ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 23 Juillet 2018

SCIENCE - Publié le 23/04/2018 à 23:00


Des scientifiques ont-ils trouvé un os du père Noël?



Des scientifiques auraient-ils trouvé un os appartenant au père Noël? Quelques mois après les fêtes de fin d'année, des chercheurs de l'université d'Oxford affirment qu'un fragment d'os pourrait bien être celui du saint ayant inspiré l'idole des enfants.

Les chercheurs ont étudié un microéchantillon de fragment osseux et une datation par le radiocarbone a permis d'établir que la relique datait du 4e siècle après Jésus-Christ, soit l'époque où saint Nicolas est mort (vers 343 après Jésus-Christ), selon les historiens.

« Les résultats suggèrent que les os pourraient être authentiques et appartenir au saint », écrit l'université d'Oxford dans un communiqué.

Contrairement à de nombreuses autres reliques étudiées dont l'époque ne correspondait pas, « ce fragment d'os, en revanche, suggère que nous pourrions avoir affaire aux restes de saint Nicolas lui-même », a commenté le Professeur Tom Higham.

Selon la légende, saint Nicolas était connu pour sa générosité et a inspiré le personnage du père Noël qui entre dans les foyers le soir de Noël les bras chargés de cadeaux.

Célébré le 6 décembre, saint Nicolas a vécu à Myre, aujourd'hui Demre, en Turquie. La plupart de ses restes sont conservés à la basilique de San Nicola, à Bari, en Italie, depuis 1087, et plus de 500 fragments d'os sont conservés à Venise. Mais au fil des ans, des fragments de reliques ont été acquis par des églises du monde entier.

L'os analysé par les scientifiques de l'Université d'Oxford, un morceau de pelvis (partie inférieure du bassin), appartient à un prêtre vivant dans l'Illinois, aux États-Unis, le père Dennis O'Neill, et la relique vient de Lyon, précise l'université.

« Ces résultats nous encouragent à nous tourner maintenant vers les reliques de Bari et Venise pour tenter de montrer que les restes osseux proviennent du même individu », a déclaré le Dr Georges Kazan, de l'université, « c'est passionnant de penser que ces reliques, qui datent d'une époque si ancienne, pourraient bien être authentiques ».

Egypte: découverte d'un atelier de poterie de plus de 4.500 ans
Néandertal savait lui aussi allumer le feu
Sous la surface de la Terre, des milliards de tonnes de diamant
Découverte exceptionnelle d'un crâne de mastodonte, cousin de l'éléphant
Lorsqu'il s'est investi, l'humain peut être aussi bête qu'une souris
Des outils trouvés en Chine repoussent la présence de l'homme en Asie
Après le séisme de Mexico, un temple découvert dans une pyramide
Argentine: découverte d'un dinosaure géant vieux de plus de 200 milllions d'années
Les Romains pourraient avoir chassé la baleine en Méditerranée
Découverte d'un dinosaure géant en Argentine
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Maine-et-Loire: un maire interdit l'entrée de sa commune... aux moustiques
Chasse au crocodile sur les plages de l'île touristique de Phuket
Le chlordécone nuit à la fertilité des souris sur plusieurs générations
Au Mozambique, l'agriculture de conservation au secours de la forêt
Galileo s'étoffe et gagne des utilisateurs
 LES PLUS LUS 
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Climat: moins de neige et la belette blanche devient une cible
Au Chili, un vent de liberté sexuelle fait exploser les cas de VIH
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.044 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.