ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 11 Décembre 2018

CIEL&ESPACE - Publié le 01/05/2018 à 15:09


NASA: des scientifiques surpris par l'arrêt d'un programme de robot lunaire



À la grande surprise de scientifiques et malgré la volonté affichée en fin d'année dernière par Donald Trump de renvoyer des astronautes sur la Lune, la NASA a mis un terme à son unique programme de véhicule lunaire, a-t-on appris vendredi.

Les scientifiques travaillant sur ce programme appelé Resource Prospector (RP), et qui devait aboutir à la construction d'un véhicule robotisé destiné à explorer les régions polaires de la Lune, ont exprimé leur étonnement dans un courrier à l'agence spatiale.

«Nous comprenons maintenant que le (programme) RP a été annulé le 23 avril 2018 et que la mission prendra fin d'ici la fin de mai», indique le Lunar exploration analysis group (LEAG) dans ce courrier adressé à Jim Bridenstine, à la tête de la NASA, et publié sur le site NASAWatch.com.

«Cette action est perçue à la fois avec incrédulité et consternation par notre communauté», ajoute le courrier de ce groupe de scientifiques.

Le robot lunaire, dont la construction a débuté il y a une dizaine d'années, aurait dû être le seul au monde capable d'explorer les régions polaires de la Lune. Il aurait été le premier module lunaire américain depuis Apollo 17 en 1972 et le premier véhicule autonome des États-Unis sur la Lune. Son lancement était prévu pour 2022.

La NASA a indiqué dans un communiqué vendredi que certains des instruments du programme RP seraient utilisés dans de futures programmes de l'agence spatiale.

La NASA «prévoit une série de missions robotiques graduelles sur la surface lunaire», a-t-elle ajouté, sans faire référence spécifiquement à l'annulation de son programme RP.

L'agence cherche à «évoluer progressivement vers des atterrisseurs plus grands» capables éventuellement d'être habités, indique-t-elle simplement.

Jim Bridenstine, confirmé cette semaine à la tête de l'agence spatiale, a assuré sur Twitter que celle-ci était «engagée dans l'exploration lunaire».

Le président américain Donald Trump avait confirmé en décembre 2017 la volonté des États-Unis de renvoyer des astronautes sur la Lune pour la première fois depuis 1972 afin de préparer une mission habitée vers Mars.

«Cette fois, il ne s'agira pas seulement de planter notre drapeau et de laisser notre empreinte. Nous établirons une base pour une mission vers Mars et peut-être un jour au-delà», avait-il déclaré lors d'une cérémonie à la Maison-Blanche.

La Chine lance un module d'exploration vers la face cachée de la Lune
InSight enregistre le vent sur Mars
SpaceX a placé 64 satellites en orbite d'un coup
Une fusée expédiée pour ravitailler la Station internationale
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
La Nasa choisit 9 entreprises pour le retour sur la Lune
Sur Mars, tout va bien pour la sonde InSight pour l'instant
Des fragments de roche lunaire vendus 855 000 Dollars
La Corée du Sud teste avec succès son premier moteur de fusée
La NASA choisit le site d'atterrissage de son prochain véhicule martien
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
A Maurice, tout est bon dans la canne à sucre, même l'électricité
Grande Barrière: les coraux ayant survécu au blanchissement sont plus résistants
Le cerveau des enfants abusant des écrans semble modifié
Les entrailles de la Terre grouillent de vie intraterrestre
La glace, bouée de survie pour les Iakoutes dans la plus froide région sur Terre
 LES PLUS LUS 
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
À l'Aquarium de Paris, un refuge pour poissons rouges abandonnés
Une marée rouge décime la population aquatique de la côte ouest de la Floride
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.047 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.