ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 21 Mai 2018

SCIENCE - Publié le 23/04/2018 à 23:00


Des scientifiques ont-ils trouvé un os du père Noël?



        
Des scientifiques auraient-ils trouvé un os appartenant au père Noël? Quelques mois après les fêtes de fin d'année, des chercheurs de l'université d'Oxford affirment qu'un fragment d'os pourrait bien être celui du saint ayant inspiré l'idole des enfants.

Les chercheurs ont étudié un microéchantillon de fragment osseux et une datation par le radiocarbone a permis d'établir que la relique datait du 4e siècle après Jésus-Christ, soit l'époque où saint Nicolas est mort (vers 343 après Jésus-Christ), selon les historiens.

« Les résultats suggèrent que les os pourraient être authentiques et appartenir au saint », écrit l'université d'Oxford dans un communiqué.

Contrairement à de nombreuses autres reliques étudiées dont l'époque ne correspondait pas, « ce fragment d'os, en revanche, suggère que nous pourrions avoir affaire aux restes de saint Nicolas lui-même », a commenté le Professeur Tom Higham.

Selon la légende, saint Nicolas était connu pour sa générosité et a inspiré le personnage du père Noël qui entre dans les foyers le soir de Noël les bras chargés de cadeaux.

Célébré le 6 décembre, saint Nicolas a vécu à Myre, aujourd'hui Demre, en Turquie. La plupart de ses restes sont conservés à la basilique de San Nicola, à Bari, en Italie, depuis 1087, et plus de 500 fragments d'os sont conservés à Venise. Mais au fil des ans, des fragments de reliques ont été acquis par des églises du monde entier.

L'os analysé par les scientifiques de l'Université d'Oxford, un morceau de pelvis (partie inférieure du bassin), appartient à un prêtre vivant dans l'Illinois, aux États-Unis, le père Dennis O'Neill, et la relique vient de Lyon, précise l'université.

« Ces résultats nous encouragent à nous tourner maintenant vers les reliques de Bari et Venise pour tenter de montrer que les restes osseux proviennent du même individu », a déclaré le Dr Georges Kazan, de l'université, « c'est passionnant de penser que ces reliques, qui datent d'une époque si ancienne, pourraient bien être authentiques ».

Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
De lourds dinosaures savaient s'occuper de leurs oeufs sans faire d'omelette
Tombe de Toutankhamon: les chambres cachées inexistantes
L'Homme aux Philippines dès 700.000 ans? La piste du rhinocéros
Une dernière recherche de Stephen Hawking publiée après sa mort
Les travaux du métro font surgir les secrets de l'ancienne Thessalonique
Les secrets de l'ADN de la rose décryptés
Le cerveau de l'homme de Néandertal prend forme
Au Soudan, des archéologues retirent des ossements d'une pyramide pour des tests
Des poignards en os humains très prisés
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Manger mieux avec des agriculteurs mieux payés
Un chirurgien français réussit une greffe de trachée
États généraux de la bioéthique: fin du débat citoyen, place à la synthèse
Greffes et dons d'organes: jusqu'où aller?
Nouveaux tests des Sea Bubbles, taxis volants, sur la Seine
 LES PLUS LUS 
VIDEO: Des images rares du requin du Groenland dans les eaux de l’Arctique
Les tarentules, victimes de la déforestation et des gastronomes au Cambodge
VIDEO: Une famille pourchassée par des guépards dans un parc animalier
Bonheur : votre humeur dépend de ce que vous mangez
Le régime alimentaire à base de produits d'origine animal émet 197,65 kg de CO2 par an et par habitant en France
Luxembourg: derrière la prospérité, la salle de shoot
SpaceX lance avec succès sa plus puissante fusée Falcon 9
L'Australie promet des millions d'euros pour aider ses koalas
Lire à haute voix est la meilleure méthode pour améliorer sa mémoire à long terme
Les légumes verts pourraient retarder le déclin cérébral
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.033 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.