ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 22 Fevrier 2019

SANTE - Publié le 02/05/2018 à 16:48


Les dermatologues dénoncent la chirurgie esthétique des grains de beauté



Retirer un grain de beauté ne peut pas être un acte de chirurgie esthétique invisible, mais une intervention médicale qui laisse forcément une cicatrice, a averti mercredi le Syndicat national des dermatologues.

Cette organisation de médecins spécialistes s'est insurgée contre de "fausses informations (...) diffusées par des plateformes dites chirurgicales".

Elle vise en réalité une célèbre clinique parisienne de chirurgie esthétique qui promet de "retirer en toute sécurité et sans cicatrice" les grains de beauté.

Les personnes faisant ce choix courent "un risque réel pour leur santé" en ne traitant pas un problème potentiel, d'après les dermatologues.

Ils rappellent qu'un grain de beauté doit être d'abord examiné au microscope par le médecin.

S'il est bénin, les dermatologues "préfèrent dissuader de faire une intervention". Si en revanche il y a un soupçon, l'intervention (exérèse du naevus) consiste à inciser une zone plus large par précaution.

La cicatrice est "un passage obligé", insistent les dermatologues.

Promettre de ne pas en laisser est mensonger selon eux: "la technique promue (...) provoque une destruction aveugle de la lésion, sans possibilité de contrôle, et laisse obligatoirement une cicatrice".

"De plus, une destruction incomplète peut être suivie de résurgence de la lésion qui sera difficile à interpréter si on ne dispose pas d'un examen en laboratoire de la lésion initiale", a déploré le Syndicat.

L'apparition d'un grain de beauté chez l'adulte est parfois le signe d'un mélanome, le plus dangereux des cancers de la peau. L'enlever soi-même est fortement déconseillé.

L'intelligence artificielle efficace pour diagnostiquer des maladies pédiatriques
Alcool: un lourd fardeau sanitaire, appel à des mesures plus efficaces
Davantage d'essais cliniques pourront bénéficier d'une autorisation rapide
Tampons et serviettes : toujours des substances indésirables, selon 60 millions de consommateurs
Au Pakistan, la routine de l'avortement, faute de contraception
Maladies chroniques : et si on prescrivait des activités physiques sur ordonnance ?
Le fractionné serait encore plus efficace pour maigrir que l'entraînement continu d'intensité modérée
Le pari du détatouage sans douleur
Les internes de médecine générale font trop d'heures à l’hôpital
L'OMS cible le volume audio des smartphones et MP3
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Une tortue géante que l'on pensait éteinte découverte aux Galapagos
L'intelligence artificielle efficace pour diagnostiquer des maladies pédiatriques
L'Allemagne veut interdire les thérapies de conversion des homosexuels
USA: bientôt d'autres choix que Monsieur et Madame sur les billets d'avion
Une brève anesthésie générale subie pendant l'enfance ne perturberait pas le développement
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.043 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.