ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 25 Mai 2018

SCIENCE - Publié le 25/04/2018 à 16:41


Des poignards en os humains très prisés



        
En Nouvelle-Guinée, les hommes fabriquaient avec le plus grand soin des armes à partir des fémurs de leur père ou «d'un autre membre de la communauté très respecté», selon une étude publiée mercredi dans Royal Society Open Science.

Ces poignards (ou dagues) étaient utilisés jusqu'au XXe siècle pour frapper l'adversaire «lors de corps à corps», pour «achever des victimes blessées», voire pour immobiliser les prisonniers en vue du prochain banquet cannibale.

Longues et pointues, les armes étaient finement décorées, incisées de dessins abstraits et figuratifs, pour susciter un sentiment de respect et d'admiration.

Pour les armes les plus prestigieuses, celles à partir d'os humains, le guerrier pouvait revendiquer les pouvoirs de l'homme dont l'os avait été utilisé, explique l'étude.

Ces dernières armes, rares et précieuses, avaient droit à une attention toute particulière lors de leur fabrication pour résister à bien des combats.

Car la dague servait non seulement à perforer les artères de la victime, mais également, en faisant pression, à lui briser le cou, précise l'étude.

D'autres poignards, réalisés en os de casoar (des volatiles qui peuplent actuellement l'Australie, connus pour leur capacité à abattre un homme d'un seul coup de patte), ne présentent pas une fabrication aussi soignée. Pourtant les chercheurs ont démontré que les os de casoar offraient la même robustesse que les os humains, mais sans la dimension symbolique.

Pour éviter que les poignards en os humain ne se brisent lors du combat, «les hommes leur donnaient une forme légèrement différente, avec une plus grande courbure» que ceux en casoar, explique le coauteur de l'étude, Nathaniel J. Dominy, du Dartmouth College aux États-Unis.

Les conditions environnementales à l'origine du gros cerveau de l'homme
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pourquoi les oiseaux n'ont-ils plus de dents ? Une nouvelle piste
Des ossements au Danemark racontent une féroce bataille il y a 2.000 ans
La salamandre géante de Chine court vers l'extinction
Les théories du complot pourraient être le résultat de la façon dont les humains gèrent les probabilités
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
De lourds dinosaures savaient s'occuper de leurs oeufs sans faire d'omelette
Tombe de Toutankhamon: les chambres cachées inexistantes
L'Homme aux Philippines dès 700.000 ans? La piste du rhinocéros
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les conditions environnementales à l'origine du gros cerveau de l'homme
Ultime difficulté de l'Everest, le ressaut Hillary n'est plus
Premier été sans pailles en plastique pour une île grecque
Volcan Kilauea: la lave approche une usine géothermique à Hawaï
Japon: des conduites d'air rouillées dans 12 réacteurs nucléaires
 LES PLUS LUS 
VIDEO: Des images rares du requin du Groenland dans les eaux de l’Arctique
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
Les tarentules, victimes de la déforestation et des gastronomes au Cambodge
VIDEO: Une famille pourchassée par des guépards dans un parc animalier
Bonheur : votre humeur dépend de ce que vous mangez
SpaceX lance avec succès sa plus puissante fusée Falcon 9
Luxembourg: derrière la prospérité, la salle de shoot
Le régime alimentaire à base de produits d'origine animal émet 197,65 kg de CO2 par an et par habitant en France
L'Australie promet des millions d'euros pour aider ses koalas
Lire à haute voix est la meilleure méthode pour améliorer sa mémoire à long terme
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.038 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.