ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 25 Septembre 2018

CIEL&ESPACE - Publié le 25/04/2018 à 22:51


Une carte animée en 3D de la Voie lactée grâce au satellite Gaia



Le satellite européen Gaia a permis de cartographier en 3D près de 1,7 milliard d'étoiles de notre galaxie, et pour 1,3 milliard d'entre elles de déterminer leur distance à la Terre, a annoncé mercredi l'Agence spatiale européenne.

« Cet ensemble de données est très riche et nous pensons que cela va révolutionner l'astronomie et notre compréhension de la Voie lactée », a déclaré à l'AFP Uwe Lammers, un responsable scientifique de Gaia pour l'ESA.

« Avec Gaia, on peut vraiment reconstituer toute l'histoire de la Voie lactée. C'est comme faire de l'archéoastronomie (...) pour reconstruire vraiment l'histoire de notre Univers », a déclaré Günther Hasinger, directeur de la Science à l'ESA, lors d'une présentation de ces données à l'occasion du Salon aéronautique ILA de Berlin.

Lancé fin 2013, le satellite, qui scrute les sources lumineuses de notre galaxie, est positionné à 1,5 million de kilomètres de la Terre. Il exécute 500 millions de mesures par jour. Les données sont transmises au sol et traitées par un consortium réunissant 450 scientifiques de 20 pays.

Gaia, qui travaille depuis 2014, avait déjà permis d'établir une première version du catalogue de mesures en septembre 2016. Celle-ci donnait la position de 1,1 milliard d'étoiles de la Voie lactée, mais le satellite n'avait déterminé la distance que pour deux millions d'étoiles et de façon imprécise.

« C'était juste un apéritif », déclare à l'AFP Frédéric Arenou, chercheur du CNRS à l'Observatoire de Paris-PSL.

« Là, c'est un véritable feu d'artifice », a estimé François Mignard, directeur de recherche émérite du CNRS à l'Observatoire de la Côte d'Azur, responsable de la participation française dans Gaia.

« On connaît la distance de ces étoiles, donc on va connaître leur luminosité intrinsèque, connaître leur âge, leur évolution », explique Frédéric Arenou.

Les nouvelles données recueillies par Gaia pendant 22 mois, entre juillet 2014 et mai 2016, ont été mises en ligne mercredi à midi et tout le monde peut désormais avoir accès à ce catalogue sur internet.

Dans le monde entier, des chercheurs sont « très excités » de découvrir ces données et de pouvoir commencer à travailler dessus, a souligné Anthony Brown, de l'université de Leiden (Pays-Bas), un des scientifiques du consortium présent à Berlin.

Un satellite étudiera la face cachée des orages
Deux microrobots japonais commencent l'exploration d'un astéroïde
Un laser dans l'espace pour mesurer la glace sur la Terre
SpaceX enverra un premier client privé vers la Lune
Des chercheurs japonais vont tester un mini ascenseur spatial
La fuite d'oxygène sur l'ISS pourrait être intentionnelle
Les supernovas émettent un flash avant l'explosion
Le ciel se dégage sur Mars, où Opportunity tente de survivre
Londres va investir dans le développement d'un rival à Galileo
Confirmation de présence de glace à la surface de la Lune
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Kilo, ampère, kelvin... Petite révolution à venir dans les unités de mesure
Des tests ADN pour mieux traquer les trafiquants d'ivoire
Il y a 50 ans, le sauvetage des temples égyptiens d'Abou Simbel
Portugal: un vaisseau de la route des Indes découvert au fond du Tage
La médiatisation du terrorisme influence les déséquilibrés
 LES PLUS LUS 
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.029 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.