ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 20 Mars 2019

SEXO - Publié le 01/05/2018 à 21:27


Regarder du porno, c'est tromper?



Dans le monde, 13% des recherches internet concernent des contenus sexuellement explicites, autrement dit, du porno.

Selon des chiffres de 2014 collectés par l'Ifop, «le nombre de Français à avoir déjà surfé sur un site pornographique au cours de leur vie a progressé de manière continue au cours des 10 dernières années, passant de 17% en 2005 à 39% en 2009 pour s’élever désormais à 60%». Et en 2017, cette tendance haussière se poursuivait. Aux États-Unis, en 2013, le Pew Research Center estimait que 25% des hommes et 8% des femmes se servaient d'internet pour télécharger du porno –des chiffres probablement sous-côtés de l'aveu même de l'institut de sondages, vu que l'enquête reposait sur une auto-évaluation de la consommation.

En d'autres termes: qu'on se bouche ou non le nez face à lui, le porno fait partie de notre quotidien. Mais qu'en est-il de son influence sur le quotidien de nos relations personnelles en général et amoureuses en particulier? Quatre psychologues des universités d'Alicante, en Espagne, et de Floride centrale, aux États-Unis, viennent spécifiquement de se pencher sur les liens entre pornographie et jalousie: est-ce que regarder du porno, c'est tromper? Un parallèle établi dans certaines études, dont la significativité est cependant limitée par leur recrutement au sein de cabinets de sexologues et autres conseillers conjugaux. Soit chez des populations où la fréquence de problèmes affectifs est, par définition, plus élevée que la moyenne.

Cette nouvelle étude, publiée dans le numéro d'avril des Archives of Sexual Behavior, porte sur 392 étudiants américains (266 femmes et 126 hommes âgés de 18 à 36 ans) et 200 étudiants espagnols (157 femmes et 43 hommes âgés de 18 à 35 ans). Chez les Américains, 49,7% des participants s'identifiaient comme Blancs non-hispaniques, 24% comme Hispaniques, 11,6 % comme Afro-Américains, 6,9% comme Asio-Américains et 6,1% comme «autre». L'échantillon espagnol se divisait quant à lui en 93,5% d'auto-identifiés comme Blancs/Espagnols et 5,5% comme Hispaniques.

Il en ressort que 77% des Espagnols et 73% des Américains estiment que regarder du porno n'équivaut pas à tromper son partenaire, que l'infidélité soit considérée comme sexuelle ou affective.

Sans trop de surprise, les chercheurs, menés par Charles Negy, observent une plus forte assimilation du porno à l'infidélité chez les personnes les plus religieuses et/ou qui ne sont pas consommatrices de contenus sexuellement explicites. Une corrélation d'autant plus solide chez les Américains que chez les Espagnols.

Source: Archives of Sexual Behavior

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Pourquoi les jeunes adultes adoptent des comportements sexuels à risque ?
L'Allemagne veut interdire les thérapies de conversion des homosexuels
USA: bientôt d'autres choix que Monsieur et Madame sur les billets d'avion
Petit lexique des nouvelles définitions du genre
Pansexuel, bi, queer, trans, non-binaire : ces jeunes qui bousculent les normes de genre
Les hommes choisiraient de manger de la viande lorsqu'ils veulent séduire les femmes
La souffrance des filles serait sous-estimée face à celle des garçons
Penser à son partenaire permettrait de réduire son stress
La sextech fait vibrer le CES de Las Vegas
Une Française sur trois n'est pas épanouie sexuellement
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Un tapis bosnien confectionné avec 25 000 bouchons en plastique
Cancer: 1,4 million de décès prévus en 2019 en Europe
Le météore que personne n'a vu
Pourquoi les jeunes adultes adoptent des comportements sexuels à risque ?
Ces Cubains qui défient le gouvernement grâce aux réseaux sociaux
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.045 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.