ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 18 Octobre 2018

RECHERCHE - Publié le 23/04/2018 à 21:18


Les gènes de la couleur des cheveux pourraient aider la recherche sur le cancer



L'identification de plus de 100 nouveaux gènes liés à la couleur des cheveux pourrait faire progresser les connaissances sur le cancer de la peau et d'autres maladies, selon des chercheurs.

Ce travail pourrait également donner un coup de pouce aux enquêtes de police en aidant les médecins légistes à identifier, à partir de traces d'ADN, des criminels grâce à la couleur de leurs cheveux.

Pour mener à bien "la plus grande étude génétique sur la pigmentation" réalisée jusque là, les chercheurs ont analysé les données ADN de près de 300.000 personnes d'origine européenne provenant de banques de données (UK Biobank, 23andMe, International Visible Trait Genetics Consortium...)

En comparant la couleur des cheveux autodéclarée par ces individus avec les éléments génétiques stockés en plusieurs millions d'endroits dans le génome humain, l'équipe a identifié 124 gènes impliqués dans la couleur des cheveux.

Les facteurs héréditaires déterminent à 97% la couleur des cheveux et de la peau, mais seulement une douzaine de gènes avaient déjà été identifiés.

"Le lien entre la pigmentation et la santé est très important dans l'évolution de l'espèce humaine", dit à l'AFP Veronique Bataille du King's College de Londres co-auteure de l'étude parue lundi dans la revue Nature Genetics.

"En savoir plus sur ces gènes peut être important non seulement pour le cancer de la peau, mais aussi pour d'autres pathologies, comme les maladies auto-immunes."

Parmi les maladies liées à la pigmentation citées par les chercheurs figurent les cancers des testicules, de la prostate et de l'ovaire, ainsi que la maladie de Crohn et d'autres formes de maladies intestinales.

Les hommes préfèrent les blondes

L'étude confirme que les femmes ont plus fréquemment des cheveux plus clairs que les hommes suggérant que le sexe est vraiment associé à la couleur des cheveux.

"Notre étude confirme dans de très grandes tailles d'échantillons qu'il doit y avoir eu une sélection des femmes blondes", selon Mme Bataille. "C'est fascinant en termes d'histoire humaine et de comportement sexuel", poursuit-elle.

En d'autres termes, l'expression autrefois populaire les "hommes préfèrent les blondes" pourrait être fondée sur un ancien impératif de l'évolution.

"Notre travail nous aide à comprendre les causes de la diversité humaine en montrant comment les gènes impliqués dans la pigmentation se sont subtilement adaptés aux environnements extérieurs", ajoute Tim Spector du King's College de Londres, co-signataire de l'étude conduite avec le Centre Médical Erasmus de Rotterdam (Pays-Bas).

Des souriceaux nés de souris de même sexe
Un gène responsable de la dysfonction érectile identifié par des chercheurs
Prix Nobel: les promesses de l'immunothérapie dans la lutte contre le cancer
Le Nobel de médecine à un duo nippo-américain
Un paraplégique réussit à marcher sous stimulation électrique
Le probable successeur des néonicotinoïdes néfaste aux bourdons
Japon: essai sur l'homme d'un traitement de Parkinson par cellules souches
Des chercheurs développent un test sanguin pour détecter le mélanome
Des ciseaux génétiques provoquent des mutations inattendues
Ebola: des chercheurs espagnols travaillent sur un vaccin universel
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Cap sur Mercure et ses mystères pour deux sondes spatiales
Un robot invité à parler d'intelligence artificielle devant des députés britanniques
Japon: sentir l'humain, assis, couché, dans son bain, au travail...
Climat: le monde a atteint un point de non retour, selon Ban Ki-moon
Les deux rescapés de Soyouz racontent leur atterrissage d'urgence
 LES PLUS LUS 
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.040 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.