ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 21 Novembre 2018

TECHNOLOGIES - Publié le 08/12/2017 à 15:10


Facebook lance une version de Messenger pour enfants aux Etats-Unis



Facebook lance lundi aux Etats-Unis une version destinée aux enfants de sa messagerie instantanée Messenger, a annoncé le réseau social américain.

Messenger Kids est une application "de discussion vidéo et de messages conçue pour que les enfants puissent contacter famille et amis validés par leurs parents", qui "contrôlent entièrement la liste de contacts", explique le groupe dans un communiqué.

Dans cette version, "il n'y a pas de publicités, pas d'achats intégrés", précise Facebook, qui accompagne ce lancement d'un luxe de précautions quant à la sécurité des enfants et à la protection de leur vie privée.

"Nous voulons être sûrs que les usages de la technologie par nos enfants sont positifs, sûrs et adaptés à leur âge", affirme le groupe basé en Californie (ouest), qui prend soin de préciser que l'application est conforme à la réglementation sur la protection des enfants sur internet.

Messenger Kids n'est disponible pour l'instant que sur les appareils de la marque Apple et seulement aux Etats-Unis, dit encore Facebook, qui précise qu'elle sera ensuite proposée via les boutiques en ligne d'applications d'Amazon et de Google.

Concrètement, une fois l'application téléchargée, les parents créent un compte Messenger Kids pour leur enfant via leur propre compte Facebook, puis autorisent ou non les contacts à figurer dans la liste de leur enfant.

La version classique de Messenger revendique plus d'un milliard d'utilisateurs.

Les entreprises marchent sur des œufs quand il s'agit de proposer des produits technologiques à destination des plus jeunes, les autorités et les associations de protection de l'enfance étant aux aguets sur ce sujet.

Début octobre, le fabricant de jouets Mattel a notamment renoncé à commercialiser une enceinte connectée destinée aux enfants à la suite d'une fronde d'associations et de parlementaires américains.

Mi-octobre, un groupe d'associations américaines avaient pointé du doigt les montres connectées pour enfants, affirmant qu'elles pouvaient rendre ces derniers vulnérables à des pirates informatiques ou des criminels.

En Allemagne, c'est la poupée connectée "Mon amie Cayla" qui avait été interdite à la vente en février. Les autorités avaient estimé que ce jouet pouvait espionner les enfants.

Jeux d'immersion: la course aux salles de réalité virtuelle est lancée
Népal: le premier robot serveur prend les commandes
Après une décennie de conquête du marché, le smartphone à un tournant
Amoureux de la créature virtuelle Hatsune Miku, il l'épouse
Chine: les robots prêts à envahir le JT
Jouer en streaming grâce au cloud, nouvel eldorado des jeux vidéo
Hébergeur de centres de données, un métier en pleine croissance
Les casques de réalité virtuelle entrent au bloc opératoire
Google renonce à ouvrir son campus controversé à Berlin
Obsolescence programmée: l'Italie sanctionne Apple et Samsung
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Jeux d'immersion: la course aux salles de réalité virtuelle est lancée
Asticots et vin de souriceaux: en Suède, un Musée de la nourriture dégoûtante
Comment les chats utilisent leur langue pour mouiller leur fourrure, selon des chercheurs
Les chances de préserver le thon obèse s'amenuisent
L'humanité face à un risque de catastrophes climatiques simultanées
 LES PLUS LUS 
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
Mars à son plus près de la Terre en 15 ans
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.030 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.