ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 17 Octobre 2018

SCIENCE - Publié le 26/04/2018 à 21:45


Le cerveau de l'homme de Néandertal prend forme



Pour la première fois, des chercheurs ont tenté de reconstituer le cerveau de l'homme de Néandertal en 3D, une approche originale qui, sans résoudre le mystère de sa disparition, pourrait contribuer à mieux comprendre notre cousin.

« Tenter de reconstruire en 3D le cerveau à l'intérieur de crânes de fossile est tout à fait nouveau », explique à l'AFP Naomichi Ogihara, de l'université Keio au Japon, coauteur de l'étude qui mêle « l'anthropologie physique, l'ingénierie mécanique et la neuroscience ».

Pour réaliser cette reconstruction, les chercheurs ont modélisé, à partir des IRM de près de 1200 personnes, ce que l'on pourrait appeler un cerveau « moyen » d'Homo sapiens du 21e siècle.

Ils ont ensuite numériquement « déformé » ce cerveau type pour qu'il prenne la forme de crânes fossiles d'homme de Néandertal puis des crânes d'anciens Homo sapiens.

« On est tellement loin de bien comprendre le cerveau de l'homme préhistorique, que toutes les petites étapes supplémentaires sont utiles », explique à l'AFP Antoine Balzeau, paléoanthropologue au Musée de l'Homme.

Selon l'étude publiée jeudi dans Scientific Reports, les reconstitutions démontrent que « l'Homo sapiens présentait des morphologies cérébrales significativement différentes, notamment un cervelet plus gros ».

Les Néandertaliens sont apparus en Europe, en Asie centrale et au Moyen-Orient il y a 200 000 ans. Ils ont disparu il y a environ 30 000 ans, sans que l'on sache pourquoi.

« Il existait de réelles différences morphologiques entre les cerveaux des deux espèces, ce qui a pu entraîner des différences dans les capacités cognitives et sociales », juge Naomichi Ogihara.

« Cette différence pouvait être subtile, mais une différence même subtile peut devenir significative en termes de sélection naturelle », ajoute le chercheur évoquant la disparition de l'homme de Néandertal.

Ce dernier point peut porter à caution, la corrélation, en matière de cerveau, entre la taille, la forme et la fonction restant spéculative. Mais « il est important de mieux documenter le cerveau et dans ce sens, ces travaux sont importants », souligne Antoine Balzeau.

« En accumulant des connaissances, des progrès en génétique, en morphologie fonctionnelle, en imagerie du cerveau... on arrivera peut-être à comprendre les différences anatomiques entre l'Homo sapiens et l'homme de Néandertal, voire, un jour, à comprendre les différences comportementales », ajoute le spécialiste.

Découverte rare de traces d'un bateau viking en Norvège
L'évolution des buveurs de lait
Kilo: le grand K bientôt déboulonné de son piédestal
Le prix Nobel de physique à trois pionniers des lasers
Un scientifique émet des propos sexistes lors d'un atelier du CERN
Une tiquothèque pour connaître l'insecte suceur de sang
Le Titan de Vorombe remporte le titre de plus gros oiseau du monde
Kilo, ampère, kelvin... Petite révolution à venir dans les unités de mesure
Des tests ADN pour mieux traquer les trafiquants d'ivoire
Il y a 50 ans, le sauvetage des temples égyptiens d'Abou Simbel
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Cap sur Mercure et ses mystères pour deux sondes spatiales
Un robot invité à parler d'intelligence artificielle devant des députés britanniques
Japon: sentir l'humain, assis, couché, dans son bain, au travail...
Climat: le monde a atteint un point de non retour, selon Ban Ki-moon
Les deux rescapés de Soyouz racontent leur atterrissage d'urgence
 LES PLUS LUS 
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.061 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.