ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 25 Mai 2018

SANTE - Publié le 23/04/2018 à 21:27


Après un infarctus, il faut reprendre le sport ou s'y mettre



        
Une personne qui s'est remise d'un infarctus du myocarde doit reprendre le sport ou s'y mettre, plutôt que de rester inactive, montre une étude présentée jeudi devant la Société européenne de cardiologie.

"Devenir plus actif physiquement après un infarctus du myocarde divise par deux le risque de mourir dans les quatre ans qui suivent", a calculé l'auteur d'une étude sur le sujet, le professeur de médecine Örjan Ekblom.

Cette observation est issue du suivi de plus de 22.000 Suédois, âgés de 18 à 74 ans, dans les années qui ont suivi un infarctus.

"Il est bien connu que les personnes physiquement actives ont moins de risque d'avoir une attaque cardiaque et plus de chances de vivre longtemps", a rappelé M. Ekblom, de l'École des sciences du sport et de la santé de Stockholm.

"Cependant, nous ne connaissions pas l'incidence de l'exercice physique sur les gens après une attaque cardiaque", a-t-il ajouté.

En moyenne, dans les quatre ans suivant l'infarctus, la mortalité a été de 2,82% par an chez les personnes qui n'avaient pas d'activité physique et ont persisté, contre 1,14% par an chez celles qui ont "augmenté leur activité physique".

La mortalité la plus faible a été constatée chez les personnes qui faisaient déjà du sport et ont continué (0,75% par an), nettement moins élevée que chez ceux qui ont "réduit leur activité physique" (1,27% par an).

"Faire de l'exercice physique deux fois ou plus par semaine devrait être automatiquement recommandé aux patients qui ont souffert d'une attaque cardiaque", a estimé M. Ekblom, cité dans un communiqué de la Société européenne de cardiologie, qui tenait un congrès sur la prévention cardiovasculaire à Ljubljana.

Cependant, a-t-il ajouté, "il faudrait plus de recherches pour découvrir s'il y a un type d'activité physique qui serait particulièrement bénéfique".

En Colombie, des malades chez le juge avant le médecin
New York: dans la ville qui ne dort jamais, la sieste gagne du terrain
Près d'un quart de la population mondiale pourrait être obèse en 2045
L'Estonie crée une base de données ADN pour 10 pour cent de sa population
Un médicament contre l'eczéma pourrait aussi marcher contre l'asthme
Votre smartphone nuit à votre apprentissage
Une étude révèle que le cyberloafing peut aider les employés à faire face à l'ennui au travail
Santé cardiaque : les bienfaits du poisson à nouveau soulignés
Euthanasie: Anne a construit sa vie et construit sa mort
Manger mieux avec des agriculteurs mieux payés
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les conditions environnementales à l'origine du gros cerveau de l'homme
Ultime difficulté de l'Everest, le ressaut Hillary n'est plus
Premier été sans pailles en plastique pour une île grecque
Volcan Kilauea: la lave approche une usine géothermique à Hawaï
Japon: des conduites d'air rouillées dans 12 réacteurs nucléaires
 LES PLUS LUS 
VIDEO: Des images rares du requin du Groenland dans les eaux de l’Arctique
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
Les tarentules, victimes de la déforestation et des gastronomes au Cambodge
VIDEO: Une famille pourchassée par des guépards dans un parc animalier
Bonheur : votre humeur dépend de ce que vous mangez
SpaceX lance avec succès sa plus puissante fusée Falcon 9
Luxembourg: derrière la prospérité, la salle de shoot
Le régime alimentaire à base de produits d'origine animal émet 197,65 kg de CO2 par an et par habitant en France
L'Australie promet des millions d'euros pour aider ses koalas
Lire à haute voix est la meilleure méthode pour améliorer sa mémoire à long terme
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.030 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.