ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 25 Mai 2018

SCIENCE - Publié le 01/05/2018 à 15:10


Les secrets de l'ADN de la rose décryptés



        
« Puisqu'une telle fleur ne dure que du matin jusqu'au soir » : des chercheurs annoncent lundi avoir décrypté le génome de la rose, un grand pas vers la production d'une « vedette » alliant résistance, beauté et doux parfum au risque de faire mentir Ronsard.

« Nous avons abouti, après huit ans de travail, à un séquençage de très bonne qualité », explique à l'AFP Mohammed Bendahmane du laboratoire de reproduction et de développement des plantes à Lyon en France, coauteur de l'étude. « C'est exceptionnel, pour un génome complexe, comme celui de la rose », ajoute le chercheur.

Accéder à la séquence du génome est un élément déterminant et nécessaire pour comprendre quels sont les gènes qui contrôlent les caractères importants d'une plante.

S'ouvre alors la perspective de pouvoir cultiver des rosiers d'une manière plus économe en eau, en pesticides. Ces travaux pourraient également permettre « d'apporter à la rose de nouvelles associations de formes/couleur/parfum », explique Mohammed Bendahmane.

Les professionnelles de la rose « cherchent en permanence des vedettes combinant des caractéristiques de couleur et de parfum avec des traits de résistances aux pathogènes ».

Les roses sont parmi les plantes ornementales les plus cultivées dans le monde et représentent un intérêt économique majeur, rappellent les auteurs de l'étude publiée dans Nature Genetics pour qui ce décryptage devrait « permettre d'accélérer considérablement le processus d'amélioration des différentes variétés de roses ».

Allégorie de l'amour, de la pureté, de la passion, depuis l'Antiquité, la rose est appréciée pour son parfum et sa beauté. D'une dizaine à l'origine, les variétés de roses sont aujourd'hui passées à plus de 35 000.

« La diversité des variétés actuelles de rosiers a été obtenue à partir d'un petit nombre de croisements entre moins d'une dizaine d'espèces sauvages », précise le chercheur.

Mohammed Bendahmane et son équipe ont pris comme base de travail le rosier « Old Blush » ou Rosa chinensis (36 377 gènes) aboutissant à « l'un des génomes végétaux les plus complets à ce jour ».

Prochaine étape pour les experts en biologie génétique moléculaire : travailler en partenariat avec des acteurs privés et utiliser ces informations pour faire des croisements et améliorer la sélection. « Je suis en train de leur écrire pour les informer », s'enthousiasme le chercheur.

Les conditions environnementales à l'origine du gros cerveau de l'homme
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pourquoi les oiseaux n'ont-ils plus de dents ? Une nouvelle piste
Des ossements au Danemark racontent une féroce bataille il y a 2.000 ans
La salamandre géante de Chine court vers l'extinction
Les théories du complot pourraient être le résultat de la façon dont les humains gèrent les probabilités
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
De lourds dinosaures savaient s'occuper de leurs oeufs sans faire d'omelette
Tombe de Toutankhamon: les chambres cachées inexistantes
L'Homme aux Philippines dès 700.000 ans? La piste du rhinocéros
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les conditions environnementales à l'origine du gros cerveau de l'homme
Ultime difficulté de l'Everest, le ressaut Hillary n'est plus
Premier été sans pailles en plastique pour une île grecque
Volcan Kilauea: la lave approche une usine géothermique à Hawaï
Japon: des conduites d'air rouillées dans 12 réacteurs nucléaires
 LES PLUS LUS 
VIDEO: Des images rares du requin du Groenland dans les eaux de l’Arctique
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
Les tarentules, victimes de la déforestation et des gastronomes au Cambodge
VIDEO: Une famille pourchassée par des guépards dans un parc animalier
Bonheur : votre humeur dépend de ce que vous mangez
SpaceX lance avec succès sa plus puissante fusée Falcon 9
Luxembourg: derrière la prospérité, la salle de shoot
Le régime alimentaire à base de produits d'origine animal émet 197,65 kg de CO2 par an et par habitant en France
L'Australie promet des millions d'euros pour aider ses koalas
Lire à haute voix est la meilleure méthode pour améliorer sa mémoire à long terme
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.034 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.