ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 26 Mars 2019

CIEL&ESPACE - Publié le 23/04/2018 à 21:37


L'Europe lance un satellite couteau suisse pour surveiller les océans



L'Europe étoffe son dispositif d'auscultation de la Terre en lançant mercredi un satellite Sentinel-3B qui fournira toute une série de données sur la hauteur des océans, leur couleur, l'épaisseur des banquises et la température à la surface de la planète.

Il rejoindra son frère jumeau Sentinel-3A lancé en février 2016 et qui tourne depuis autour de la Terre à une altitude de 815 km.

Tous deux font partie de Copernicus, l'ambitieuse constellation de satellites d'observation de la Terre, les "Sentinel", déployée peu à peu par l'Union européenne et l'Agence spatiale européenne (ESA).

Ce sera le septième satellite Sentinel de la constellation à être mis sur orbite depuis avril 2014.

Les Sentinel-3 sont un peu les "couteaux suisses" de la famille, souligne le CNES, l'agence spatiale française.

D'une taille et d'une masse (1.250 kg) comparables à celle d'une petite voiture, Sentinel-3B sera lancé par une fusée russe Rockot, depuis le cosmodrome de Plessetsk situé dans le nord de la Russie. Le décollage est prévu à 17h57 GMT (19H57 heure de Paris).

Le programme Copernicus, financé par la Commission européenne et l'ESA, vise à donner à l'Europe une capacité autonome d'observation et de surveillance de la Terre. "Pour la période 2008 à 2020, les investissements totaux devraient atteindre 7,5 milliards d'euros", indique l'ESA.

Equipés de radars de pointe, deux satellites Sentinel-1 fournissent actuellement des images de la Terre de jour comme de nuit, quelles que soient les conditions météorologiques.

Une paire de satellites optiques, les Sentinel-2, se charge de surveiller les terres émergées et les côtes. Une tâche utile à la fois pour l'environnement, l'agriculture et la sécurité civile.

Un Sentinel-5 P, qui travaille en solo, observe la composition chimique de l'atmosphère depuis octobre 2017.

"Avec une série d'instruments de pointe, Sentinel-3 est sans doute la plus complexe des missions Sentinel", relève l'ESA.

Grâce à son radar altimètre, le Sentinel-3 mesure la hauteur des océans, des lacs et rivières mais aussi l'épaisseur des banquises et glaciers.

Doté d'un radiomètre imageur, il fournit quotidiennement les températures à la surface des eaux mais aussi des sols.

En outre, grâce à un spectromètre imageur, il peut connaître la "couleur" des océans, qui donne des indications sur la concentration en phytoplancton des eaux survolées. L'étude de la couleur des océans aide à mieux comprendre la chaîne alimentaire et le climat.

"Sentinel-3 sera un outil crucial pour surveiller de près les changements" des océans, souligne l'ESA. Il sera utilisé aussi sur les continents, grâce à ses mesures de température.

Sentinel-3B est conçu pour une durée de vie opérationnelle de sept ans, tout comme son jumeau. Ils ont été construits par un consortium d'entreprises sous la direction de Thales Alenia Space.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


La Nasa diffuse des photos du grand météore que personne n'avait vu
Pourquoi nos messages aux extraterrestres restent sans réponses ?
Une fusée Vega met sur orbite un satellite d’observation de la Terre pour l’Italie
Les satellites commencent à rattraper leur retard informatique
Un hic pour la Nasa: toucher l'astéroïde Bennu va être plus dur que prévu
Le météore que personne n'a vu
Stephen Hawking n'est plus mais la connaissance des trous noirs progresse
La paix dans l'espace en débat sur fond de force spatiale américaine
Nouveaux problèmes et retards pour la prochaine grande fusée de la NASA
La NASA a pris des images inédites d'avions franchissant le mur du son
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Rare découverte d'une épave de navire viking en Norvège
Huit Français sur dix pour une répartition régulée des médecins libéraux sur le territoire
Sept marques d’implants mammaires pourraient être interdites en France
Les petits-déjeuners en famille aideraient les enfants à mieux accepter leur corps
Une nouvelle étude montre les bienfaits de l'allaitement sur la santé cardiaque des mères
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
Dans la violente Ciudad Juarez, réhydrater des cadavres pour les identifier
Une technique de poterie millénaire remise au goût du jour contre le gaspillage de l'eau
En Saône-et-Loire, une usine change les déchets en biogaz
Qu'est-ce que tu veux pour Noël? Un test ADN!
L'UE sans plastiques à usage unique en 2021
Voix éraillée, robe balafrée: en France, un centre de soins pour cloches blessées
Indonésie: l'incroyable odyssée d'un enfant handicapé pour aller à l'école
En Chine, le marsouin du Yangtsé en survie précaire hors du fleuve
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.049 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.