ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 23 Juillet 2018

CIEL&ESPACE - Publié le 23/04/2018 à 21:37


L'Europe lance un satellite couteau suisse pour surveiller les océans



L'Europe étoffe son dispositif d'auscultation de la Terre en lançant mercredi un satellite Sentinel-3B qui fournira toute une série de données sur la hauteur des océans, leur couleur, l'épaisseur des banquises et la température à la surface de la planète.

Il rejoindra son frère jumeau Sentinel-3A lancé en février 2016 et qui tourne depuis autour de la Terre à une altitude de 815 km.

Tous deux font partie de Copernicus, l'ambitieuse constellation de satellites d'observation de la Terre, les "Sentinel", déployée peu à peu par l'Union européenne et l'Agence spatiale européenne (ESA).

Ce sera le septième satellite Sentinel de la constellation à être mis sur orbite depuis avril 2014.

Les Sentinel-3 sont un peu les "couteaux suisses" de la famille, souligne le CNES, l'agence spatiale française.

D'une taille et d'une masse (1.250 kg) comparables à celle d'une petite voiture, Sentinel-3B sera lancé par une fusée russe Rockot, depuis le cosmodrome de Plessetsk situé dans le nord de la Russie. Le décollage est prévu à 17h57 GMT (19H57 heure de Paris).

Le programme Copernicus, financé par la Commission européenne et l'ESA, vise à donner à l'Europe une capacité autonome d'observation et de surveillance de la Terre. "Pour la période 2008 à 2020, les investissements totaux devraient atteindre 7,5 milliards d'euros", indique l'ESA.

Equipés de radars de pointe, deux satellites Sentinel-1 fournissent actuellement des images de la Terre de jour comme de nuit, quelles que soient les conditions météorologiques.

Une paire de satellites optiques, les Sentinel-2, se charge de surveiller les terres émergées et les côtes. Une tâche utile à la fois pour l'environnement, l'agriculture et la sécurité civile.

Un Sentinel-5 P, qui travaille en solo, observe la composition chimique de l'atmosphère depuis octobre 2017.

"Avec une série d'instruments de pointe, Sentinel-3 est sans doute la plus complexe des missions Sentinel", relève l'ESA.

Grâce à son radar altimètre, le Sentinel-3 mesure la hauteur des océans, des lacs et rivières mais aussi l'épaisseur des banquises et glaciers.

Doté d'un radiomètre imageur, il fournit quotidiennement les températures à la surface des eaux mais aussi des sols.

En outre, grâce à un spectromètre imageur, il peut connaître la "couleur" des océans, qui donne des indications sur la concentration en phytoplancton des eaux survolées. L'étude de la couleur des océans aide à mieux comprendre la chaîne alimentaire et le climat.

"Sentinel-3 sera un outil crucial pour surveiller de près les changements" des océans, souligne l'ESA. Il sera utilisé aussi sur les continents, grâce à ses mesures de température.

Sentinel-3B est conçu pour une durée de vie opérationnelle de sept ans, tout comme son jumeau. Ils ont été construits par un consortium d'entreprises sous la direction de Thales Alenia Space.

Galileo s'étoffe et gagne des utilisateurs
En Ecosse, un coin reculé des Highlands avant-poste de la conquête spatiale
Une boule étrange parmi les 12 nouvelles lunes découvertes autour de Jupiter
Douze nouvelles lunes découvertes autour de Jupiter
Les Américains peut-être absents de l'espace après novembre 2019
Tourisme spatial: les premiers vols réguliers peut-être en 2019
Un vaisseau cargo russe rejoint l'ISS en un temps record
Israël veut lancer son premier engin spatial vers la lune
Espace: la Chine conçoit un lanceur surpuissant pour 2030
Oumuamua serait en fait une comète
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Maine-et-Loire: un maire interdit l'entrée de sa commune... aux moustiques
Chasse au crocodile sur les plages de l'île touristique de Phuket
Le chlordécone nuit à la fertilité des souris sur plusieurs générations
Au Mozambique, l'agriculture de conservation au secours de la forêt
Galileo s'étoffe et gagne des utilisateurs
 LES PLUS LUS 
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Climat: moins de neige et la belette blanche devient une cible
Au Chili, un vent de liberté sexuelle fait exploser les cas de VIH
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.229 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.