ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 23 Juillet 2018

SCIENCE - Publié le 23/04/2018 à 21:35


Un bovin trépané par l'homme il y a plus de 5000 ans



Voulaient-ils soigner ou s'exercer à la chirurgie ? L'étude d'un crâne de bovin percé d'un trou, découvert sur un site néolithique français, montre que la trépanation sur un animal était pratiquée il y a plus de 5000 ans, assurent des chercheurs.

Cela pourrait en faire le premier cas connu de chirurgie vétérinaire, selon une des hypothèses avancées dans une étude parue jeudi dans Scientific Reports.

On savait déjà que l'homme pratiquait la chirurgie crânienne sur d'autres hommes dès la période mésolithique (qui a démarré environ 10000 ans avant Jésus-Christ), selon ces scientifiques.

"En Europe, il y a beaucoup de crânes humains datant du néolithique qui montrent des signes de trépanation. Mais on n'avait encore jamais retrouvé de crâne animal trépané", explique à l'AFP Fernando Ramirez Rozzi, paléoanthropologue dans un laboratoire du CNRS (Centre national de la recherche scientifique).

Le crâne de vache provient du site de Champ Durand, situé en Vendée (ouest de la France) et découvert dans les années 1970.

Occupé par l'homme entre 3400 et 3000 avant Jésus-Christ, ce camp fortifié, entouré de fossés, semble avoir été un centre d'échanges important pour les populations qui commercialisaient le bétail.

L'équipe menée par Fernando Ramirez Rozzi et Alain Froment du Musée de l'Homme a d'abord cherché à démontrer que la vache en question n'avait pas eu le crâne percé par un coup de corne asséné par un autre bovin, ou par une pierre reçue sur la tête.

"Si le trou situé sur un lobe frontal avait été provoqué par un coup de corne ou un autre élément, on devrait voir que l'os était enfoncé vers l'intérieur. Or ce n'est pas du tout le cas", argumente Fernando Ramirez Rozzi.

"En revanche, on trouve autour du trou des marques de grattage qui sont similaires à celles que l'on observe sur des crânes humains trépanés" au néolithique.

Images à l'appui, il estime avoir "montré sans ambiguïté que les crânes de la vache et les crânes humains ont subi la même technique".

Le bovin était-il vivant au moment de la trépanation ? "On ne sait pas trop". "Mais l'os ne s'est pas reformé. Ce qui veut dire que soit la vache était déjà morte, soit elle n'a pas survécu à l'opération".

Les scientifiques ont également vérifié que le trou ne résultait pas de maladies osseuses.

Datations complétées

Mais pourquoi des hommes préhistoriques ont-ils trépané un bovin ? Les scientifiques avancent deux hypothèses.

Cela pouvait être pour soigner la vache. "Si cette chirurgie crânienne observée sur la vache a été réalisée pour sauver l'animal, Champ Durand fournit la preuve la plus ancienne d'une pratique chirurgicale vétérinaire", souligne l'étude.

Autre piste: ces hommes cherchaient peut-être à s'exercer sur l'animal avant d'opérer des hommes. "Si la trépanation était utilisée pour s'exercer à des techniques, la vache de Champ Durand fournirait la plus vieille preuve d'une expérimentation sur un animal" dès 4000 avant notre ère, selon l'étude.

Fernando Ramirez Rozzi a tendance à privilégier cette seconde hypothèse. "Je ne vois pas très bien l'intérêt de vouloir sauver un bovin, qui faisait partie d'un gros troupeau. Sauf peut-être si c'était un reproducteur très important".

"Je crois que c'était surtout une pratique que l'on testait sur un animal avant de passer à l'homme".

En revanche, les chercheurs ne croient pas à une trépanation pour des motifs rituels. "Ce crâne a été jeté dans un fossé comme un déchet".

L'équipe travaille depuis plusieurs années sur ce crâne. En 2010, elle avait commencé à communiquer sur ses travaux mais elle avait essuyé des "critiques" concernant la datation des ossements, reconnaît le chercheur.

"Depuis de nouvelles datations des ossements humains et animaux ont été réalisées". "Nous avons à présent 25 datations. C'est costaud", assure-t-il.

Egypte: découverte d'un atelier de poterie de plus de 4.500 ans
Néandertal savait lui aussi allumer le feu
Sous la surface de la Terre, des milliards de tonnes de diamant
Découverte exceptionnelle d'un crâne de mastodonte, cousin de l'éléphant
Lorsqu'il s'est investi, l'humain peut être aussi bête qu'une souris
Des outils trouvés en Chine repoussent la présence de l'homme en Asie
Après le séisme de Mexico, un temple découvert dans une pyramide
Argentine: découverte d'un dinosaure géant vieux de plus de 200 milllions d'années
Les Romains pourraient avoir chassé la baleine en Méditerranée
Découverte d'un dinosaure géant en Argentine
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Maine-et-Loire: un maire interdit l'entrée de sa commune... aux moustiques
Chasse au crocodile sur les plages de l'île touristique de Phuket
Le chlordécone nuit à la fertilité des souris sur plusieurs générations
Au Mozambique, l'agriculture de conservation au secours de la forêt
Galileo s'étoffe et gagne des utilisateurs
 LES PLUS LUS 
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Climat: moins de neige et la belette blanche devient une cible
Au Chili, un vent de liberté sexuelle fait exploser les cas de VIH
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.037 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.