositifs qui l'ignorent.

"Si vous risquez d'être infecté par le VIH, faites vous tester", insiste Jonathan Mermin, directeur du Centre national pour le VIH/sida, l'hépatite et la prévention de la tuberculose aux CDC.

"Les avantages sont clairs: un diagnostic rapide permet l'améliorer la prévention", souligne-t-il.

"Quand l'infection par le VIH est diagnostiquée plus rapidement, le nombre de personnes qui peuvent contrôler le virus -- par des traitements antirétroviraux ndlr. -- augmente et les nouvelles infections diminuent", ajoute Brenda Fitzgerald, directrice des CDC.

Les CDC recommandent donc à toutes les personnes âgées d'entre 13 et 64 ans de se faire tester au moins une fois dans leur vie.

Pour celles courant un risque élevé d'infection, comme les hommes homosexuels et bisexuels sexuellement actifs, les autorités sanitaires estiment que les tests devraient être conduits au moins une fois par an, voire tous les six mois. La même fréquence est recommandée aux 42% de personnes qui se droguent par injection ainsi qu'aux 59% des hétérosexuels courant un risque accru de contracter le VIH.

Or selon le dernier rapport des CDC, 29% des gays et des bisexuels n'avaient pas été testés pour le VIH au cours des 12 derniers mois. Et un quart des personnes chez qui on a découvert le VIH en 2015 avaient été infectées pendant sept ans ou plus sans le savoir.

Chez les hommes hétérosexuels, la durée médiane entre le moment de l'infection et le diagnostic est de cinq ans, contre deux ans et demi pour les femmes hétérosexuelles et celles qui utilisent des seringues pour s'injecter de la drogue.

Sur le 1,1 million de personnes vivant avec le VIH aux Etats-Unis, 85% savent qu'elles sont infectées, selon les dernières estimations des CDC.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire


 Publicité 
 Top News 
Médicaments, l'invisible pollution de l'eau
Mexique: l'homme le plus gros du monde en passe d'être opéré
Comment Facebook filtre notre connaissance du monde?
Espagne: un mort de la fièvre du Congo après une piqure de tique
A Marseille, l'agriculture urbaine prend ses quartiers Nord
Google installe de vrais clients dans ses voitures autonomes
Décès du mathématicien français Jean-Christophe Yoccoz, médaille Fields 1994
L'infection pulmonaire: un risque de dégradation chez les personnes âgées
Microsoft dévoile les caractéristiques de sa nouvelle Xbox
Italie: un village de trompe-la-mort va révéler son secret
 Publicité 
 En image 
 Dernières réactions 
18/01/2016 - 17:34 - eric
Chez moi: ni bureau, ni papiers, aucune bureaucratie. ...
17/12/2015 - 15:37 - gilles
Je vois une erreur dans ce calcul. Car on ne ...
10/11/2015 - 20:51 - carole ferrer
DES PROMESSES JE N AI PLUS AUCUNE CONFIANCE DANS LES ...
17/03/2014 - 01:21 - Micha
Bordélique de nature je bosse nettement le jour dans l'année ...
03/03/2014 - 10:31 - didier
Se pourrait-il qu'inconsciemment on soit poussé à éternuer sans rien ...
 Publicité 


2011-2017 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.035 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.