ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 21 Mai 2018

SEXO - Publié le 02/05/2018 à 16:06


Sexualité et fertilité, les oubliés du traitement du cancer



        
Le retour à une sexualité épanouie et la préservation de la fertilité sont parfois les oubliés du traitement du cancer, a souligné mercredi l'Académie nationale de médecine, qui recommande une meilleure prise en charge.

"Le maintien d'une cohésion familiale est important et passe par le retour à une vie sexuelle normale et une proposition de préservation de la fertilité avec conservation des gamètes", écrit l'Académie, dans un rapport intitulé "Retour à la vie 'normale' après traitement d'un cancer".

Concernant la fertilité, les manques sont encore criants.

Une enquête de l'Institut national du cancer (INCa) en 2014 avait montré que seuls 16% des hommes potentiellement concernés avaient vu leur sperme préservé, et 2% des femmes leurs ovocytes. Rien n'avait été proposé à plus des deux tiers des patients (68%).

L'Académie recommande de rendre plus systématique "une proposition de préservation de la fertilité adaptée au type de cancer, à l'âge et aux risques d'infertilité liés aux traitements et une évaluation en cancérologie des résultats en terme de grossesses des méthodes de préservation des gamètes".

Ce droit est prévu par la loi de bioéthique de 2004, modifiée en 2011. Il concerne "environ 55.000 patients par an", d'après l'instance.

Par ailleurs, "la sexualité après cancer est perturbée mais il n'existe pas de données épidémiologiques précises", a déploré l'Académie. Et "la prise en charge des troubles de la sexualité est recommandée, mais il n'existe pas de prise en charge véritablement organisée".

L'étude de l'INCa en 2014 avait montré que 48% des hommes et 53% des femmes avaient fait état d'une détérioration "forte" ou "modérée" de leur santé sexuelle après un cancer.

L'Académie recommande "une évaluation psychologique des patients dès leur prise en charge qui permettra de leur expliquer de façon éclairée les conséquences physiques et sexuelles des traitements et dirigera le suivi pendant et après le traitement".

Des réflexions sur le sexe découvertes dans le journal intime d'Anne Frank
Pour plaire aux femmes, mieux vaut avoir de grandes jambes que le bras long
Les femmes plus satisfaites sexuellement au début de la relation
Sexo : des rituels à deux pour booster sa libido
Encore timide, l'utilisation des sextoys progresse chez les Français
Les choix en matière de contraception changent en fonction des relations
Il faut apprendre à se détourner des tentations pour réussir en amour, selon une étude
VIDEO: L'épicentre de l'amour, c'est en Slovaquie
Concevoir un bébé : les futurs parents devraient surveiller leur consommation de boissons sucrées
Quand un chagrin d'amour brise le coeur, littéralement!
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Manger mieux avec des agriculteurs mieux payés
Un chirurgien français réussit une greffe de trachée
États généraux de la bioéthique: fin du débat citoyen, place à la synthèse
Greffes et dons d'organes: jusqu'où aller?
Nouveaux tests des Sea Bubbles, taxis volants, sur la Seine
 LES PLUS LUS 
VIDEO: Des images rares du requin du Groenland dans les eaux de l’Arctique
Les tarentules, victimes de la déforestation et des gastronomes au Cambodge
VIDEO: Une famille pourchassée par des guépards dans un parc animalier
Bonheur : votre humeur dépend de ce que vous mangez
Le régime alimentaire à base de produits d'origine animal émet 197,65 kg de CO2 par an et par habitant en France
Luxembourg: derrière la prospérité, la salle de shoot
SpaceX lance avec succès sa plus puissante fusée Falcon 9
L'Australie promet des millions d'euros pour aider ses koalas
Lire à haute voix est la meilleure méthode pour améliorer sa mémoire à long terme
Les légumes verts pourraient retarder le déclin cérébral
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.034 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.