ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 25 Mai 2018

TECHNOLOGIES - Publié le 02/05/2018 à 16:47


Un nouveau casque d'imagerie cérébrale pour mieux mesurer l'activité du cerveau



        
Des chercheurs ont présenté mercredi un nouveau casque d'imagerie cérébrale, plus léger, permettant de reconstituer l'activité du cerveau alors que le patient vaque librement à ses occupations, élargissant ainsi le champ des possibles de l'examen.

"Cela nous permet d'étudier des choses que nous n'avons jamais pu étudier auparavant", explique Gareth Barnes de l'University College de Londres, coauteur d'une étude publiée dans la revue Nature.

S'il existe déjà des casques d'électroencéphalographie (EEG) détectant l'activité électrique du cerveau, la technique d'imagerie cérébrale dite magnétoencéphalographie (MEG) reste, elle, très encombrante.

Pourtant cette méthode, en analysant les champs magnétiques induits par les impulsions électriques des cellules du cerveau, permet d'obtenir une image quasi instantanée de l'activité cérébrale et d'étudier ainsi les fonctions sensorielles, motrices et cognitives du cerveau.

Actuellement, les capteurs nécessaires à cet examen doivent être maintenus à - 269 degrés Celsius et nécessitent une technologie de refroidissement encombrante. Les appareils, extrêmement sophistiqués, atteignent la demi-tonne.

Pour créer leur prototype, les chercheurs ont utilisé un nouveau type de capteurs, très légers et pouvant fonctionner à température ambiante. 

Hocher la tête, s'étirer, boire du thé ou même jouer au ping-pong: "notre scanner peut-être porté comme un casque, ce qui signifie que les gens peuvent faire des choses et se déplacer librement", explique Gareth Barnes.

De plus, ce prototype permet de mener les examens sur un panel plus large d'individus. Avec les appareils traditionnels, le patient doit en effet rester parfaitement immobile le temps de l'examen. Impossible pour certains enfants, les épileptiques ou encore les patients atteints de troubles neurodégénératifs comme la maladie de Parkinson. 

Les chercheurs mettent en avant un autre avantage à leur "casque": sans le système de refroidissement, les électrodes peuvent être placées directement sur le cuir chevelu, au plus près du cerveau. "Cela augmente la quantité de signal que nous recevons", explique Matthew Brookes de l'Université de Nottingham, coauteur de l'étude.

Amazon exhorté à ne plus fournir son outil de reconnaissance faciale à la police
Les compétitions du jeu vidéo Fortnite dotées de 100 millions de dollars
Paris accueille cette semaine la fine fleur de la tech mondiale
Samsung vs Apple: combien valent les bords arrondis de l'iPhone?
A Bordeaux, une borne tactile pour renseigner et orienter les sans-abri
Jeux vidéo et Histoire: la lente remise en question du récit occidental
Lithium: le chinois Tianqi renforce sa position avec un deal géant au Chili
YouTube va lancer une nouvelle version de son service de musique en ligne
Bientôt incontournable dans le cinéma? La technologie blockchain défile à Cannes
Xbox One : une manette de jeu pour handicapés
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les conditions environnementales à l'origine du gros cerveau de l'homme
Ultime difficulté de l'Everest, le ressaut Hillary n'est plus
Premier été sans pailles en plastique pour une île grecque
Volcan Kilauea: la lave approche une usine géothermique à Hawaï
Japon: des conduites d'air rouillées dans 12 réacteurs nucléaires
 LES PLUS LUS 
VIDEO: Des images rares du requin du Groenland dans les eaux de l’Arctique
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
Les tarentules, victimes de la déforestation et des gastronomes au Cambodge
VIDEO: Une famille pourchassée par des guépards dans un parc animalier
Bonheur : votre humeur dépend de ce que vous mangez
SpaceX lance avec succès sa plus puissante fusée Falcon 9
Luxembourg: derrière la prospérité, la salle de shoot
Le régime alimentaire à base de produits d'origine animal émet 197,65 kg de CO2 par an et par habitant en France
L'Australie promet des millions d'euros pour aider ses koalas
Lire à haute voix est la meilleure méthode pour améliorer sa mémoire à long terme
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.047 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.