ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 20 Mars 2019

SCIENCE - Publié le 23/04/2018 à 23:00


Des scientifiques ont-ils trouvé un os du père Noël?



Des scientifiques auraient-ils trouvé un os appartenant au père Noël? Quelques mois après les fêtes de fin d'année, des chercheurs de l'université d'Oxford affirment qu'un fragment d'os pourrait bien être celui du saint ayant inspiré l'idole des enfants.

Les chercheurs ont étudié un microéchantillon de fragment osseux et une datation par le radiocarbone a permis d'établir que la relique datait du 4e siècle après Jésus-Christ, soit l'époque où saint Nicolas est mort (vers 343 après Jésus-Christ), selon les historiens.

« Les résultats suggèrent que les os pourraient être authentiques et appartenir au saint », écrit l'université d'Oxford dans un communiqué.

Contrairement à de nombreuses autres reliques étudiées dont l'époque ne correspondait pas, « ce fragment d'os, en revanche, suggère que nous pourrions avoir affaire aux restes de saint Nicolas lui-même », a commenté le Professeur Tom Higham.

Selon la légende, saint Nicolas était connu pour sa générosité et a inspiré le personnage du père Noël qui entre dans les foyers le soir de Noël les bras chargés de cadeaux.

Célébré le 6 décembre, saint Nicolas a vécu à Myre, aujourd'hui Demre, en Turquie. La plupart de ses restes sont conservés à la basilique de San Nicola, à Bari, en Italie, depuis 1087, et plus de 500 fragments d'os sont conservés à Venise. Mais au fil des ans, des fragments de reliques ont été acquis par des églises du monde entier.

L'os analysé par les scientifiques de l'Université d'Oxford, un morceau de pelvis (partie inférieure du bassin), appartient à un prêtre vivant dans l'Illinois, aux États-Unis, le père Dennis O'Neill, et la relique vient de Lyon, précise l'université.

« Ces résultats nous encouragent à nous tourner maintenant vers les reliques de Bari et Venise pour tenter de montrer que les restes osseux proviennent du même individu », a déclaré le Dr Georges Kazan, de l'université, « c'est passionnant de penser que ces reliques, qui datent d'une époque si ancienne, pourraient bien être authentiques ».

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Le physicien Marcelo Gleiser: La science ne tue pas Dieu
Mathématiques: le prix Abel attribué à une femme pour la première fois
Des lycéens enfilent la blouse de chercheurs pour étudier les tiques
Comment ragoûts et yaourts néolithiques ont sans doute conduit au f et au v
La peau s'expose à Paris
Chez les chimpanzés, la diversité culturelle aussi est victime des humains
L'intelligence des arbres décryptée par les chercheurs
Un document inédit d'Albert Einstein émerge du passé
Le Cern part à la recherche des particules associées à la matière noire
A Londres, la science au service de la lutte contre l'exploitation forestière illégale
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Un tapis bosnien confectionné avec 25 000 bouchons en plastique
Cancer: 1,4 million de décès prévus en 2019 en Europe
Le météore que personne n'a vu
Pourquoi les jeunes adultes adoptent des comportements sexuels à risque ?
Ces Cubains qui défient le gouvernement grâce aux réseaux sociaux
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.037 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.