ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 22 Septembre 2018

TECHNOLOGIES - Publié le 08/12/2017 à 15:10


Facebook lance une version de Messenger pour enfants aux Etats-Unis



Facebook lance lundi aux Etats-Unis une version destinée aux enfants de sa messagerie instantanée Messenger, a annoncé le réseau social américain.

Messenger Kids est une application "de discussion vidéo et de messages conçue pour que les enfants puissent contacter famille et amis validés par leurs parents", qui "contrôlent entièrement la liste de contacts", explique le groupe dans un communiqué.

Dans cette version, "il n'y a pas de publicités, pas d'achats intégrés", précise Facebook, qui accompagne ce lancement d'un luxe de précautions quant à la sécurité des enfants et à la protection de leur vie privée.

"Nous voulons être sûrs que les usages de la technologie par nos enfants sont positifs, sûrs et adaptés à leur âge", affirme le groupe basé en Californie (ouest), qui prend soin de préciser que l'application est conforme à la réglementation sur la protection des enfants sur internet.

Messenger Kids n'est disponible pour l'instant que sur les appareils de la marque Apple et seulement aux Etats-Unis, dit encore Facebook, qui précise qu'elle sera ensuite proposée via les boutiques en ligne d'applications d'Amazon et de Google.

Concrètement, une fois l'application téléchargée, les parents créent un compte Messenger Kids pour leur enfant via leur propre compte Facebook, puis autorisent ou non les contacts à figurer dans la liste de leur enfant.

La version classique de Messenger revendique plus d'un milliard d'utilisateurs.

Les entreprises marchent sur des œufs quand il s'agit de proposer des produits technologiques à destination des plus jeunes, les autorités et les associations de protection de l'enfance étant aux aguets sur ce sujet.

Début octobre, le fabricant de jouets Mattel a notamment renoncé à commercialiser une enceinte connectée destinée aux enfants à la suite d'une fronde d'associations et de parlementaires américains.

Mi-octobre, un groupe d'associations américaines avaient pointé du doigt les montres connectées pour enfants, affirmant qu'elles pouvaient rendre ces derniers vulnérables à des pirates informatiques ou des criminels.

En Allemagne, c'est la poupée connectée "Mon amie Cayla" qui avait été interdite à la vente en février. Les autorités avaient estimé que ce jouet pouvait espionner les enfants.

Le Pentagone investit 2 milliards de dollars dans l'intelligence artificielle
Chine: les jeunes accros aux jeux vidéo sous surveillance
Pixium Vision a réussi 5 implantations de son nouvel oeil bionique
Coeur artificiel: la nouvelle usine Carmat obtient sa certification
Des applications à foison pour s'orienter dans la jungle alimentaire
En Chine, les robots débarquent à la maternelle
La géolocalisation, omniprésente à l'ère du smartphone
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Dans les vignes, un boîtier bourguignon indique la présence de pesticides
Au restaurant en Chine, le serveur est un robot
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
L'espérance de vie des Européens, en hausse mais menacée par l'obésité
Plan santé: il y aura des mesures sur la psychiatrie selon Agnès Buzyn
Évaluation de l'homéopathie: la Haute autorité de santé peaufine sa méthode
Un monastère mexicain, dernier refuge de salamandres aquatiques
Colombie: naissance en captivité d'un singe araignée, espèce menacée
 LES PLUS LUS 
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Mars à son plus près de la Terre en 15 ans
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.034 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.