ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 22 Août 2018

SCIENCE - Publié le 01/05/2018 à 15:39


Les travaux du métro font surgir les secrets de l'ancienne Thessalonique



Armés de pelles et de balais, une vingtaine d'ouvriers évoluent dans les vestiges d'une villa ancienne, profondément enfouie sous le tohu-bohu de la Thessalonique moderne.

Soudain l'un d'eux quitte le groupe pour venir livrer une trouvaille, une petite tête en argile représentant un homme barbu au nez busqué et au sourire grimaçant. "Probablement une offrande votive", tranche le jeune archéologue de service.

C'est ainsi que le projet du métro de Thessalonique, qui doit être achevé en 2020 après 15 ans de travaux, a mis en lumière des vestiges comme une route du VIème siècle et d'autres ouvrages d'urbanisme, permettant aux archéologues de combler des lacunes dans leur connaissance de la longue histoire de la ville.

"Nous ignorions que des travaux d'urbanisme d'une telle ampleur avaient été réalisées à cette époque, probablement sous (l'empereur byzantin) Justinien", observe Polyxène Adam-Vélèni, cheffe du département des antiquités de Thessalonique au ministère de la culture.

"Nous avons été surpris de découvrir la route dans un état aussi exceptionnel, cette phase de l'histoire de la ville nous était inconnue", explique-t-elle à l'AFP.

D'autres trouvailles comme la villa sont plus anciennes, datant de la fin du quatrième siècle. Sur le sol du bain chaud, les archéologues ont trouvé une bague en or, "probablement égarée par une jeune femme ayant fait l'erreur d'emporter ses bijoux au bain", estime un archéologue du site.

Stockage de mercure

Fondée au IVème siècle avant JC, du nom de la demi-sœur d'Alexandre le Grand, Thessalonique était un centre important de l'Empire romain avant de devenir la deuxième ville de l'Empire byzantin après Constantinople.

La ville a continué à croître sous l'Empire ottoman avec l'arrivée au 15ème siècle de milliers de Juifs séfarades expulsés d'Espagne.

Les fouilles ont ainsi révélé plus de 300.000 objets importants, dont 50.000 pièces de monnaie, outre deux places de marbre, une fontaine de 15 mètres et une église chrétienne primitive.

Le long de la route principale pavée, le Decumanus Maximus, les équipes de fouille ont également trouvé les restes d'ateliers faits de briques en terre où exerçaient les bijoutiers, comme ils le font toujours aujourd'hui, dans des appartements au-dessus du futur métro.

Des couronnes d'or typiques de la région et des bijoux ont également été trouvés dans plus de 5.000 tombes et tombeaux le long du tracé du métro, mais c'est une autre découverte en apparence plus humble qui a mis les archéologues en émoi, selon Mme Adam-Vélèni.

"Nous avons trouvé des récipients en forme de grenades à main, et au début, nous ne savions pas à quoi ils servaient, avant de comprendre qu'ils étaient utilisés pour stocker le mercure nécessaire à la fabrication des bijoux, une découverte très précieuse", explique-t-elle.

Faux dilemme

La construction du métro a été ordonnée en 2003 et les travaux ont commencé trois ans plus tard. Il devait initialement être achevé en 2012. Mais le projet s'est heurté au débat sur la meilleure façon de préserver les antiquités découvertes, explique Yannis Mylopoulos, le président de la société publique de construction ferroviaire Attiko Metro.

Les fouilles archéologiques ont coûté plus de 75 millions d'euros selon l'entreprise.

"La municipalité était appelée à choisir entre le métro et les antiquités, mais c'était un faux dilemme ... nous faisons les deux, la ville découvre et expose son histoire", remarque M. Mylopoulos, professeur de génie civil et ancien recteur de l'Université Aristote de Thessalonique.

Une fois achevés, les allées au-dessus des deux stations de métro où les principales découvertes ont été faites permettront d'avoir une vue générale du quartier commerçant de la vieille ville.

"Ce seront des sites ouverts au public ... une ville sous la ville, exactement telle qu'elle était au troisième et quatrième siècles", se réjouit-il.

D'un coût de 1,5 milliard d'euros, le métro de Thessalonique disposera au départ de 13 stations sur une distance de 9,6 kilomètres. Une expansion future est prévue pour desservir l'aéroport.

Indonésie: pourquoi Lombok est frappée par de multiples séismes
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La relativité d'Einstein, supercherie scénaristique préférée des réalisateurs
Découverte d'un vieux ptérosaure, premier vertébré construit pour voler
Docile ou agressif ? Des gènes de la domestication découverts chez les renards
Une boucle d'oreille vieille de 2200 ans dévoilée à Jérusalem
La pêche au filet a débuté il y a près de 30.000 ans
Sur le site de Stonehenge, certains défunts seraient d'origine galloise
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Indonésie: pourquoi Lombok est frappée par de multiples séismes
Résurgence inédite de l'anthrax dans les pâturages des Hautes-Alpes
La pêche à l'explosif en Libye, fléau écologique en Méditerranée
Un zoo belge perd deux de ses trois koalas en moins d'un mois
La géolocalisation, omniprésente à l'ère du smartphone
 LES PLUS LUS 
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Mars à son plus près de la Terre en 15 ans
Rio capitale mondiale des maths, médailles Fields à la clé
Taira, épicentre de l'art rupestre chilien
L'odeur du café est-elle suffisante pour stimuler notre cerveau ?
Canicule: cinq erreurs à ne pas commettre
Une étude douche les espoirs de transformer l'atmosphère martienne
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.028 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.