ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 22 Fevrier 2019

SANTE - Publié le 02/05/2018 à 16:44


Une consommation trop élevée de boissons sucrées augmente le risque de mortalité



Les individus qui consomment en grande quantité des breuvages sucrés ont plus de risques de mourir de maladie cardiaque ou d'autres causes, selon une étude publiée par l'American College of Cardiology (ACC).

L'étude a regardé la consommation de boissons sucrées non alcoolisées ("softs drinks"), fruitées, de sodas et jus de fruits chez 17.930 personnes de plus de 45 ans sans antécédents de diabète ou d'accidents cardiaques et a étudié les effets sur la santé en général et le nombre de décès par maladie cardiaque.

Si consommer trop de boissons sucrées peut favoriser des maladies chroniques telles que l'obésité et des troubles métaboliques (tension artérielle, cholestérol, triglycérides), ces nouveaux travaux ajoutent les problèmes cardiaques à la liste des pathologies associées.

D'après les résultats, 25% des plus gros consommateurs de boissons sucrées (plus d'un demi-litre par jour), avaient deux fois plus de risque de mourir d'insuffisance coronarienne par rapport aux 25% ayant la consommation la plus basse (0.028 litres chaque jour). Cette association a également été observée sur le risque accru de décès toutes causes confondus, y compris d'autres maladies cardiovasculaires.

Les travaux ont également étudié si la consommation de boissons sucrées avait les mêmes effets néfastes sur la santé que la prise d'aliments sucrés. Contrairement aux liquides, les sucres consommés dans les desserts, les produits du petit déjeuner ou ceux transformés qui contiennent des sucres et sirops ajoutés, n'entraîneraient pas une augmentation du risque de mortalité, a constaté l'étude.

Pour expliquer ce phénomène, les chercheurs suggèrent que l'organisme métabolise différemment les ingrédients sucrés solides. Selon le Dr Jean Wesh, auteur de l'étude et chercheuse à l'université Emory à Atlanta, " la quantité et la fréquence de consommation des boissons sucrées, couplées au fait qu''elles contiennent peu d'autres substances nutritives, aboutit à un flot de sucres qui doivent être métabolisés. Quand les gens consomment des sucres contenus dans des produits alimentaires il y a souvent d'autres substances nutritives comme des graisses ou des protéines qui ralentissent le métabolisme et peuvent expliquer l'effet différent entre les deux".

Ces résultats ont été présentés lors des sessions scientifiques de l'American College of Cardiology (ACC) 2018 à Orlando du 10 au 12 mars.

L'intelligence artificielle efficace pour diagnostiquer des maladies pédiatriques
Alcool: un lourd fardeau sanitaire, appel à des mesures plus efficaces
Davantage d'essais cliniques pourront bénéficier d'une autorisation rapide
Tampons et serviettes : toujours des substances indésirables, selon 60 millions de consommateurs
Au Pakistan, la routine de l'avortement, faute de contraception
Maladies chroniques : et si on prescrivait des activités physiques sur ordonnance ?
Le fractionné serait encore plus efficace pour maigrir que l'entraînement continu d'intensité modérée
Le pari du détatouage sans douleur
Les internes de médecine générale font trop d'heures à l’hôpital
L'OMS cible le volume audio des smartphones et MP3
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Une tortue géante que l'on pensait éteinte découverte aux Galapagos
L'intelligence artificielle efficace pour diagnostiquer des maladies pédiatriques
L'Allemagne veut interdire les thérapies de conversion des homosexuels
USA: bientôt d'autres choix que Monsieur et Madame sur les billets d'avion
Une brève anesthésie générale subie pendant l'enfance ne perturberait pas le développement
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.030 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.